Voissa.com, source d'épanouissement sexuel depuis 1999

Jeudi 26 avril à partir de 21h sur le Chat Webcam : Participez à la soirée "ACTION VÉRITÉ" avec Schouki et Sh3mx !

Aller au contenu

Qui s’est déjà retrouvé(e) nu(e) ou en sous-vêtements face à un inconnu,un livreur ,un pote ou le facteur


  • Veuillez vous connecter pour répondre
219 réponses à ce sujet

#41 Coquin-coquine11

Coquin-coquine11

    Membre

  • Voissanautes
  • 1 996 messages
  • Membre depuis : 22-04-2015
  • Sexe : Couple

Posté 01-01-2018 - 16:50

Voir le messageVal-JLuc, le 01-01-2018 - 08:39, dit :

Il y a un peu plus d'une heure, des copains venus nous réveiller avec les croissants.
Nous les avions quittés 4 heures avant après la fête du réveillon, et eux ne s'était pas couché semble-t-il.
Ils n'avaient pas tous les yeux en face des trous !Image IPB
Mais je pense qu'ils ont apprécié de voir Valérie en nuisette, puis en peignoir Image IPB
Un bon début d'année...
Génial .. et vous avez ressenti quoi ?

#42 Val-JLuc

Val-JLuc

    Membre

  • Voissanautes
  • 38 messages
  • Membre depuis : 12-11-2016
  • Sexe : Couple
  • Localisation:Bourgogne

Posté 02-01-2018 - 06:10

C'était une situation très excitante, car certains connaissaient peu Valérie.
Ils ont dormi quelques heures à la maison puisque nous passions la journée du 1 er ensemble, et
vu leur état, ce n'était pas prudent qu'ils reprennent la route.
Nous, nous sommes retourné nous coucher également, et très excités, premier calin 2018 ! Image IPB

#43 Coquin-coquine11

Coquin-coquine11

    Membre

  • Voissanautes
  • 1 996 messages
  • Membre depuis : 22-04-2015
  • Sexe : Couple

Posté 02-01-2018 - 20:05

Voir le messageVal-JLuc, le 02-01-2018 - 06:10, dit :

C'était une situation très excitante, car certains connaissaient peu Valérie.
Ils ont dormi quelques heures à la maison puisque nous passions la journée du 1 er ensemble, et
vu leur état, ce n'était pas prudent qu'ils reprennent la route.
Nous, nous sommes retourné nous coucher également, et très excités, premier calin 2018 ! Image IPB
Wahooo qu’elles aventure...

