Voissa.com, source d'épanouissement sexuel depuis 1999

Pour faire des rencontres Logo MyVoissa

Aller au contenu


Ses informations


  • Groupe Voissanautes
  • Messages 232
  • Inscrit(e) (le) 26 04 2013
  • Visites sur le profil 37 653
  • Dernière activité Privé
  • Actuellement Déconnecté

Informations de contact


  • Titre Membre
  • Âge Âge inconnu
  • Anniversaire Anniversaire inconnu
  • Sexe Femme
  • Intérêts AVERTISSEMENT : Toute institution ou personne qui utilise ce site ou de l'un de ses sites associés à l'étude ou des projets - Vous n'avez pas la permission d'utiliser l'une de nos photos de profil ou sous quelque forme ou un forum à la fois actuels et futurs. Si vous avez ou faire, il sera considéré comme une violation grave de mon / notre vie privée et seront soumis à des conséquences juridiques. Il est recommandé que d'autres membres d'afficher un avis similaire.
  • Pseudo Ephemia Venus-Erotica

Derniers visiteurs

Sujets que j'ai initiés

Pêché mignon

16-01-2018 - 21:21

J’aime beaucoup les baisers, certains baisers. Ils peuvent me mettre le feu. Si je suis en collant (toujours sans culotte, les collants, sinon ça marque), il peut m’arriver de me sentir couler d’excitation... mais ce qui m’excite le plus, c’est la fellation. C’est de loin le meilleur préliminaire pour moi !
Je vous épargne les baisers, le déshabillage, l’excitation naissante, etc... je veux aller directement à ce qui m’intéresse ce soir... la fellation, l’art de la fellation... (Pas que je me sente artiste, ce serait ridicule !)

J’aime commencer à jouer avec mon souffle sur le sexe dressé de mon partenaire, ne pas le toucher, ni de mes mains, ni de ma bouche, qu’il sache où je vais, ce dont j’ai envie et qu’il l’attende, c’est un délice pour moi. Déposer des baisers tout doux, faire sentir ma langue gourmande sur son ventre, son aine, me rapprocher doucement... Lui caresser les cuisses, le ventre... souffler à nouveau sur le bout de cette verge, déposer un baiser sur son gland, en redéposer un en entre-ouvrant ma bouche, qu’il devine la chaleur qui l’attend...
Continuer un moment comme cela du bout des lèvres... mes mains se rapprochent, mes caresses se font plus sexuelles sans l’être vraiment... Je vois le ventre de mon amant se gonfler de désir, sens sa verge qui bouge pour se rapprocher de mes lèvres... j’aime voir cette goutte de désir poindre, la déguster, la lécher, et puis glisser le gland entre mes lèvres, vraiment cette fois... alors que mes mains s’emparent en douceur de ses testicules, ma main droite s’échappe pour venir enserrer sa verge et commencer à la branler...
J’ai glissé son gland entre mes lèvres, et là, ma langue commence son bal... alternant douceur du plat de la langue et précision de la pointe, je joue avec mes envies, avec le plaisir de mon amant... je suis à l’écoute des réactions de son corps, de ses frissons, je veux savoir ce qui le fait trembler, fondre, l’amène au bord de la jouissance... et j’y serai attentive de bout en bout.

La douceur du gland sur ma langue, ma bouche qui est devenue plus charnue parce que gonflée de désir comme mon sexe qui coule, tous mes armes sont réunies pour donner du plaisir à mon amant et en prendre.
Je me concentre longtemps sur son gland, je tire sur la peau de son sexe pour bien le dégager, pour pouvoir aller jouer juste à la limite gland - hampe, là où la peau est toute fine, toute douce... et là c’est la pointe de ma langue qui se fait précise, la zone est petite mais très sensible... mes vas et viens se concentrent sur cette partie... et... alors qu’il ne s’y attend pas, je le prends profondément et je le lèche sur sa longueur, l’aspirant dans ma bouche très chaude et humide, je le branle en même temps et je fais bien attention à toujours bien remonter sur son gland si sensible à mes stimuli. Cela dure longtemps, j’alterne les vitesses... rapidement pour faire monter son excitation et doucement pour qu’il sente bien ma langue que je frotte contre sa verge.

Et quand je sens que c’est difficile pour lui de se contenir, de ne pas craquer, comme j’ai envie de faire durer mon plaisir, mon pêché mignon, je calme vraiment le jeu et je ne bouge plus. Je garde juste sa queue entre mes lèvres quelques instants comme cela. Forcément assez rapidement, ma langue reprend vie, je me mets à téter cette queue, téter son gland... et il aime ça, l’homme du moment !

