Voissa.com, source d'épanouissement sexuel depuis 1999

Mardi 29 mai à partir de 21h sur le Chat Webcam : Participez à la soirée "ACTION VÉRITÉ" avec Candyflo ! [+ d'infos ici]
Votez pour les contributions du concours « CHIC & GLAM » dans l'album Voissa Touch ! [cliquez ici]

Aller au contenu

fellation extraconjuguale

fellation fête premiere fois

  • Ce sujet est fermé Ce sujet est fermé
84 réponses à ce sujet

#1 Sabine59

Sabine59

    Membre

  • Voissanautes
  • 83 messages
  • Membre depuis : 21-04-2017
  • Sexe : Femme

Posté 26-04-2018 - 10:52

Je m'appelle Sabine, presque la quarantaine, maman à plein temps de 3 filles à qui je consacre la majeure partie de mon temps entre les conduites, les devoirs , les activités extrascolaires., bref une femme au foyer bien occupée qui donne beaucoup pour ses enfants et son mari, homme aimant mais ayant une profession libérale l'accaparant énormément..... Je ne me sens pas délaissée pour autant mais j'avoue que les occasions de m'amuser seule sans penser à la famille sont très rares comme vous devez vous en douter. Je suis d'un naturel timide de style plutôt BCBG voir BOBO, et donc peu extravertie et bien rangée habituellement. En fait, je l'avoue, je suis bien installée dans une routine quotidienne, confortable mais sans grande surprise ni exaltation...
Aussi lorsque mon amie Christine m'a invitée à la soirée de fin d'année de son club d'équitation, ai je vu là une occasion de sortir de ma routine surtout que les enfants et mon mari sont partis en WE chez papy et mamy afin d'avoir une activité père/fille exclusive...
La soirée a lieu dans un corps de ferme qui jouxte les installations du club que je connais un peu pour avoir moi même montée quelques temps. Pour l'occasion, je m'habille gentiment d'une robe d'été rouge peu décolletée mais ne nécessitant pas de soutient gorge, maintenant parfaitement en place mes seins encore fermes, et arrivant au genou, le tout recouvert d'un petit gilet coordonné noir, sans doute mon petit coté Stendhalien.....
La soirée commence par un petit apéro pris à l'extérieur, les soirées d'été s'y prêtant sans soucis.
Christine, la quarantaine, souriante, extravertie, tout le contraire de moi, me présente aux nombreuses personnes, surtout des hommes qui gravitent autour d'elle comme les papillons de nuit autour d'une belle flamme, mais il faut avouer qu'elle a su, comme à son habitude, se rendre radieuse et charmante. Parmi ses nombreux admirateurs se trouve un certain Richard, cinquantenaire élancé élégant qui semble comme moi un peu perdu dans cette foule. C'est naturellement que je sympathise avec lui et que nous échangeons sur des sujets futiles comme la mode,le temps.... La conversation bien que banale m'est très agréable et s'est avec plaisir que je prends place à côté de lui pour le dîner sur un banc le long d'une grande tablée me rappelant les banquets de fin de tome qui illustre les aventures d'Astérix et Obélix.... Ne manque je le barbe attaché et bâillonné, pensée qui m'arrache un sourire . Richard qui me voit le sourire au lèvre se penche vers moi pour me faire part de ses propres réflexions sur le dîner et la même idée lui est venu, ce qui nous fait rire de plus belle surtout quand un monsieur à la voix éraillée prend le micro et que Richard me chuchote à l'oreille qu'il semble que l'on est trouvé le barbe. C'est sur cette thématique humoristique que le repas s' égraine en compagnie de mon charmant voisin. La chaleur devient vite étouffante et malgré le retrait de mon gilet et sans doute à cause du vin qui loin de me rafraîchir , m 'a échauffé les sens , la tête commence a me tourner un peu. La dessert passé, le dîner fait place à une soirée dansante et à laquelle mon charmant cavalier me convie de participer. C'est un peu étourdie que je me laisse entraîner sur la piste où alterne les musiques et les slows des années 80 . Je prends beaucoup de plaisir à me laisser mener par Richard. Il me semble que ses mains semblent au fur et à mesure plus pressantes, elle semble s'attarder de plus en plus longuement sur mes hanches, mes épaules et même parfois furtivement sur mes fesses. Son regard fixe parfois mon décolleté qui laisse par intermittence entrevoir ma poitrine libre de sous vêtement...
Je me sens légère et surprise de tant d'attentions, la fête et sans doute l'alcool aidant beaucoup...
Ne supportant plus cette chaleur, je demande à aller prendre un peu l'air et c'est alors que Richard me fait découvrir les installations récentes du club que je ne connais pas et s'est ainsi que nous finissons par la sellerie ou se mélange les odeurs de cuir, de foins, de pailles. C'est une pièce sombre, quasi pas éclairée à l’écart de la fête, et quand je tente d'en faire la remarque, Richard me surprend en m'attrapant par les hanches, déposant ses lèvres sur les miennes, me plaquant lentement contre le mur. Je reste tétanisée par ce baiser soudain que je n'avais pas anticipé et même si les premières secondes de ce baiser je suis sans réaction, je ne peux résister longtemps à cette langue chaude, humide qui traverse mes lèvres à la rencontre de la mienne. Mes réticences de femme mariée, mère de famille s'envolent avec une rapidité déconcertante et je me retrouve à rendre ce baiser de manière plus active et même langoureuse, ayant l'impression de retrouver les sensations de mes premiers baisers d'adolescente inexpérimentée.
