Voissa.com, source d'épanouissement sexuel depuis 1999

Pour faire des rencontres Logo MyVoissa

Aller au contenu


Ses informations


  • Groupe Voissanautes
  • Messages 215
  • Inscrit(e) (le) 25 09 2017
  • Visites sur le profil 13 499
  • Dernière activité 19-04-2018 02:25
  • Actuellement Déconnecté

Informations de contact


  • Titre Membre
  • Âge 30 ans
  • Anniversaire Juin 6, 1987
  • Sexe Femme
  • Intérêts Bonjour à toutes et à tous !!
    Afin que les choses soient claires entre nous, je ne suis pas ici pour faire des rencontres, ni du triolisme, ni mettre des photos en "galerie" ni même discuter en MP (sauf ceux que j'aurais choisis !!)
    je ne suis la que pour diffuser mes "ECRITS" dont je suis l'auteure et répondre à quelques sujets ou en poster quelques uns !!
    Eviter messieurs autant que possible de m'écrire des propos salaces en rapport avec ma photo de profil...même si elle est loin d'être innocente, elle est tout de même assez soft...
    Ce qui ne m'empêchera pas de répondre à ceux que je trouverais intéressants !!!
    Merci de respecter ces choix........
  • Pseudo Ephemia Indisponible

Derniers visiteurs

Messages que j'ai postés

Dans le sujet : L'amant de maman (suite)

19-04-2018 - 02:25

Voir le messagetroiscoups, le 03-04-2018 - 17:08, dit :

Finalement cela se termine bien, enfin il n y a pas eu de drame
Mais alors tu étais quoi pour frank? Un jeu? Un délire?
Que se serait il passer si ta maman vous aurait découvert ?

Je fus un épisode érotique et délirant dans sa vie,mettre la fille de sa compagne dans son lit et la soumettre à de petits jeux de soumission érotique, il m'aimait sans aucun doute mais pas autant que moi, son amour était plus basé sur le sexe que sur les sentiments, de l'amour certes mais pas avec un grand A..........mais je ne regrette rien, au contraire ce fut une belle expérience et c'est un homme bien !!!

Dans le sujet : Soyez HONNETE Messieur!

09-04-2018 - 14:06

J'en ai croisé un dans un pub un soir qui m'a dit : "je te paye un verre et avec mes 20 cm je te fais grimper au ciel !!"
je lui ai répondu : " comme je m'appelle Arianne, il va falloir que tu trouves une autre rampe de lancement !!"
et j'ai crié haut et fort : "hey les filles !!! , parait qu'il à 20 cm de bonheur à nous faire partager ! une d'entre vous est intéressée ?"
curieusement, j'ai payé mon verre moi même !!!

Dans le sujet : Soyez HONNETE Messieur!

09-04-2018 - 13:52

Voir le messageminou72, le 08-04-2018 - 21:16, dit :

voici la talle de ma bite, 17,5 cm de long et 5,5 de largeur.



j'aurais pourtant cru qu'un double décamètre aurait été un peu juste !!!!!!Image IPB
On va bientôt aller sur Mars, nous pouvons voir des étoiles hors de notre galaxie, on peut communiquer avec l'humanité entière avec juste qlqs numéros....et pourtant l'obsession de qlqs uns est : "ai-je un kiki assez gros ???" et surtout : "regardez je le mesure avec photos pour vous en donner la preuve"....vite un profondimètre que je me l'enfile dans la foufoune et vous donne ses dimensions exacts .....Image IPB et au laser ça marche ???

Dans le sujet : Les questions des hommes qui nous énervent ?

02-04-2018 - 17:49

il est vrai que parfois de gros lourdauds nous font penser que la gente masculine est restée au fond de la caverne...Mais avec un peu d'humour on peu retourner une situation de harcèlement à son avantage...
Une fois alors que j'étais sur Paris pour un W.E rallongé (Je ne suis pas Parisienne), j'ai pris le métro, celui-ci bondé nous étions debout collés les uns aux autres..
Lorsque j'ai senti une main se balader sur ma jupe et mes fesses... au début, naïve, j'ai pensé à un geste du aux secousses du démarrage, mais vu l'insistance, c'était volontaire...J'ai attrapé la main baladeuse le plus haut possible en criant : "J'ai trouvé une main sur mes fesses ! quelqu'un a perdu une main ?"
Fou-rire général et plus de main baladeuse...

Dans le sujet : Les femmes et leur envie de cunni

02-04-2018 - 01:02

Comme le dit si bien : Valhomme, si tu réclames c'est qu'il y a un manque, s'il y a un manque c'est qu'il y a un problème !!
le cunni ou la fellation, c'est au feeling pour ma part, même si j'adore pratiquer cette dernière, je ne commence pas forcément par cela ou ne fini avec..Pareil pour le cunni, que j'adore qu'on me fasse et faire.......(par un garçon ou une fille), pas à chaque fois ni systématique...
Si mon partenaire, emporté par son désir, me culbute directement en me collant au mur, je ne vais pas lui en vouloir d'avoir sacrifié les préliminaires..y'a pas de règles normalement...c'est au début, au milieu ou à la fin, ou les trois ou pas du tout..le sexe c'est comme on veut, si on veut, ou on veut, quand on veut...c'est tout !!!!

Dans le sujet : Pornographie pour ou contre ?

02-04-2018 - 00:46

J'avoue en regarder avec mon mari, je trouve cela assez excitant de partager cela à deux..Mais il faut que cela soit très érotique et non dégradant pour les filles (y'en a...si , si !!). parfois je m'amuse à lui faire la même chose que ce que nous regardons au lit ou sur le canapé tous les deux..l'important étant que le plaisir soit partagé...et puis ce n'est pas systématique, c'est un petit plus.....Dans le sexe aucun interdit ni jugement dès l'instant que chacun des partenaires y trouve son plaisir et que cela soit réciproque...
même si c'est du gros hard dégradant, scato, uro, bdsm,  si les deux y trouvent leur compte, pourquoi les juger ? surtout ici......

Dans le sujet : Soyez HONNETE Messieur!

02-04-2018 - 00:34

Ah ! les hommes et la taille de leur zigounette........
Bon, on est pas mieux nous les filles puisque la taille du tour de poitrine ou la taille des bonnets sont aussi très importantes...mais pas à ce point tout de même !!!
Comme j'ai déjà dit :
Le bouton de sonnette étant au grand maximum à 2 cm de la porte d'entrée, pas besoin d'aller jusqu'au fond du couloir pour faire savoir que vous êtes rentrés !!!
donc tout le monde à sa chance Messieurs !!! le reste n'est que du remplissage...même si j'admet tout de même qu'il ne faut pas négliger cet aspect.......