Et si lui vient l’envie de déposer sa main sur ma tête pour me suggérer un rythme, une profondeur de fellation, il le fera avec douceur, avec délicatesse, en étant lui aussi attentif au plaisir que je prends. Je me laisse alors guider, ma bouche se fait sienne alors que ma langue n’en fait qu’à « sa tête »... je ne maîtrise rien, je ne réfléchis plus, je suis toute en sensations données et prises ! il gémit que c’est bon, qu’il aime ça, que ma langue... hummm...

Mais je ne veux pas qu’il explose tout de suite, je veux calmer le jeu, je ralentis, je retourne titiller ses couilles et glisse vers son anus que j’embrasse, que je lèche, je veux le faire vibrer, peut être même lui procurer de nouvelles sensations... alors j’insiste, ma langue cherche à détendre les chairs de son petit cul si sexy... peut-être le ferais je jouir comme cela un jour, mais nous n’y sommes pas... pourtant je sais que si je joue trop par ici, si je le branle ou lui demande de se branler en même temps, il explosera comme jamais... Mais ce n’est pas notre propos de ce soir.
Je remonte vers sa queue, vers sa verge, sans manquer de l’embrasser partout... et de faire un détour pour lui dévorer la bouche... humm, ses baisers !

Je reprends sa verge dans ma bouche, sans équivoque, sans détour, je me mets à le pomper avec envie, vigueur, passion, excitation... il me touche, me caresse, me fait gémir et s’émerveille de me sentir si mouillée... En cet instant je suis partagée entre l’envie de le faire jouir et l’envie qu’il me prenne sauvagement, partout...

Je continue à le sucer assez profondément, assez vite, je fais ma bouche plus ronde, ma langue moins présente, ma bouche est un sexe ouvert pour lui, enfin, c’est ce que j’imagine... et je continue à le branler, je lui demande de prendre le relai, il se caresse forcément mieux que je ne pourrai jamais le faire !
Je me cale sur le rythme de sa main, je resserre ma bouche et le lèche fort à nouveau alors qu’il ne s’y attendait pas... cela dure le temps qu’il faut, c’est lui qui mène la danse, je suis le rythme qui l’amènera à la jouissance... je sens que son sexe se tend encore, qu’il va exploser...
Il gémit, me prévient que cela arrive, je ne change rien à ce que je fais, je le suce d’autant plus serré, ma langue s’active encore plus sur son gland... il jouit, tremble, m’offre sa liqueur... je garde son sexe en bouche tout le temps qu’il faudra mais le suce très très doucement pour ne pas faire mal, pour qu’il puisse gérer ses sensations, en profiter... je ne le lâche que quand je le sens diminuer, prendre moins de place sur ma langue... j’embrasse son aine, son ventre, sa bouche...

Et, très vite... j’ai encore envie de son envie !

Venus, ce voissonnaute et le fantasme d'une rencontre...

11-10-2015 - 20:15

Je l’ai croisé ici, je ne sais plus bien comment… est ce lui qui est venu trainé chez moi, moi chez lui ? je ne sais plus… on a échangé un peu, cela a du être assez sympa pour qu’on en vienne à passer sur hangout. Cela ne m’arrive pas si souvent de passer sur Hangout avec des hommes de Voissa. Je crois qu’on en est arrivés là parce que c’était très chaud entre nous, que les mots avaient réveillés un feu assez intense pour avoir envie d’aller plus loin… Cela ne m’arrive pas si souvent non plus, rares sont ceux qui me donnent envie de me masturber avec eux… J’avais mon masque ce jour là, les lèvres rouges, je me sens assez sexy comme cela, le masque protège, permet de jouer un rôle… Nous n’avons pas vu nos visages, j’ai vu son torse, et puis son sexe, sa main le caressant, son tatouage hyper sexy… ce n’est pas forcément le genre d’homme que j’aime, qui m’attire spontanément, mais il a su éveiller mon désir… nous nous sommes masturbés ensemble, racontant ce que nous aimerions partager… c’était bon, mais pas plus marquant que d’autres épisodes de ce type.