Je ne repousse donc pas non plus les mains de Richard lorsque remontant doucement de mes hanches elles viennent caresser, au travers du tissu, mes seins tendus, dont elles finissent par prendre fermement possession, les pouces jouant a travers ma robe avec mes tétons pointant d'excitation. Un tel traitement ne me laissant pas de marbre, ma respiration s'accélère m'obligeant à interrompre de manière intermittente le fougueux baiser que nous échangeons toujours. Je gémis sous les caresses de cet homme. Je me laisse toujours faire lorsqu’une de ses mains soulève ma jupe et prend impunément possession de mes fesses passant directement sous le tissu de mon tangua. Il m'arrache un gémissement encore plus prononcé lorsque sa main passe entre mes fesses, laissant ses doigts partir à la rencontre d'abord de ma rose pour littéralement glissement lentement entre mes lèvres qu'il ne doit pas manquer de trouver bien humides. Sa bouche assaille littéralement la mienne dans un baiser torride. C'est en même temps que sa bouche et ses lèvres glissent sur mon cou que sa main repasse devant délaissant mes fesses pour se plaquer directement sur ma vulve, la caressant de haut en bas, frôlant mon clitoris gonflé d'excitation pour finir par introduire lentement deux doigts dans le vagin m'arrachant des profonds gémissements interrompus seulement par les cris aigus sortant de ma bouche alors qu'un doigt tentaculaire joue de manière éhontée avec mon clitoris. Cette double caresse, prodiguée à mon sexe, et ses lèvres pinçant mes tétons à travers le haut de ma robe finissent par achever le peu de résistance physique et mentale qu'il me reste et je me laisse à jouir d'un puissant orgasme dont mon mâle ne manque pas de ressentir les soubresauts. Mes jambes ne me soutenant plus me laissent pantelante à demi agenouillée. Richard me laisse lentement émerger de la jouissance, me caressant tendrement les joues, le visage reposant sur le haut de sa cuisse les yeux mi clos. C'est en recouvrant lentement mes esprits et la vue que je vois à à peine quelques centimètres de mes yeux, la bosse qui déforme immanquablement le tissus de son pantalon. Comme hypnotisée et sans doute toujours sous les effets de l'excitation, je tends lentement ma main vers elle pour finir par la retrouver plaquer contre le sexe de mon cavalier que je sens plus que tendu à travers le tissu. Timidement, je me mets à le caresser lentement comme si j'avais besoin d’apprivoiser un animal sauvage. Mes doigts, mus par une volonté propre, s'activent à défaire fermeture et boutons pour que le fauve puisse enfin jaillir de son enclos, se dressant maintenant fièrement devant les yeux. C'est obnubilée que mes doigts partent à la rencontre de ce sexe inconnu , tendu d'excitation dont le propriétaire me caresse toujours doucement le visage sans que j'en prenne conscience, concentrée ou bien perdue que je suis face à mes sensations. Enfin le bout de mes doigts rencontre la chaleur de la peau de ce membre, le sent tressaillir. Mes doigts se ferment machinalement autour de ce sexe de belle taille sans être extraordinaire. Mon autre main part lentement, elle aussi, à la rencontre de ce sexe, caressant la hampe pour finir par aller à la rencontre de la belle bourse qui l'accompagne. Le gland de ce sexe décalotté par l'excitation ressemble au fruit défendu, promettant autant de plaisir que de questions. Je prends conscience que m'a bouche s'est inconsciemment rapprochée de cette gourmandise rouge et turgescente. Est ce de ma propre volonté ou bien les caresses et les mouvements subtiles de mon partenaire ? Je ne saurais le dire , mais mes lèvres sont à moins d'un centimètre de lui.... Je sens le parfum intime de ce mâle, à la fois épicé et musqué... Cela m'attire comme le nectar de fleur le ferait avec une abeille ! Oui, je suis partie pour butiner semble t'il … Je ferme les yeux autant pour rester dans cette demi conscience que pour ne pas voir ce qu'il se passe vraiment . Et puis enfin cette sensation du gland se posant de lui même sur ma bouche de mère de famille qui n'attend pas pour s'entrouvrir et le laisser me pénétrer. Le goût de se membre chaud me frappe de suite et ma langue partie timidement à sa rencontre, perçoit rapidement la texture légèrement huileuse de la goutte de liquide qui suinte du méat de Richard, preuve de son excitation.... Tout ce bouscule dans ma tête , à part ce sexe qui lentement mais sûrement envahit ma bouche . J'en salive et mes réflexes d'années de suceuse mariée prennent le dessus sur mes réticences morales .. Ma langue se met à virevolter autour du gland mue par une volonté propre, pendant que ma bouche fait de lents et long aller-retours sur ce membre dur d'excitation. Une de mes mains accompagne ce va et vient , agrippée à cette tige, pendant que l'autre masse consciencieusement les bourses lourdes et pleines de ce mâle.