Dans le sujet : L'amant de maman (suite)

02-04-2018 - 00:21

L'AMANT DE MAMAN (SUITE et FIN)

Cette folie amoureuse bouleversa beaucoup de choses à la maison, j’étais moins studieuse, plus rebelle envers maman, qui mettait ça sur le stress des études, les garçons ne m’intéressaient plus, ou du moins plus qu’un seul. Il aurait pu me demander n’importe quoi je l’aurais fait, d’ailleurs  c’est ce qu’il faisait…Dominée ? Non !, légèrement soumise ? OUI ! Ou plutôt, consentante volontaire sans retenue….Jusqu’à quel point ?
Un matin alors que chacun de nous se préparait à vaquer à ses occupations réciproques, maman dans la salle d’eau de sa chambre, moi dans ma chambre, il me fit signe de le rejoindre dans la salle de bain…en petite culotte et soutien-gorge puisque je m’apprêtais à m’habiller, je vins le retrouver, intriguée, mais, connaissant l’oiseau, je souriais à l’avance de la coquinerie qu’il avait sans doute trouvé…. Je compris très vite, il baissa son boxer, s’appuya les fesses sur le lavabo et me montra son sexe dressé…
-Tu ne vas pas partir sans lui avoir dit au revoir ? Viens t’occuper de lui «p’tite cochonne» !!!
Avec ma mère à quelques mètres de nous, l’idée me parut excitante. Folle ? Certainement, et pleine de risque, mais quel bonheur de m’occuper à son insu de mon bel amant qui était avant tout le sien…et puis ce petit jeu de : « maitre et soumise » auquel on jouait m’amusais beaucoup….
Je me mis à ma dégustation, j’adorais le sucer, sentir son sexe grossir dans ma bouche, devenir de plus en plus gros grâce à mes talents. je devenais une experte en fellation, ma spécialité : « la pipe sans les mains », juste le va et viens de ma bouche sur le membre, ne me servant de ma ou mes mains qu’à la fin, pour bien guider le jet sur ma langue….M’aventurant à l’enfoncer de plus en plus loin au fond de ma gorge, sans pour autant en être aux gorges profondes, il me prenait par la tête, me bloquait sur son sexe, presque à m’étouffer et j’adorais ça…J’aimais bien aussi être plus délicate, plus douce, limite romantique…Mdr ! Faisant des mouvements lents et gourmands la tête posée sur son ventre, allongée sous sa main afin qu’il puisse s’occuper de ma petite chatte trempée, et l’amener jusqu’au plaisir, le suçant doucement, le tétant serait le mot le plus juste, sentir les petites vibrations juste avant l’explosion afin de creuser ma langue et d’y recueillir ses giclées libératrices et abondantes, que je recrachais ou gardais pour moi !!!
Ce matin je désirais les garder, emmener un peu de lui jusqu’à la fac, voir même en cours si je ne trouvais personne à qui parler avant, et déguster sa semence tranquillement, avoir le gout de son sperme le plus longtemps possible en bouche…
Quelle folie si ma mère rentrait à l’improviste, intriguée de nous voir nul part. Moi toute à mon affaire, la bouche pleine et les seins triturés par ses mains. J’adorais cette position à genoux face à lui, son sexe entre mes lèvres charnues à lui donner ce plaisir qu’il aimait tant, et qui dans nos petits jeux érotiques prenait beaucoup d’importance pour mon plus grand plaisir…Il se libera en longues saccades épaisses et chaudes à souhait, ravi de mes talents. Une petite goutte de sperme  s’échappa du coin de mes lèvres et coula sur ma joue, il la fit glisser délicatement dans ma bouche avec son doigt que je suçais afin de ne rien perdre du précieux liquide….
Je ne me sentais pas soumise, puisque je décidais souvent de la nature de nos ébats, lui offrait ou non mes petites fesses, lui proposant de petits scénarios coquins ou intervenant dans les siens, mais plutôt comme sa maitresse ouverte à toutes propositions ne disant jamais non….
Pas facile de garder le silence, dans une maison occupée par trois personnes….Je mis mon casque sans fil sur mes oreilles et Pink à fond sur mon Smartphone, pour ne plus avoir à parler et ainsi garder au chaud, ce que je venais de lui dérober…!
Des jours, des semaines et deux mois s’écoulèrent ainsi, passant de une, voire deux relations sexuelles par mois avec mes petits copains précédents , à une voire deux relations sexuelles par jour avec mon nouvel amant, accessoirement compagnon officiel de maman……Ma jalousie devenait énorme, je ne supportais plus leurs échange amoureux en ma présence, si bien que je montais dans ma chambre sitôt le repas du soir terminé et parfois les week-end complet si je n’avais rien de spécial à faire, prétextant d’avoir à étudier…or je passais mon temps à pleurer ou à rager  en tapant du poing sur mon oreiller, au point où j’aurais tout fait pour que ma mère nous découvre, et qu’ainsi nous puissions vivre notre amour et notre relation en plein jour, mais où ? Puisqu’il avait laissé son appartement pour venir vivre à la maison et que je vivais chez ma mère, sa compagne et logeuse …….
J’aimais tellement le sexe avec lui que je l’acceptais, cela me faisait mal, mais il me faisait tant de bien, il avait fait de moi une amoureuse du sexe, m’avait fait découvrir tant de choses agréables et coquines, mais hélas toujours trop rapidement en regardant l’heure…je rêvais d’une simple nuit blottie dans ses bras, ou d’un week-end complet à faire l’amour….mais comment faire sans éveiller les soupçons de ma mère ?
L’occasion se trouva, il adorait la voile, moi aussi…maman détestait les bateaux, il se fit offrir par ses copains un stage de voile, de deux jours sur un voilier pour deux personnes…tout ce qu’il fallait pour que maman reste à la maison !
Pour donner le change, je fis ma mijaurée, prétextant qu’il allait faire froid, que mon examen de fin d’année était proche, si bien que ma mère me supplia presque d’accompagner Franck !! Yesssssssss !!!!……..
Le départ fut épique, moi faisant la tête, mais intérieurement folle de joie, préparant ma valise sans enthousiasme alors que seule ma brosse à dents aurait suffi, puisque j’allais passer deux jours nue dans un lit à me nourrir d’amour et de sexe…..Dès que nous fumes sur l’autoroute, je m’occupais de Franck, l’embrassant goulument , lovée dans ses bras alors qu’il conduisait…oui je sais ce n’est pas bien, mais qu’est-ce que c’est bon, puis lui prodiguant une petite gâterie toute douce et coquine…
-juste un avant-gout de ce que je vais te faire tout le week-end, entre autres choses ! Lui dis-je.
Mais sans aller jusqu’au bout, afin de ne pas trop l’épuiser, en vue des deux jours marathon que je lui préparais……