Après cela, quand il me sollicitait, c’était toujours très vite sexuel, il ne venait me parler qu’avec l’envie de renouveler l’expérience sans chercher à savoir si l’envie était partagée… Or, je n’aime pas du tout cela. Ce n’est pas parce que je me masturbe avec un homme que j’en ai envie systématiquement, mon désir n’est pas là sur commande et surement pas selon le bon vouloir de ces messieurs… j’ai fini par être franche, par lui dire que son envie n’était pas forcément la mienne, que c’était possible d’échanger sans sexe virtuel, que cela viendrait ou pas, mais que c’était presque une agression pour moi qu’il me parle de mon cul au bout de 3 mots… J’ai apprécié qu’il comprenne, qu’il s’excuse, il a su me donner envie de lui répondre, d’échanger… nous nous sommes découverts petit à petit et puis un jour, on s’est parlé alors que j’étais très excitée, que j’avais envie de prendre mon plaisir… cette fois, pas de masque, on découvre nos visages respectifs, on entend nos voix.

J’aime sa voix grave, profonde, une façon de parler de s’exprimer très calme, très posée, sereine et puis j’aime bien ses fossettes, en vrai, je suis dingue des fossettes en général… je suis troublée… et je fais tout mon possible pour le troubler, je me caresse les seins sous ses yeux, je les lui montre, je me mordille les lèvres, ma langue passe sur ma bouche, j’ai envie de me déshabiller, de me caresser avec lui… je lui dis, il me répond qu’il est lui aussi très excité, qu’il se sent à l’étroit dans son pantalon… je l’invite à se mettre à l’aise, j’ai envie de redécouvrir son corps, sa pilosité… j’apprécie qu’il n’ait pas cédé à cette mode de l’épilation intégrale. Pas que j’aime particulièrement les poils, mais les siens lui vont tellement bien ! je ne lui montre pas mon sexe, je lui montre mon visage alors que je prends du plaisir avec lui… il m’entend gémir sous ses mots, voyant son sexe glonflé, sa main s’activant sur sa longueur, voir les gouttes de liquide séminal poindre… nous nous parlons, nous nous regardons et nous masturbons ensemble… nous éclatons au même moment dans une jouissance un peu surprenante pour ce qui me concerne… cette fois là aura été explosive !

Depuis, l’envie est là, souvent, de partager cela avec lui… mais surtout l’envie de se voir est très très forte… pour se faire, un peu d’organisation s’impose, nous n’habitons pas vraiment au même endroit… Pour autant cela se décide dans l’urgence, 3 heures de TGV avant d’arriver chez lui pour 2 jours… oui, j’angoisse, je vais chez un homme que je ne connais pas ! je suis plus réservée dans la vie que sur Voissa, l ‘envie, le désir réciproque sera t il bien là ? le charme agira t il ? ces questions tournent en boucle mais l’excitation monte quand même d’autant que nous échangeons des textos, impatients de se rencontrer… Je lui prépare une petite surprise, quand nous allons nous retrouver, je vais lui glisser une télécommande dans la main, il pourra me faire jouir avant même de me toucher… je suis tellement excitée qu’heureusement que j’ai une culotte pour que mon œuf vibrant ne glisse pas ! ;-)

Certes, je suis timide, rougissante quand je lui donne la télécommande mais nos regards s’allument un peu plus encore… même si la gêne est là, impossible de ne pas se dire bonjour en goutant nos bouches. Ho !! je fonds encore plus sous son baiser fougueux, je ne sais plus où je suis, le bruit de la gare disparaît, je ne veux pas que cela s’arrête ! en plein baiser, il déclenche mon œuf… je gémis dans sa bouche, je lui serre le bras, je m’accroche à lui pour ne pas tomber dans les pommes sous ce plaisir inouï ! je ne peux pas montrer ce qu’il se passe en moi, je suis dans un lieu public, des gens me frôlent et moi je l’embrasse de plus belle pour cacher mon trouble et ma jouissance… je le sais troublé aussi, il bande comme un fou... j'ai envie de son sexe, terriblement envie de le sucer, qu'il me prenne ! Mes joues sont rouges, j’ai chaud, j’ai envie de crier combien c’est bon ! Il finit par me libérer de ce plaisir incongru en stoppant la vibration de l’œuf, je te regarde, regard fiévreux le remerciant de me laisser redescendre et reconnaissante de ces 1ers instants hors du commun… je ne suis pas prête d’oublier ces premières minutes avec lui…
bon, ok, je l’avais cherché, je lui ai donné toutes les armes pour me mettre au supplice !

Je tente de retrouver un peu de contenance alors que nous partons de la gare, j’espère que nous allons direct chez lui, j’ai une folle envie de le baiser ou qu’il me baise, on verra bien comment cela va se passer…

Révélation ?!