Nous n'avons encore échangé aucun mot depuis le début du baiser originel, l'excitation et le plaisir semblant se passer de mots. Les gémissements m'indiquent le plaisir que ressent mon amant, gémissements qui s'accentuent encore lorsque ma bouche humide tente d'engloutir un maximum de ce membre qui s'est changé en friandise et que je me mets à pomper plus que je ne suce, ma gourmandise ayant fait place à un appétit féroce. Richard n'est pas resté en reste et pendant qu'une de ses mains, passée dans mes cheveux accompagne le va et vient de ma bouche sur son sexe, l'autre enhardie, part sans gêne dans mon décolleté prendre possession de mes seins, un temps malaxés, avant d'être impudiquement sortie de ma robe et exposés à l'air frais et surtout à la vue de mon cavalier. Cette situation loin de me rafraîchir les idées ne fait que rajouter de l'excitation à cette instant torride que moi, mère de famille rangée, je vis curieusement de manière éhontée . Et alors que je reprends de plus belle la succion de cette queue et surtout de son gland, mes tétons sont devenus le terrain de jeux des doigts experts de Richard qui tantôt malaxe, pince, fait rouler le bout de mes seins,que j'avoue habituellement plutôt sensibles. Puis tout s'accélère lorsque, toujours avide de prendre cette tige bien en bouche, je sens enfin cogner le gland au fond de ma gorge. Victoire ! J'ai, comme à mon habitude, réussi une gorge profonde ce qui me conforte sur mes talents buccaux. Mais cet exploit est à double tranchant et mon partenaire est plus coureur de fond que sprinter ! Je sens à la pression de sa main derrière ma tête que monsieur en veut encore et je me dois maintenant de réaliser cette figure de style de manière répétée, lui arrachant tellement de plaisir, que mes seins ont été abandonnés pour que ses deux mains puissent guider ma bouche afin qu'elle engloutisse au maximum sa verge. Je sens son sexe palpiter et ses gémissements de plaisir à chaque fois que le gland rencontre le fond de ma gorge. Il cogne et frémit de manière plus rapprochée, signes annonciateurs, je le sais d'une jouissance imminente. Entre deux râles de plaisir et malgré une tension sexuelle à son apogée, Richard lache ma tête de l'emprise de ses mains et rompt le silence pour me chuchoter qu'il ne va pas tarder à jouir, me permettant ainsi d’ôter ma bouche si je le veux....
L'excitation prend le dessus encore une fois sur la raison. Je veux le goûter et après tout pour moi une belle fellation se doit d'aller au bout des choses si ce n'est au fond de choses . J'ai toujours procédé ainsi dès la toute première fois et puis j'en ai envie. Et puis le temps que je me pose ces question, à peine hésitante, Richard m'attrape les deux épaules et dans un râle caverneux, un premier jet puissant frappe mon palet pour venir se répandre dans le fond de ma gorge. Je ne prends pas le temps de savourer mais avale instinctivement ce qui semble faire évanouir toute retenue de mon étalon qui se laisse alors aller sans remord. Cette fois, je goûte sa semence chaude , visqueuse mais légèrement sucrée de mon amant. J'avale goulûment les nombreux jets de sperme qui inonde ma bouche pleine de ce sexe palpitant et de son nectar. Je n'en oublie pas pour autant de continuer lentement mes va et vient sur cette tige, pour prolonger la jouissance et épuiser mon mâle.
A son tour de défaillir et de tomber vidé à genoux à mes cotés. Nous sommes tous deux blottis l'un contre l'autre dans une torpeur post-coïtale , moi toujours les seins sortis de ma robe et lui le sexe luisant saillant encore hors de son pantalon et caleçon baissé. Richard se remet lentement de ses émotions mais en profite pour se remettre à caresser lentement et presque tendrement mes seins offerts. Je flatte alors moi aussi son membre à demi mou maintenant. Il nous faut encore quelques minutes pour enfin émerger complètement. Il m'embrasse affectueusement sur les lèvres et me dit merci un énorme sourire sur son visage. Nous nous rhabillons silencieusement pour rejoindre la fête comme si de rien n'était. J'ai encore le goût de sa liqueur en bouche, mes cheveux sont décoiffés, ma morale refait de brèves apparitions. Je vais reprendre ma vie de femme mariée rangée, ou pas... Après tout , sucer n'est pas tromper n'est ce pas messieurs ! Et malgré ces installations équestres, l'honneur est sauf, je n'ai pas été chevauchée....
Richard ne semble pas avoir ce genre de pensées et semble avoir hautement apprécié nos jeux. Preuve en est, sa main sur mes fesses qui ne me quittent plus jusqu'à ce que l'on réintègre les festivités.
Christine me dit en me croisant que la visite des installations semblent m'avoir redonnée des couleurs.....