La porte de la chambre d’hôtel fermée, nous nous jetâmes l’un sur l’autre, nos bouches collées et nos mains ôtant avidement les vêtements de l’autre…il gagna à ce jeu et je fus nue avant lui, logique…je ne portais qu’une robe légère et une petite culotte.
-Le perdant s’occupe de l’autre !  me dit-il.
Je crois que j’aurais fait exprès de perdre, si j’avais connu la règle du jeu avant. Il s’asseya sur le rebord du lit, et je me mis à ma place favorite, à genoux entre ses cuisses, prête à plonger sur son sexe bouche en avant…..
-J’ai pris la caméra ! , on va se faire un petit film, fais ta « cochonne » et laisses moi te guider sur ce que tu devras me faire, tu obéis et fais ta soumise ….ce sera super excitant ! me dit-il.
Faire ma  «cochonne » ? Comme s’il avait besoin de préciser, moi qui passait le peu de temps avec lui à lui sauter dessus et à me comporter comme une «catin» lui offrant tout ce qu’il désirait et plus encore. Mais de me savoir filmée m’excitait et je jouais le jeu, telle une actrice de pornos professionnelle…
Tout en regardant l’objectif , j’entrouvris mes lèvres et me mis à gober le gland lascivement, voluptueusement en faisant un rond parfait avec ma bouche, ma langue friponne titillant le méat ou faisant le tour de sa bite à l’intérieur du prépuce et sur le frein…
-Oh ! Coquine ! me dit-il……..
Puis je me mis à descendre, doucement, la langue tirée au maximum, empalant ma gorge sur son sexe dressé, jusqu’à ce qu’il touche ma luette le gardant un petit moment au chaud, à la limite de l’étouffement, puis remontant à la même vitesse…mes yeux fripons fixant toujours la caméra.
Je m’aidais de ma main, le branlant doucement dans ma bouche, faisant un mouvement de va et viens tournant avec le poignet...
J’entendais de petits gémissements et sa respiration s’accélérer…
Puis il commença à me donner des ordres de ce qu’il voulait que je lui fasse :
-Suces moi les boules ! P’tite cochonne….
Je me prêtais au jeu, amusée…... de sa main libre il me prit par les cheveux, m’appuyant la tête contre ses testicules…
-Voilà ! Comme ça…P’tite cochonne ! Continuait-il….tu vas me pomper la queue jusqu’à ce que je te dise d’arrêter….tu es faites pour sucer des bites, alors fais ce que je te demande !
Cette ambiance m’excitait, le rôle de petite soumise lubrique me convenant parfaitement.
Gobant ses testicules l’une après l’autre, les léchant, je passais ma langue entre ses boules et son anus…
-Occupes toi de ma bite petite catin, fais la grossir dans ta bouche….
Je regardais la caméra, la bouche pleine de son sexe et l’œil coquin lorsqu’il m’attrapa par le nez afin de m’empaler sur sa bite, puis me la fourrer au fond de la gorge en me tapotant légèrement sur la joue, je m’étouffais !!
-T’aimes ça petite pute n’est-ce pas ? Regardes moi et dis-moi que tu aimes ça !!!
-j’aime ça ! Dis-je entre deux va et vient au fond de ma gorge
Il me labourait littéralement la bouche, je bavais sur sa bite, les yeux plein de larmes à force de m’étouffer, lui la caméra à la main m’avait pris la mâchoire juste au-dessus de mon cou et me guidait la tête sur sa queue….
-Voilà ! Elle est bien grosse, et qui est ce qui va se faire défoncer son p’tit cul maintenant ?
-C’est moi ! Répondis-je en borborygmes, limite à pleurer, jouant la soumise parfaite…..
Il aimait ce jeu et je n’avais rien contre. Passant sa main sous mon bras, il me souleva, me retourna, les genoux au sol et le corps sur le lit…
- Ecartes bien ton p’tit cul que je plonge dedans « p’tite cochonne »
De mes deux mains j’écartais mes fesses, serrant les dents à l’avance de ce qui allait m’arriver. Son sexe m’empala d’un coup (merci oh lubrifiant chéri !!). J’aime cette sensation de remplissage et de dilatation, de soumission totale à mon amant que j’aime à la folie, et du plaisir fou qu’il me donne…Il commença doucement, de lents va et vient dans mon anus, moi la tête sur le côté, écrasée sur le matelas, je gémissais sous ses assauts.
Qu’avait-il fait de moi en si peu de temps. Moi la sage petite étudiante, tout juste déflorée et ne connaissant rien au sexe, je me retrouvais au bout de deux mois à peine, la sur un lit, les mains écartant mon derrière afin de me faire sodomiser par mon amant qui filmait la scène …la transition était à peine croyable…
Ses mouvements en moi commençaient à faire de l’effet, une douce chaleur emplissait mon ventre, la sodomie ne me fait pas jouir autant qu’un coït normal, mais j’aime bien ça ! Il me pilonnait, une main posée sur ma croupe, me donnant à la fois une petite fessée qui piquait un peu, tout en filmant nos ébats…
-T’aimes bien te faire enculer hein p’tite cochonne ???
-Oui ! Oui ! J’aime ça criai-je entre deux poussées dans mon derrière !!!
Et c’était vrai ! Son sexe en moi me faisait vibrer, ce mélange de douleur et de plaisir, de tabous et de soumission, d’amour et de luxure, d’interdit et de passion…je m’abandonnais au désir me laissant couler comme une droguée au sexe sans limite, en voulant encore et encore. Ma tête bourdonnait, ses coups de boutoirs faisaient exploser mes tempes, je sentais mon cœur battre dans ma poitrine, la sueur coulait sur mon dos, j’étais bien, je feulais de plaisir….
Il se retira, me retourna sur le dos….
-maintenant, je vais jouer avec toi, es-tu joueuse ?
-Oh que oui je suis joueuse !! Répondis-je sans réfléchir, emportée par la jouissance qui couvait dans mon ventre…
Alors il plongea sa main libre par terre, chercha un instant et remonta avec deux objets roses que je distinguais mal sur le moment, ce n’est que lorsqu’il m’attacha les poignets avec à chaque bords du lit que je compris que c’était des menottes enveloppées de fourrure synthétique rose…Intriguée mais joueuse je me laissais faire, il en sortit deux autres et attacha mes chevilles...
-je n’ai pas choisi cet hôtel au hasard me dit-il. Uniquement parce qu’il y a des lits à barreaux !
-Mmmmmm !!! Coquin ! Lui dis-je…..
-Attends la suite et on verra si je suis toujours «coquin»….n’oublie pas que tu es ma soumise ! Tu es prête à tout avec moi ? Sans aucune restriction ? Quoi que je te fasse ?
-Ouiiii ! Dis-je en toute confiance et pressée qu’il continu de s’occuper de moi…
Il se leva et se dirigea vers la porte qu’il ouvrit…mon sang se glaça dans mes veines, un autre homme était là derrière, que je ne connaissais pas…Nue et exposée sans pouvoir bouger, je n’avais pas prévu cela. Sans avoir honte, je n’étais plus en position de force, réellement soumise à ses petits jeux pervers, prise à mon piège de vouloir tout accepter …