#44 vidocq17

vidocq17

    Membre

  • Voissanautes
  • 54 messages
  • Membre depuis : 30-10-2012
  • Sexe : Couple

Posté 03-01-2018 - 11:04

Je vais vous narrer une anecdote qui m'est arrivé lors de la présentation des calendriers, que proposent les facteurs en fin d'année. Aujourd'hui, en retraite, depuis peu de temps, j'exerçai le métier de facteur. Comme le veut la coutume, un soir, je faisais ma tournée de calendriers après mon travail. Il était environ 19h, à la campagne, une belle demeure entourée de hautes haies, avec une piscine....ceci pour situer l'endroit. Je précise,les hautes haies, car l'été, les propriétaires étaient naturistes et je les avais souvent aperçu nus dans leur grand jardin ou dans la piscine. Ce soir là, donc, j'entrais par le portillon qui était toujours ouvert. Je m'apprêtai à sonner à la porte d'entrée, lorsque je vis de la lumière à travers la fenêtre du salon. Je m'approchai de la fenêtre discrètement et je vis Madame, nue sur le canapé. Je décidais de profiter de cette merveilleuse vue, il faut dire que c'était une belle femme: grande, jambes fuselées, brune, yeux verts, taille fine avec une poitrine généreuse. En m'approchant, je vis que Madame visionner un film porno....sur le moment , je fus étonné. Elle commença à se caresser lentement ses gros seins qui pointaient, ses doigts glissaient par moments sur ses cuisses mais remontaient rapidement sur sa poitrine. Je la devinais devenir ferme à la vue de ses tétons qu'elle titillait et qui pointaient vers le ciel. Ses caresses étaient de plus en plus sensuelles, alternant seins, cuisses et entrecuisse. Je sentis gonfler mon sexe, il devenait dur et mon pantalon de toile était trés tendu. Je voyais son corps onduler sous ses caresses qui étaient de plus en plus précises, il enfonça un doigt dans son sexe qui lui procurait des soubresauts, ses fesses décollant du canapé. Je n'en pouvais plus, je sortis ma bite qui était devenue dure comme un roc . Sans me vanter, Dame Nature m'a assez bien gâté de ce coté là. Je commençai à me caresser en regardant Madame. A ce moment là, son mari arriva dans le salon, il était nu et avait une petite érection ...il avait un petit fouet dans une main et un gode dans l'autre. Je m'arrêtai de me caresser pour mieux voir ce qui allait se passer...Madame, se mit à quatre pattes sur le tapis du salon, et Monsieur commença à la fouetter sur sa croupe offerte. Ses fesses devenaient roses , puis rouges, je voyais qu'elle prenait du plaisir, un doigt entre ses cuisses caressant lentement son clito. Après, les coups de fouet, je pensais que Monsieur allait la pénétrer, il bandait , mais sans plus...il prit le gode qui était de bonne taille et lui enfonça délicatement dans l'anus, elle poussa un cri que je devinai à travers la fenêtre, j'étais très excité. Elle continuait à se masturber, Monsieur faisant des va et vient avec le gode entre les fesses rondes de Madame. Il était derrière elle, et se mit à se branler, après quelques va et vient manuels, il déchargea rapidement sur les fesses de Madame qui jouissait en même temps. Moi, derrière la fenêtre, j'ai attendu que Madame enfile un peignoir, Monsieur avait quitté le salon,et je décidai de sonner ...pour présenter mes calendriers.. Ma queue avait quelque peu ramollie mais avait du mal à se loger dans le pantalon. C'est Madame qui vint m'ouvrir, les joues rosies, un peu échevelée mais extrêmement sexy dans son peignoir légèrement ouvert sur sa forte poitrine. Après les banalités d'usage, on se dirigea vers le salon pour choisir le fameux calendrier.. Je pensais à ce que j'avais vu auparavant et ma bite redevenait raide, d'autant plus que Madame qui regardait mes calendriers laissait son peignoir s'ouvrir de plus en plus sur sa superbe poitrine, je voyais son sein droit presque totalement et une partie de son sein gauche, elle avait de longs tétons que j'avais vu tout à l'heure; mais là, ils étaient à portée de vue et de toucher...elle choisit un calendrier avec la mer, les cocotiers, ses deux seins étaient sortis de son peignoir. elle vit l'excroissance de mon pantalon surtout que je ne mets jamais de sous-vêtements. Elle me dit : "Facteur , je n'ai pas de monnaie à vous donner, mais je peux vous régler autrement". Forcément, je n'allais pas dire non, vu ce que j'avais vu et ce que je voyais...Elle s'approcha de moi, et caressa mon sexe à travers le pantalon, je bandais très dur et cela ne la laissait pas insensible, elle se frottait contre moi, j'étais dans un rêve...C'était la première fois que cela m'arrivait, à cinquante ans !! Elle, la trentaine était magnifique. Ses caresses à travers le tissu étaient de plus en plus précises, puis , elle libéra ma bite qui demandait que ça, elle fut étonné de la longueur et de l'épaisseur, elle la caressa sensuellement et la prit délicatement dans sa bouche et me dit : "Baise moi la bouche". Je fis de doux va et vient dans sa bouche , puis plus rapides, elle me pétrissait les couilles en même temps, c'était trop bon....Lorsque son mari fit son entrée dans le salon...la situation était assez cocasse !! j'ai eu un moment d'hésitation, mais Madame mit ses mains sur mes fesses pour engloutir ma queue entièrement, Monsieur qui était également en peignoir se caresser la queue qui était beaucoup plus raide que tout à l'heure...Il me dit : "Baise-là cette salope, elle demande que ça". Elle jeta son peignoir au milieu du salon et s'allongea sur le tapis , après avoir baissé totalement mon pantalon, nous étions nus tous les trois. Nous nous sommes allongés tous les trois , Madame entre nous, elle avait une bite dans chaque main et nous branlait, moi un peu plus doucement que son mari , elle voulait me préserver..Elle se renversa, les jambes écartées qui laissaient voir sa belle chatte toute lisse, je lui embrassai l'intérieur des cuisses et doucement approchait ma langue de son bel abricot qui devenait très juteux..elle avait délaissé son mari qui se caressait, pour s'occuper de nous deux uniquement. Je pris ses lévres entre les miennes et je les suçais, ma langue pouvait maintenant connaître le goût de sa mouille qui était intense, c'était délicieux. Je la pénétrai avec ma langue, celle-ci allât décalotter son clito qui durcissait et grandissait à vue d'œil, je le pris délicatement entre mes lèvres pour le sucer, ce qui la faisait onduler de plaisir comme auparavant mais encore plus fort, elle jouit plusieurs fois ...Mais je voulais laisser un bon souvenir de mes étrennes..lol. Je pris ses jambes et je les posais sur mes épaules, son sexe attendait le mien qui était gonflé de sang ..Je la pénétrai sans ménagement, à la sauvage, elle poussa un petit cri et me dit : "Vas-y défonce moi avec ta grosse bite", je ne me fis pas prier et mes coups de butoir étaient de plus en plus forts, nos souffles s'accéllèraient et je savais que nous allions jouir ensemble, nous étions en sueur tous les deux , mes couilles claquaient sur ses fesses, je sentais que nos désirs montaient , elle me dit : "vas-y , mon salaud arrose moi" , j'allais jusqu'au bout de la pénétration sans jouir car elle voulait que je gicle sur ses gros seins....je me retirais et j'ai aspergé sa grosse poitrine, mon foutre s'étalait sur son torse et elle lâcha un cri de jouissance rare car très fort....Elle reprit son souffle et me dit : " Merci Facteur", j'étais mort de rire...Quant à son mari , il finit par gicler lui aussi, apparemment , il avait pris du plaisir à voir sa femme se faire baiser. Voilà mon histoire de calendrier...j'ai essayé de la raconter la plus réellement possible de la vérité, mais c'était facile, j'ai pas pu oublier...Malheureusement , les calendriers , ce n'est qu'une fois par an !!! et l'année d'après, j'ai été muté dans mon département natal et je n'ai pas retrouvé de belle brune aux yeux verts ....