#2 yopyop200

yopyop200

    Membre

  • Voissanautes
  • 20 messages
  • Membre depuis : 05-02-2018
  • Sexe : Couple

Posté 26-04-2018 - 11:14

Très beau récit très excitant :)

#3 Solosoy

Solosoy

    Membre

  • Voissanautes
  • 26 messages
  • Membre depuis : 26-04-2018
  • Sexe : Homme

Posté 26-04-2018 - 11:21

"Je suis d'un naturel timide de style plutôt BCBG voir BOBO, et donc peu extravertie et bien rangée habituellement."

Pas tout compris :D

Sinon on est d'accord, sucer n'est pas tromper ?

#4 titebite43

titebite43

    Membre

  • Voissanautes
  • 88 messages
  • Membre depuis : 23-07-2017
  • Sexe : Homme
  • Localisation:au pays des frites

Posté 26-04-2018 - 11:41

le fantasme de la mère de famille j'aime

#5 booboo

booboo

    Membre

  • Voissanautes
  • 18 messages
  • Membre depuis : 25-10-2014
  • Sexe : Homme
  • Localisation:Auvergne, Haute-Loire

Posté 26-04-2018 - 11:50

Magnifiquement écrit.... quel plaisir à lire !
Merci

#6 voissouvoissette

voissouvoissette

    Membre

  • Voissanautes
  • 38 messages
  • Membre depuis : 09-03-2013
  • Sexe : Couple
  • Localisation:Le 7ième ciel et au delà...

Posté 26-04-2018 - 11:55

Tres beau recit, bien ecrit et tres sexy...

#7 mathieu77

mathieu77

    Membre

  • Voissanautes
  • 214 messages
  • Membre depuis : 10-02-2015
  • Sexe : Homme

Posté 26-04-2018 - 12:00

très excitant je m'y suis vu merci,

#8 thomisaph

thomisaph

    Membre

  • Voissanautes
  • 726 messages
  • Membre depuis : 13-03-2006
  • Sexe : Homme

Posté 26-04-2018 - 12:41

superbe récit, très bien écrit, merci beaucoup, thomas

#9 alexdes

alexdes

    Membre

  • Voissanautes
  • 11 884 messages
  • Membre depuis : 06-06-2006
  • Sexe : Couple
  • Localisation:77

Posté 26-04-2018 - 12:42

J'en suis tout dur...
merci de laisser des coms, çà fais plaisir....
bisous a tous et toutes

#10 Moisecret

Moisecret

    Membre

  • Voissanautes
  • 263 messages
  • Membre depuis : 03-05-2008
  • Sexe : Homme
  • Localisation:lorraine

Posté 26-04-2018 - 13:26

Très joli récit, meme si l amise en page complexifie la plaisir...
Il y a une suite?
tu as revu c erichard??