-je ne vous présente pas, peu importe qui est-ce, il est juste là pour s’occuper de toi avec moi, je lui ai beaucoup parlé de toi, il avait hâte de te connaitre et moi de te voir te faire baiser par un autre…
-Nous ne devions être que tous les deux ! fis-je un peu apeurée quand même..
-Pas dans mon scenario « p’tite cochonne », n’oublie pas que tu as dit que tu étais prête à tout…vas-y lui dit-il, je viens de la chauffer à blanc, elle est chaude comme de la braise, moi je continu de filmer pour l’instant...
L’homme se déshabilla en silence, plus jeune que Franck, il était assez bien physiquement, bien proportionné, et…… un sexe énorme, je n’en avais jamais vu d’aussi long et gros, il faut dire que je n’en avais que trois à mon actif jusqu’à présent, je n’arrivais pas à quitter cet organe des yeux, impressionnant ….
-je vois que tu viens de t’apercevoir de la particularité physique de mon ami, dit Franck, c’est pour cela que je te l’ai choisi…je filme et tu obéis « p’tite cochonne »
L’homme me caressa doucement, ses mains étaient douces..
Franck l’interpella
-hey ! T’es pas là pour jouer les masseurs, vas te faire sucer, elle n’attend que cela !!!! C’est la meilleure petite bouche que je connaisse, tu vas voir comme on y est bien….
-Et toi, fais lui voir tes talents de suceuse, s’adressant à moi dans un mélange de rudesse et de désir, une étincelle de malice dans les yeux…
Il se mit à genoux au-dessus de moi, glissa son sexe entre mes seins, le gland rouge sang juste devant mes lèvres, je fermais les yeux. Franck debout au-dessus de nous, la camera à la main, faisant certainement un gros plan de ma bouche et de ce bout turgescent ! Il glissa lentement entre mes seins, butant sur ma bouche fermée, poussant sur mes lèvres. J’avais la tête vide, partagée entre la peur de cette nouveauté, et le désir érotique engendré par celle-ci. J’ouvris les yeux en même temps que la bouche : qu’est-ce que je risque après tout, me dis-je ? D’aimer ça peut-être !!!
Son gland se fraya un chemin entre mes lèvres, j’avais la mâchoire dilatée et pourtant je ne pouvais faire davantage, mes mandibules me faisaient mal. Il allait et venait doucement, puis de plus en plus vite et plus loin. Je sentais sa tige au milieu de ma poitrine, ainsi que ses bourses grosses et pleines frotter mon sternum. Franck se prenait pour Lelouch.
-Vas-y, vas plus loin encore, sent comme ses lèvres sont pulpeuses, sa bouche chaude et gourmande, sa langue agile et douce comme un petit serpent.
Je roulais ma langue autour de ce gland majestueux, titillant de la pointe le méat entrouvert et large, je pouvais rentrer le bout de ma langue dedans. Il était si gros qu’il me fallait faire attention pour ne pas le frotter de mes dents, pourtant j’écartais la mâchoire le plus possible…sensation curieuse de sentir ma bouche dilatée, ainsi que le glissement de sa tige entre mes seins, prisonnière et soumise, à la merci de ces deux hommes en rut. Franck autour de nous, fixant sur la carte mémoire cet instant. Je perdis le contrôle de la situation, mélange de plaisir, de peur, de soumission, d’abandon et de curiosité perverse… ce qui se passa ensuite est encore assez confus, mais j’y pris énormément de plaisir, pourtant je n’étais qu’une poupée de chiffon dans leurs bras puissants...
Quand je suçais l’un l’autre me pilonnait, ils m’avaient détachée du lit mais fait garder les menottes les bras dans le dos et les chevilles toujours attachées. Le sexe de son ami fouillait mes entrailles, explosait ma vulve dilatée à l’extrême, jamais je ne m’étais sentie aussi pleine et remplie, j’avais hurlée lorsqu’il était rentré en moi la première fois, l’impression qu’il m’ouvrait en deux. Je passais de sexe en sexe, dans toutes les positions, à deux en moi…sentir ces deux sexes à l’intérieur de moi juste séparés par une paroi fine, je m’en serais presque évanouie de plaisir... ma tête avait explosée plusieurs fois, j’avais hurlé mon plaisir…puis ils me prirent chacun leur tour, Franck aimant particulièrement filmer en gros plan son ami me planter son sexe dans la bouche. Ce n’est que lorsqu’il voulut prendre mon petit derrière juste après Franck que là je dis : STOP !!!!..
-Non !!! Pas lui criais-je, non ! Là ce ne sera pas possible, il est trop gros…
Il n’insista pas, nos ébats durèrent encore et encore, le lit était une flaque d’eau de sueur et de cyprine qui coulait de mon sexe…
-Viens dit Franck à son ami, on va lui jouir ensemble dans la bouche, elle adore….
Ils se plantèrent au-dessus de moi…
-Ouvres bien grand la bouche «p’tite cochonne» dit Franck, filmant la scène…
Moi, dans un état second, je sentis leurs liquides chauds, gicler sur ma langue par saccades, me couler sur les joues, en avoir partout sur le visage, les yeux, les cheveux...
Je m’écroulais sur le lit, le corps encore vibrant et endolori, poisseuse de sperme et de sueur, épuisée, mais ravie….
Ils me détachèrent, je me lavais le visage dans la salle d’eau, me rhabillais, nous discutâmes un moment de nos ébats, regardant quelques passages épiques du film de Franck. Puis son ami partit et nous restâmes, enfin, seuls Franck et moi…
-Alors ma chérie ! Me dit Franck, contente de ta surprise ?
J’étais partagée, je ne pouvais pas dire que je n’avais pas aimé (mes cris de plaisir avaient prouvé le contraire), mais je venais de me rendre compte que Franck ne m’aimait pas…Il me désirait comme un fou certes, mais ce n’était pas le grand amour. Il m’aimait bien c’est tout, et je lui donnais beaucoup de plaisir, plaisir réciproque, mais moi j’étais encore très fleur bleue, je l’aimais à la folie hors lui avait été capable de me partager avec un de ses amis….Nous avons passé le reste du W.E à faire l’amour, tendrement, passionnément, follement et surtout sans regarder l’heure. Mais un petit ressort était cassé en moi, cela m’avait remis les pieds sur terre, et ce n’était pas si mal après tout…
Rentrés à la maison notre histoire dura encore quelques temps, mais animée uniquement par le sexe et beaucoup de tendresse…Jusqu’à ce que je tombe amoureuse d’un autre garçon, et que je le laisse sans aucune amertume à maman afin qu’il continu de faire son bonheur. Elle n’en su jamais rien, elle et Franck sont toujours ensembles, ils parlent de mariage, moi j’ai quitté le nid familial pour me prendre un appart plus près de la fac en coloc avec des amis. Lorsque nous nous voyons nos yeux sont complices, mais cela s’arrête là, ils forment un si beau couple maman et lui !!!!