08-10-2015 - 22:01

Y’en a marre de ces écrans, de ces relations virtuelles !

je veux du vrai sexe, je veux sentir une queue, un sein gonfler entre mes mains, durcir dans ma bouche sous l’action de ma langue et de mes lèvres, je veux des odeurs de corps, de sexe, je veux des caresses, sentir des doigts sur mon corps, me sculpter, je veux découvrir une façon d’embrasser, le gout d’une bouche, une langue qui joue avec la mienne… je veux mordiller un lobe d’oreille, je veux avoir mal aux tétons à force d’avoir été triturés, léchés et dressés et je veux couler de désir.

Ok, ok, pas besoin d’avoir quelqu’un devant moi pour que cela se passe, ça. Je coule déjà de désir et de plaisir par écran interposé quand je croise une personne qui sait réveiller mon envie, éveiller ma curiosité, allumer et alimenter mes fantasmes. En général, le bruit de mon gode dans ma chatte, le bruit de ma mouille abondante sont appréciés…
Bon, oui, j’avoue ! Oui, même si j’ai l’air de m’en plaindre, j’aime beaucoup me masturber seule ou avec une participation virtuelle, je le fais à une fréquence plutôt aléatoire mais rarement moins d’une fois par semaine, parfois tous les jours, voire plusieurs fois par jour ! Ces jours-là, c’est dingue, c’est à croire que je pourrai passer ma journée à jouir. Et ne crois pas que mes orgasmes ne sont pas intenses quand je me masturbe, ils le sont vraiment !! j’éjacule même souvent en me masturbant… le problème c’est que, dans ces cas là, cela ne calme pas mon excitation, cela l’accentue… c’est un truc de fou !!

C’est étonnant comme l’écran protège… comme l’inhibition n’est pas la même que dans la vie, du coup, la provocatrice, l’allumeuse qui sommeille en moi se réveille assez facilement dans ce contexte ! Dans la vie, c’est une toute autre histoire !! Qu’elle en est la cause, je ne sais pas, la peur du rejet, du jugement… ou pas… après tout, c’est peut être tout autre chose… dis-le moi si tu sais toi…

Ce qui m’amuse beaucoup dans ces relations virtuelles, c’est que finalement je cherche presque plus les femmes que les hommes… quand je dis « cherche », c’est dans le sens du jeu, je taquine ces dames, je les trouve belles… Je dis cela mais pour autant, tu le sais, je ne me suis jamais masturbée par écran interposé avec une femme… ou en tout cas pas juste entre femmes…
Etonnant car elles me font envie même si je me sens terriblement hétéro, que j’adore avoir une queue à ma disposition… et que la seule chatte que j’ai eu, quand je l’ai vue, je ne l’ai pas aimée… as tu senti tout cela ? Penses tu que je vais renouveler l’expérience avec une dame ? je crois que oui… je trouve tellement belles mes rivales ! que leur corps soit plein ou pas, j’aime leurs courbes… et oui, c’est vrai, je trouve souvent les hommes moins beaux !
Enfin, ça dépend quel homme, n’est ce pas… ? déjà un homme qui bande c’est plus beau qu’un homme qui ne bande pas… ho, mon dieu !! je viens de me dire durant une micro seconde que ce que j’aimerais, peut être, ce serait une femme avec un sexe d’homme… Je me surprends moi-même !! Ne me dis surtout pas que me livrer à toi me révèle…

trop mouillée pour être caressée...?

26-04-2015 - 08:48

Bonjour,
Je mouille de plus en plus et j'ai l'impression que mes derniers partenaires ont du juger que mon excitation se suffisait à elle même. Du coup, je ne suis plus caressée, plus léchée... et j'en ressens une profonde frustration !
J'ai eu envie de dire à ses messieurs : "mais puisque tu bandes, je n'ai pas besoin de te caresser ni de te sucer, tu es assez excité comme cela... tout comme moi, on dirait que je n'ai pas besoin d'être caressée parce que je suis déjà prête à t'accueillir !"

Messieurs, pensez-vous que lorsqu'une femme est très excitée, cela veut dire qu'elle n'a pas besoin, envie qu'on lui caresse la chatte, qu'on la lèche ? préférez vous être avec une femme qui a besoin de votre action pour être vraiment mouillée ?
Merci !
Venus

pourquoi aimez-vous les gorges profondes ?

20-08-2014 - 22:13

Bonjour,
Je m'interroge sur le plaisir que vous ressentez, messieurs, lors de gorges profondes ? Les sensations sont elles différentes d'une fellation "traditionnelle" ? est ce un éventuel sentiment de domination qui accentue le plaisir ?
Bref, racontez moi !