#11 LiveYourDreams

LiveYourDreams

    Membre

  • Voissanautes
  • 34 messages
  • Membre depuis : 16-12-2014
  • Sexe : Homme

Posté 26-04-2018 - 13:57

Joli recit

#12 Sabine59

Sabine59

    Membre

  • Voissanautes
  • 83 messages
  • Membre depuis : 21-04-2017
  • Sexe : Femme

Posté 26-04-2018 - 14:09

Voir le messageMoisecret, le 26-04-2018 - 13:26, dit :

Très joli récit, meme si l amise en page complexifie la plaisir...
Il y a une suite?
tu as revu c erichard??
oui je l'ai recroisé

#13 amandejon90

amandejon90

    Membre

  • Voissanautes
  • 40 messages
  • Membre depuis : 30-09-2014
  • Sexe : Homme
  • Localisation:Champagne ardenne

Posté 26-04-2018 - 14:15

Que c est il passer

#14 Tortue675

Tortue675

    Membre

  • Voissanautes
  • 84 messages
  • Membre depuis : 06-02-2014
  • Sexe : Femme

Posté 26-04-2018 - 14:31

torride, magnifique écrit. Je lis rarement les histoires des autres (je préfère écrire que lire), mais cette histoire ne m'a pas laissée de marbre, loin de là. Merci Image IPB Image IPB

#15 Sabine59

Sabine59

    Membre

  • Voissanautes
  • 83 messages
  • Membre depuis : 21-04-2017
  • Sexe : Femme

Posté 26-04-2018 - 15:10

Voir le messageTortue675, le 26-04-2018 - 14:31, dit :

torride, magnifique écrit. Je lis rarement les histoires des autres (je préfère écrire que lire), mais cette histoire ne m'a pas laissée de marbre, loin de là. Merci Image IPB Image IPB
merci
contente d'avoir un avis feminin

#16 7parisiens

7parisiens

    Membre

  • Voissanautes
  • 5 755 messages
  • Membre depuis : 02-01-2010
  • Sexe : Homme

Posté 26-04-2018 - 17:30

Superbe recit.......j'avoue avoir jouis........(je suis celibataire et en manque)
en plus c'est si rare les femmes "gourmandes"

Je rêves de plus en plus d'une femme gourmande qui aimera me gouter
Mais qui pourrait aimer gouter des hommes délaissés par leurs femme etc........
Bref qui goutera des hommes devant moi
j'aurai plaisir a la regarderImage IPB

encore merci pour ce sublime recit si excitantImage IPB

#17 Sitendrex

Sitendrex

    Membre

  • Voissanautes
  • 7 messages
  • Membre depuis : 03-09-2016
  • Sexe : Homme
  • Localisation:A l'ouest

Posté 26-04-2018 - 17:46

Un récit très bien écrit, et très excitant. Bravo !
J'aimerais, au moins une fois, me retrouver dans cette situation, entre les lèvres d'une inconnue comme vous, un soir d'été.

#18 kiyoux

kiyoux

    Membre

  • Voissanautes
  • 367 messages
  • Membre depuis : 26-06-2010
  • Sexe : Homme
  • Localisation:h

Posté 26-04-2018 - 17:59

Après un petit tour sur ta galerie je note que tu n'en es pas restée là. J'ai hâte de lire comment la suite s'est déroulée !
T'aimes le sexe et tu veux en savoir plus sur moi ?
Viens lire mon blog !
http://communaute.vo...e-a-aujourdhui/

#19 Pierre772

Pierre772

    Membre

  • Voissanautes
  • 2 447 messages
  • Membre depuis : 14-03-2015
  • Sexe : Homme
  • Localisation:92

Posté 26-04-2018 - 18:01

Voir le messageSolosoy, le 26-04-2018 - 11:21, dit :

...
Sinon on est d'accord, sucer n'est pas tromper ?
Cela dépend, à mon avis, des conventions passées dans le couple.
En cas d'absence de convention, si, il me semble que c'est tromper.
"Je n'ai pas chevauché, l'honneur est sauf", cela me paraît un peu faux-cul... Quelle manière de se donner bonne conscience !
Sinon, après tout, qu'une femme mariée aille se distraire avec une amie, pourquoi pas...
Une chose me gêne : tout cela se passe sous l'emprise de l'alcool

Une simple question : ce récit est-il vraiment écrit par une femme ?

#20 Irreel

Irreel

    Membre

  • Voissanautes
  • 24 messages
  • Membre depuis : 09-10-2017
  • Sexe : Homme
  • Localisation:où tu le souhaites

Posté 26-04-2018 - 18:56

Superbe récit, sensuel et érotique!
Quelle belle aventure :)


1 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 invité(s) et 1 utilisateur(s) anonyme(s)

soirée spéciale
Mardi 29 mai
à partir de 21h00

Venez participer à une soirée ACTION VÉRITÉ avec Candyflo sur le chat-webcam

logo myvoissa

Je serai présent

Allumer sa cam n'est pas du tout obligatoire sur le chat-webcam de Myvoissa.
Seule la bonne humeur compte !
×