Dans le sujet : Elle

02-04-2018 - 00:07

belle et tendre histoire de sexe et de passion....

Dans le sujet : L'amant de maman (suite)

20-03-2018 - 21:30

Voir le messageJm73, le 12-03-2018 - 14:49, dit :

Humm j adore... et alors l amant de maman? C est terminé Ou c est de plus en plus chaud? Bisous

Non !!! il y a une suite et fin....mais peu de temps à consacrer au récit en ce moment... c'est en cours !!!

Dans le sujet : pour ou contre une sodomie

19-03-2018 - 15:15

Pourquoi vouloir être : Pour ou Contre ?
On aime ou on aime pas !! on essaye ou on essaye pas !! on reste sur les tabous religieux ou non !!
Mais surtout pas : le clivage...: Pour ou contre, c'est pas un référendum sur la peine de mort !!!
L'important est de se faire plaisir : sodo ou pas ...
Moi j'aime bien, mais je comprend tout à fait les femmes qui n'aiment pas ou qui ont peur...Les garçons gays c'est différent c'est une des bases principales de leur sexualité...du moins pour au moins un des deux !!!

Dans le sujet : CLEO ! origine........

26-02-2018 - 12:34

J’entendis à peine la sonnerie de mon téléphone, encore toute endormie, un peu étonnée de me réveiller chez moi…d’habitude le dimanche matin je refais surface ailleurs, le plus souvent nue dans un lit, aux côtés d’un homme dont je me souviens à peine du prénom, la tête et le corps endoloris des excès de la nuit, due tout autant par l’abus de Champagne que par l’abus de sexe…
« Philippe ? » !! Je ne connaissais aucun Philippe, mais apparemment j’avais donné mon N° à celui-là, et l’avait noté dans mes contacts !!!! Je devais être drôlement dans le gaz cette nuit !! …
-Cléo ?  Fit la voix que je ne connaissais pas…

L’écoute de ce prénom qui n’était pas le mien fit un déclic dans ma tête et me sorti soudainement de ma torpeur, je lui avais donné aussi mon prénom de fille délurée, houlà la nuit a dû être bizarre ...
-Oui ! Répondis-je mal assurée...
-Tu te souviens de moi ?, nous nous sommes vus au Liberty cette nuit et après ce que nous y avons fait dans les W.C nous avons passés un accord tu te souviens ?
Je me souvenais plus ou moins, les images arrivant au ralenti ,je me rappelais avoir dansé avec des hommes, avoir bu les coupes de Champagne qu’ils m’offraient et effectivement avoir fait un séjour dans les toilettes, ou j’avais passé plus de temps assise sur la cuvette la bouche ouverte ou penchée en avant, la jupe retroussée sur les fesses et les cuisses écartées, que pour y satisfaire un besoin naturel
La suite me vint d’un coup… dans l’état d’ivresse ou j’étais, deux autres hommes étaient rentrés dans l’étroite cabine et au lieu d’un seul à satisfaire, j’avais eu trois sexes à combler, à la fin de la prestation ils étaient venus me parler, me proposant une chose que n’importe qu’elle fille honnête aurait refusé (mais déjà, une fille honnête qui se retrouve avec trois hommes dans les toilettes , cela existe-t-il ??) …mais avec la confusion et le vide total qui régnait dans mon cerveau depuis deux mois après avoir été plaquée par l’homme que j’aimais comme une folle, cette proposition que les autres filles auraient jugé indécente m’attira comme un aimant .
Je n’étais pas une inconnue pour eux, ils me suivaient depuis quelques week-end dans les boites huppées que je fréquentais et avaient vu mon comportement. Je n’étais pas une fille farouche et ne quittais jamais seule l’établissement, ayant parfois satisfait un ou deux danseurs avant de partir avec un troisième passer la nuit dans son lit ou à l’hôtel….le sexe était devenu un besoin ou plutôt un refuge ou le nombre de partenaires n’avait plus aucune importance au point que je me fis appeler « Cléo » afin de bien faire la différence entre la vraie « Amandine » et la nymphomane qu’elle devenait une fois le vestiaire passé…..
-Tu aimes le sexe ! » M’avaient-ils dit. Au point d’en faire ta principale activité chaque week-end ! Serais tu prêtes à y consacrer plus de temps ? Nous te proposons de t’héberger dans un bel endroit, tous frais payés et tu auras de l’argent pour t’offrir tout ce dont tu as besoin…en contrepartie nous te demanderons juste de dire OUI ! à toutes les propositions que nous te ferons, sans réfléchir…qu’en penses-tu ?

Je crois avoir réfléchi 3 secondes et avoir répondu : OUI !, me laissant entrainer sans résistance dans ce monde parallèle ou le sexe serait une priorité. Ma priorité !!
-Tu te souviens maintenant Cléo ? dit la voix sur un ton amusé…la proposition tient toujours et nous aimerions en parler davantage avec toi et te faire passer une sorte de casting en quelques sorte ! Es-tu prêtes ? »
-Laissez-moi une heure ou deux le temps de me préparer et de venir ! Répondis-je dans un état presque second.
-Ok ! Rendez-vous 16H00 tapante, ne sois pas en retard et ne t’habilles pas en bonne sœur, si tu vois ce que je veux dire….
Je voyais très bien ce qu’il voulait dire…..
16h00 !! la villa devant laquelle je me trouvais semblait sortir d’une production Hollywoodienne, belle et grande villa avec piscine et dépendances. Un énorme chien aboyait derrière la grille. Trois voitures de luxes y étaient garées derrière, j’avais l’air ridicule avec ma Smart. Un homme vint m’ouvrir, malgré son sourire je ne le reconnu pas de suite, il me prit la main et m’accompagna devant la porte d’entrée, me faisant des compliments sur moi et ma tenue..
-Cela valait le coup d’attendre me dit-il, et si les bonnes sœurs s’habillent ainsi maintenant je rentre dans les ordres immédiatement
Effectivement j’avais mis une jolie jupe courte plissée noire sur un chemisier blanc en dentelles fines assez transparent sous lequel je ne portais rien, laissant voir mes seins mais pas trop, de hauts talons démesurés qui me faisaient de longues jambes magnifiques, mes lèvres rouges écarlates par le N° 19 de chez Chanel, baignant dans les effluves du N°5 du même nom. A la fois classe et sexy…
L’intérieur de la villa était raffiné, sans aucun doute l’œuvre d’un décorateur, aucune faute de gout, dans une déclinaison de blanc et noir ou tout n’était qu’harmonie…magnifique !
Trois autres hommes étaient là, assis sur des canapés, sur la table basse trônait un seau à Champagne ou trempait dans la glace un magnum de Bollinger.
- Cléo je ne te présente pas mes amis, je pense qu’ils t’ont laissé un souvenir cette nuit dit-il l’air goguenard…

Hors je ne me souvenais absolument pas d’eux, leurs sourires en coin me firent penser qu’eux me connaissaient mieux.
- Je te présente Paul, un ami de longue date et qui voulait absolument te connaitre depuis que nous lui avons parlé de toi ce matin.
-As-tu réfléchis à notre proposition de cette nuit ? Es-tu toujours d’accord ?
-Toujours d’accord ! Dis-je sans hésiter.
Philippe s’approcha alors de moi et me chuchota à l’oreille :

- Ok mon chou ! Donc si tu veux, tu emménages dès ce soir, ne t’occupes de rien nous ferons chercher tes affaires. Tu n’as pas oublié notre accord ? Voilà je t’explique : Paul est un ami, un grand ami, auquel nous ne refusons rien…il veut mieux te connaitre et tout comme nous tu ne lui refuses rien……
C’était parti ! Cléo prit à ce moment-là tout pouvoir sur Amandine celle-ci disparaissant complètement, s’effaçant derrière Cléo la nymphomane qui maintenant n’opérerait plus les week-ends mais 24H/24H.
Après quelques verres de Champagne, mes hôtes s’éclipsèrent me laissant seul avec Paul, qui, tout au long de la discussion et le Champagne aidant ne m’avait pas quitté des yeux, moi j’avais soutenu son regard, amusée !
La cinquantaine, Il n’était pas spécialement beau, habillé sport mais avec élégance on sentait l’aisance et la prestance d’un homme aisé. Sans être un intellectuel, sa discussion était agréable, cela lui donnait un charme certain. Il vint s’assoir à ma droite….moi encore abasourdie par mon glissement vers le côté obscur et presque charmée par le son de sa voix je ne m’aperçus de rien, ce n’est que lorsqu’il prit ma main et la dirigea vers son sexe en érection que je pris conscience de la réalité et quelle réalité !!!…
-Viens me sucer salope ! Le charme fut rompu ainsi, non seulement il dirigeait ma main vers son sexe, mais aussi ma tête en me prenant par la nuque…
Son sexe était gros, limite énorme, rien en lui ne laissait prévoir un tel organe. Il appuyait sur ma nuque me forçant presque, alors qu’il n’avait nul besoin de le faire, ma décision était prise et l’accord convenu...
-Vient gouter à ma bite, putain !

Il a besoin de mots crus pour s’exciter pensais-je …je jouais le jeu et ouvrit ma bouche…en grand !
Il attrapa mes cheveux et m’enfonça son sexe en entier au fond de la gorge et me pilonna, prenant ma bouche pour une chatte …
-Mets-toi à genoux devant moi les mains dans le dos, cochonne !

Je m’exécutais sans ôter son sexe de ma bouche, il donnait le rythme avec ses mains qui tiraient mes cheveux, levant et baissant ma tête sur sa queue…de la salive coulait dessus facilitant le glissement, je n’étais plus qu’une bouche à pipe.
Ses doigts défirent un par un les boutons de mon chemisier et le fit glisser par-dessus mes épaules, me retrouvant seins à l’air entre ses cuisses ! Lâchant une main, il s’amusait à me retirer et me remettre son sexe dans la bouche, me tapotant sur la joue avec sa main lorsqu’il me plantait son sexe à l’intérieur, la position était humiliante mais cela m’excitait. Il se leva et me baisa la bouche de plus en plus fort, me forçant à faire des gorges profondes en me pinçant le nez, à la limite de l’étouffement….Il se retirait, me giflait la joue avec son sexe, me bifflait ! Pour replonger entre mes lèvres. Je sentais son gland buter contre ma luette…me laissant reprendre mon souffle, il me dit :

-A toi, maintenant, fais-moi voir tes talents de suceuse de queues, il parait que tu es douée au point d'en avoir sucer des kilometres !!
J’y mis tout mon cœur, il m’avait mis dans un tel état, son sexe énorme avait dilaté ma mâchoire. Je ne le suçais plus. Je le pompais littéralement…je l’entendais gémir sous mes coups de langue, je gobais son gland, le fis rouler sur mes dents, glissais ma langue dans le méat en caressant ses boules, puis les gobant une par une pour revenir engloutir sa bite …je m'étouffais sur son sexe, mon rouge à lèvre avait coulé sur sa tige, il se branlait dans ma bouche, puis me fit gober ses boules une par une...

-T'aimes ça petite pute, hein !!!! tu es faites pour sucer des bites....alors vas-y et surtout ne t'arrêtes pas tant que je ne t'ai rien dit ....
Je me fis encore plus salope qu'il n'aurait pu l'espérer...cette sensation de son gland énorme dans ma bouche m'excitait et je redoublais d'ardeur !!! n’y tenant plus il me releva, s’assis dans le canapé, fit glisser ma jupe et mon string le long de mes jambes, j’étais nue debout face à lui, soumise, mais par choix assumé. Quand un homme fait glisser ma culotte à mes chevilles en me tenant face à lui, cela me procure un effet ou je me sens prête à satisfaire le moindre de ses désirs…ce que je fis…
Il allongea ses jambes entre les miennes, me tendit un préservatif. J’encapuchonnais son sexe non sans mal. Il me fit assoir dessus, la cyprine avait coulé dans ma vulve, mais ce sexe était si gros que je sentis mon minou se dilater au passage de chaque centimètre. J’étais pleine de lui. Il commença doucement, conscient de sa taille. Chaque va et vient déclenchait en moi un petit gémissement, il accéléra, je sentis que j’allais perdre le contrôle rapidement…à chaque sursaut je ne gémissais plus mais je feulais comme une chatte en chaleur, mon ventre était brulant et je sentais des picotements, sa queue claquait sur mes grandes lèvres, je fermais les yeux, le sang battait à mes tempes à chaque coup de bite qu’il m’assenait, je le sentais aller et venir en moi de plus en plus vite, de plus en plus fort, le sentant aller loin au fond de mon ventre et si gros, je criais mon premier orgasme. Il se retira, me retourna et me mit à genoux face au canapé et vint se ficher en moi en levrette, me culbutant comme une chienne, me traitant de salope et d’autres noms d’oiseaux que je n’entendais plus tant mes oreilles bourdonnaient. Il claquait mes fesses avec sa main à chaque coup de boutoir, me faisant mal…me mettant son pouce dans l’anus et l’enfonçant loin, de plus en plus loin. Ma tête explosait, il me pilonnait, je sentais ses boules claquer sur mon sexe, mon ventre était brulant comme un volcan je prenais orgasme sur orgasme, il retira son pouce, saliva sur mon petit trou, étalant sa salive avec son doigt. Dans l’action, surexcitée je ne le sentis pas de suite s’enfoncer dans mes fesses, quand je m’en rendis compte il était trop tard, la douleur fut intense, pourtant il n’était pas le premier à venir en cet endroit, mais jamais un aussi gros. Je criais essayais de me dégager, mais il était fort, je le sentis s’enfoncer en moi, déchirer mes entrailles, en hurlant de douleur, des larmes coulèrent sur mes joues, il commença de lents vas et viens, le mal diminua doucement faisant place à un mélange curieux de gémissements, de plaintes, de crainte et de peur qu’il me sodomise brutalement comme lorsqu’il m’avait prise en levrette, hors il fut plus doux, sauf en parole :
- Alors salope, ça te fait quoi d’en avoir une si grosse dans le cul ? Ça c’est se faire enculer n’est-ce pas ? Tu es une vraie « enculée » maintenant.

Il allait et venait en moi, jamais je n’avais eu aussi mal, mais en même temps curieusement j’en avais envie, mon anus dilaté l’amusait, il se retirait, regardait mon trou béant et replongeait en moi jusqu’à la garde…Ses vas et viens se firent plus rapide, je gémissais de douleurs plus que de plaisir. Son souffle s’accéléra, il se retira d’un coup, ôta le préservatif et gicla sur mes fesses en râlant de plaisir, jusque sur mon dos ou je reçu ses salves de sperme, puis s’approchant de moi il me colla son sexe dans la bouche :
-Tiens voilà ta récompense petite pute !!…
Il resta ainsi fiché en moi jusqu’à ce que son sexe devienne mou …..
Je n’osais plus bouger, la bouche pleine de son sexe, j’essuyais mes larmes d’un revers de main, ne voulant surtout pas lui faire voir, mis ma main sur mon anus et la porta à mon visage, une petite goutte de sang y avait coulé… « Le salaud ! » il m’a déchiré me dis–je dans ma tête ! J’avais mal…il se retira.
C’est alors qu’il s’approcha de moi, me pris dans ses bras tendrement, et posa sur mes lèvres un doux baiser…:

- ça va ma chérie ?, j’y suis allé un peu fort, mais c’est ainsi que j’aime faire l’amour, tu m’as excité, et comme j’ai vu que tu prenais du plaisir je me suis laissé emporter !  il me câlinait doucement, sa voix avait changé, il caressait ma joue avec sa main, comme l’aurait fait un petit ami. Docteur Jeckyl et Mister Hyde….
Je remis mes vêtements, il me versa du Champagne et nous discutions comme si de rien était, mis à part la brûlure intense de mon postérieur, on aurait pu croire à une conversation normale. Nos hôtes revinrent, se mêlèrent à nous. Lorsque Paul partis, je pris possession de mon nouvel appartement, une magnifique dépendance meublée avec gout.

-Tu es ici chez toi, me dit Philippe, voici le code de l’alarme de la villa. Merci pour ta prestation avec Paul, tu es plus qu’étonnante ma chère Cléo et nous n’en avons pas perdu une miette ! me dit-il d’un air malicieux. Notre accord commun ne fait que commencer, et nous espérons être à la hauteur de ce que tu nous offres…
Ce soir-là je basculais du côté obscur, ma vie d’avant s’arrêta. Amandine n’existait plus, Cléo la nympho prenait sa place dans son corps et dans sa tête…l’entrainant dans des aventures dont même Cléo ne soupçonnait pas qu’elle puisse les faire…mais ça, ce sont d’autres histoires ….

Dans le sujet : CLEO ! origine........

26-02-2018 - 11:38

Voir le messagesergi0, le 30-10-2017 - 21:34, dit :

Euuu... Je suis sans voix.
Respect !! Image IPB

Voir le messageOxymoreandmore, le 30-10-2017 - 21:41, dit :

belle mise à nue et jolie façon de faire son auto-psychanalyse.
on est toujours rattrapé par ses démons quand ils refont surface

Voir le messagevachylor, le 30-10-2017 - 21:58, dit :

Je suis bouche bée devant la maîtrise de ton texte ! Captivant à plus d'un titre. Tu te racontes entièrement mais tu donnes envie de mieux de découvrir. C'est troublant

Voir le messageMiguel71, le 30-10-2017 - 22:15, dit :

Vraiment superbe. j'en reste bouche bée !
D'un autre coté, je suis content que tu te sois sortie de ce piége et qu'Amandine soit revenue .
Merci pour ce bon moment
Bises

Voir le messagebdtrash, le 31-10-2017 - 04:36, dit :

Puisque tu semble heureuse....mais une boule au ventre. Je rêve de t'écouter pendant des heures.

Voir le messagecoquinvoyeur57, le 31-10-2017 - 08:36, dit :

Histoire bien racontee.
Tres touchant.... comme quoi, ol existe des gens qui sont la pour aider ou sauver ceux qu'ils estiment.
Bravo pour ta vie et surtout tes differents changrments de situation.
Surtout le dernier changement.....

Voir le messagetroiscoups, le 31-10-2017 - 12:55, dit :

J ai eu ma réponse.
Tu es vraiment incroyable.
Tu es exactement le genre de personne que j aimerais rencontrer et devenir amis

Voir le messagenico59, le 02-11-2017 - 14:23, dit :

C’esr captivant, envoûtant.
J’adore ce récit, tout y est tellement explicite et raconter divinement.
C’est un magnifique témoignage d’une personne tout aussi magnifique

Voir le messageNudiste74, le 02-11-2017 - 16:20, dit :

Un effeuillage captivant et à fleur de peau
Merci

Voir le messageLeon, le 02-11-2017 - 16:36, dit :

beau témoignage
merci
Image IPB

Merci à vous tous de vos témoignages d'encouragement !


Comme j'ai déjà dit : "la vie n'est pas toujours un fleuve tranquille"


pour vous remercier voici la suite....ou plutôt le tout début de cette folle aventure !!


Dans le sujet : quand dieudo écrit...

21-01-2018 - 15:07

En même temps, on ne peut se vouloir être un pays libre et refuser à ce triste sire la liberté d'expression , pour moi c'est un non sens....
On est contre la censure de Charlie Hebdo au nom de cette liberté, et on condamne Dieudonné pour ces propos antisémite !!! chercher l'erreur...
Même si on est contre ce genre de propos et moi la première, vouloir à la fois une chose et son contraire me parait absurde, chacun est libre d'écouter ou non ses propos, d'aller ou non à ses spectacles, de visionner ou non ses vidéos, je dirais même plus, lui interdire ses spectacles en fait un artiste sulfureux qui joue sur le côté provocateur et s'attire un public avide de ce genre de personnage banni de notre société.....peut-être interdire sa diffusion au grand public puisque pouvant être visible par des personnes qui n'auraient pas la possibilité de choisir leur programme....mais c'est tout, je reste persuadée, que si on le laissait plus ou moins dire ou faire ce qu'il veut, cela désamorcerait sa bombe qui ne serait plus qu'un pétard mouillé, et son public se lasserait, ce n'est que mon avis et cela n'engage que moi, je peux très bien me tromper !!!!
Il y a bien une réédition de : Mein Kampf !!!!! en vente libre ......(ou il y a eu , il n'y a pas très longtemps !!) alors lui faire un procès pour propos antisémite, non seulement cela lui fait de la pub, mais en plus cela frise le ridicule en rapport à : Mein Kampf !!! non ?

Dans le sujet : quand dieudo écrit...

20-01-2018 - 15:59

Les délinquants ou plutôt "gros voyous" ou criminels ont toujours créé de l'attirance auprès de femmes en recherche de sensations fortes.....
Les condamnés à mort dans le couloir de la mort aux Etats-Unis ont mêmes leurs fan club d'admiratrices, prêtes à leurs jeter leurs petites culottes...alors que ce triste terroriste ai lui aussi son lot d'admiratrices rien d'étonnant...peut-être aussi par des femmes dont les idées extrêmes en religion se rapproche des siennes...ou simplement par celles qui veulent ressentir le frisson engendré par la proximité d'un être dangereux et prêt à tout !!
Il y a plus de femmes attirées par le milieu BDSM que d'hommes (je parle de femmes passives, l'homme étant davantage actif !!) qu'est-ce qui les attire le plus ? forcément le côté soumise et dangereux.......
Si dans certains pays, les femmes ne se rebellent pas contre des formes de soumissions religieuses d'une autre ère, il ne faut peut-être pas chercher plus loin !

Dans le sujet : Cycle des règles pour ne pas tomber enceinte.

20-01-2018 - 15:42

Voir le messagePierre772, le 20-01-2018 - 15:13, dit :

Eh bien votre histoire n'est pas si absurde et démodée, on dirait...
Il semble même que ce soit la grande mode
Un petit coup de neuf à coups d'applications smartphone et le tour est joué ! (vous me résumerez, j'ai eu la flemme de lire tout l'article)

https://www.numerama...ion-fiable.html

En fait pour résumer.......soit un bon préservatif....soit la pilule....soit le stérilet....et en cas de rejet de tous ces artifices....l'abstinence.....ou : LA MAITRISE  (réservée à une élite entrainée et surdouée....mdr !!)...l'application smartphone ne fonctionne que si tu te le met dans le vagin en mode vibreur.....LOL !!!

Dans le sujet : Cycle des règles pour ne pas tomber enceinte.

19-01-2018 - 17:22

Voir le messagePergo, le 19-01-2018 - 11:28, dit :

Oué oué elle est très bonne
http://www.magicmama...ues,3496291.asp
Image IPB

Forcément quand on à recours à la médecine ou à la fécondation in-vitro, on bouleverse un peu l'ordre des choses.....d'ailleurs si la nature a considéré que il ou elle était stérile ou en manque évidant de spermatozoïdes , peut-être y avait-il une bonne raison....!!! et il parait logique que l'enfant issu de cette procréation non naturelle soit atteint des mêmes soucis.....même si la chance ou plutôt la malchance n'est pas assurée à 100% ..Un peu comme le croisement d'une jument et d'un âne....la mule ou le mulet créé à partir de ce croisement est : STERILE...la nature est bien faite, et fait en sorte que lorsqu'il y a un problème génétique, celui-ci ne soit pas retransmis.... donc moi je parlais de stérilité naturelle (si on peut dire !)...sans recours à la manipulation génétique !!!
Je comprend tout à fait que les couples désirant un enfant puissent avoir recours à ce procédé, mais du coup retransmettre à son enfant le même handicap, n'est-il pas cher payé ? ceci dit si on connaissait à l'avance ce qu'on pourrait transmettre comme maladie(s) très grave(s) à ses enfants cela n'encouragerait pas à en avoir !!!!

Dans le sujet : Cycle des règles pour ne pas tomber enceinte.

19-01-2018 - 14:38

Voir le messagePergo, le 19-01-2018 - 14:17, dit :

La je crois qu'elle craque Image IPB .. Essayes la sodo ( bien sur avec quelque chose qui doit atteindre l'intérieur .. ) entre le moment ou tu rentres de ton taf et ou tu te co ça va te détendre .. t'inquiètes  ça va aller ..

Je suis monté comme la nature m'a faite. Moi ça me va, mes copines aussi, donc aucune gène la dessus.Image IPB
Te donner mes mensurations ?? crois tu que je sois le genre de personne à me présenter en présentant fièrement mon engin ?? non pas trop ... pas mon style.

Mon coté cheval , tient plus du quinté..  

Bon sur ce huguette je te laisse , car la ça devient un peu ridicule

Et oui pour ton savoir personnelle, il y a un lien entre stérilité et hérédité, cherches bien tu vas trouver . Effectivement au départ c'est contre intuitif mais c'est le cas.
Vu que j'ai du bol depuis presque 30 ans avec ma façon de faire ,c'est que je suis bien chanceux alors.. bah nan suis je bête , je suis stérile Image IPB
Sachant que pas mal de choses dans la vie est probabilité , j'ai joué et pour le moment j'ai gagné yeah !Image IPB


Bon kiss sur ta fente , si j'arrive à l'atteindre avec ma mini langue

Faisons dans l'ordre :

Essayes la sodo: trop tard c'est déjà fait !!! et ont me laisse que de bons souvenirs ......

Moi ça me va, mes copines aussi,: c'est sur....tant qu'elles ont pas connus autre chose...mdr  !!!!! et parfois elle veulent pas faire de la peine ......

stérilité et hérédité : désolé j'avais oublié qu'on pouvait être stérile de père en fils......je recommencerai plus ce genre d'erreurs....promis !!....mdr...ou alors ça se propage aux frères, sœurs et cousins...contagieux non ?

si j'arrive à l'atteindre avec ma mini langue : pour ça faudrait déjà que je te l'offre, même avec une de 15 m de long t'aurais pas cette chance !!
Allez je te laisse, il parait que de parler à certains ça les instruits...avec toi c'est le contraire...tu dois être l'exception qui ANNULE la règle !!!!!
[/font]

Dans le sujet : Cycle des règles pour ne pas tomber enceinte.

19-01-2018 - 13:28

Voir le messagePergo, le 17-01-2018 - 15:05, dit :

J'ai 47 ans et ça fait depuis l'age de 19 ans que je fais la technique 'j'me casse avant que ça gicle" et je n'ai pas de gosses , d'ailleurs j'en ai jamais voulu, alors crois moi que j'y fais TRÈS attention. Ma copine actuelle ou même celles d'avants ne prenaient pas la pilule ou aucun moyen de contraception , moi pas de capote, je déteste cette merde , donc oui ça fonctionne si on fait attention. Il y a assez d'espace pour se terminer sur/dans le corps d'une femme que forcément au fond d'une chatte.

Voir le messagePergo, le 17-01-2018 - 15:35, dit :

La chance sur une certaine période courte why not, mais sur 27 ans, ça s'appelle de la maitrise .Le coté stérile est une possibilité que je n'ai pas creusé mais je doute , vu la famille. Le pré cum , ce n'est pas avec ça que tu fais tomber une femme enceinte. Ce liquide est une sorte de protection et de lubrification. Si il y a du sperme dedans ce sont des restes d'une précédente éjaculation, donc si tu pisses entre 2 rapports par ex , finis le reliquat de petits dugludus.

Voir le messagePergo, le 17-01-2018 - 16:56, dit :

Comme je l'ai déjà dit, c'est peut être une possibilité surtout à 47 ans, mais faudrait de l'autre coté accepter que c'est aussi possible de se contrôler même dans ces moments la ..
La chance n'a rien à y voir.


Je ne fais que marquer en ROUGE tes propos.................ALORS ???
LA CHANCE N'A RIEN A Y VOIR !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! et LE CÔTE STERILE EST UNE  POSSIBILITE QUE JE N'AI PAS CREUSE MAIS JE DOUTE ,VU LA FAMILLE !!!!!!!!  celles-là faut les mettre dans les annales du forum (j'a bien écris ANNALES avec 2 "n" et non l'autre avec 1 seul....LOL)
Ah ! au fait...Audiard n'y est pour rien quand je cite : Lucky Luke ..Rambo...et les JEDI...lui c'est encore autre chose d'un tout autre niveau............mais j'ai essayé de faire simple pour toi !!!!
Et lorsqu'on a recours aux phrases injurieuses c'est quand on a plus d'arguments et qu'on sent que la situation vous échappe...et pour ce qui est de "fermer ma gueule" la bouche pleine, pour ça faut certainement ne pas être monté comme tu dois l'être...pas besoin de faire à l'extérieur...faudrait déjà que tu atteignes l'intérieur, c'est sans doute ça ton secret en fait !!!!!!...........avec toi , je dois pouvoir manger et boire en même temps !!!!!!!!
allez je suis sure que tu vas trouver un moyen de nous annoncer sa taille.....wouah ah ah ah !!!!!!!

Dans le sujet : Mesdames aimez-vous faire des fellations

19-01-2018 - 02:28

Vaste sujet la FELLATION, c'est un peu comme la loi du marché et c'est pour cela que c'est fort apprécié : plus de demandes que d'offres !!!!
quel homme ne rêve pas de voir sa compagne se précipiter la bouche grande ouverte sur son sexe en érection ? être toujours prête à la demande ....à n'importe quelle heure et n'importe ou...et jusqu'au bout....n'est-ce pas ????
Et bien un p'tit CUNNI pour nous c'est pareil Messieurs...alors échange de bons procédés ????
Bon depuis qlqs années déjà j'ai pas à me plaindre (et lui non plus !!) mais ce ne fut pas toujours le cas !!!!
C'est pas parce qu'on aime donner, qu'on a pas envie de recevoir !!!! J'aime beaucoup donner, j'ai donné et donne encore beaucoup,donc ??????
Tiens, vu mon expérience et mon implication à ce sujet je devrais écrire un livre : LA FELLATION POUR LES NULES !!! mdr.....
Mais toutes les femmes ne sont pas prêtes : éducation (religieuse ou non !!) , mauvaise relation ou mauvaise approche avec son ou ses premiers partenaires (y'a des gros lourds niveau "pipe" je vous assure !!) , le côte : beurk ! c'est par la qu'il fait "pipi" , mais une chose est sure , ne jamais mais alors JAMAIS forcer, en parler, tester, re en parler, retester, et si ça marche pas, j'ai pas de conseils à donner, chacun voit midi à sa porte.......