#45 hedoniste33260

hedoniste33260

    Membre

  • Voissanautes
  • 62 messages
  • Membre depuis : 14-12-2017
  • Sexe : Couple
  • Localisation:Nord Landes-Sud Bassin

Posté 03-01-2018 - 12:37

Voir le messagevidocq17, le 03-01-2018 - 11:04, dit :

Je vais vous narrer une anecdote qui m'est arrivé lors de la présentation des calendriers, que proposent les facteurs en fin d'année. Aujourd'hui, en retraite, depuis peu de temps, j'exerçai le métier de facteur. Comme le veut la coutume, un soir, je faisais ma tournée de calendriers après mon travail. Il était environ 19h, à la campagne, une belle demeure entourée de hautes haies, avec une piscine....ceci pour situer l'endroit. Je précise,les hautes haies, car l'été, les propriétaires étaient naturistes et je les avais souvent aperçu nus dans leur grand jardin ou dans la piscine. Ce soir là, donc, j'entrais par le portillon qui était toujours ouvert. Je m'apprêtai à sonner à la porte d'entrée, lorsque je vis de la lumière à travers la fenêtre du salon. Je m'approchai de la fenêtre discrètement et je vis Madame, nue sur le canapé. Je décidais de profiter de cette merveilleuse vue, il faut dire que c'était une belle femme: grande, jambes fuselées, brune, yeux verts, taille fine avec une poitrine généreuse. En m'approchant, je vis que Madame visionner un film porno....sur le moment , je fus étonné. Elle commença à se caresser lentement ses gros seins qui pointaient, ses doigts glissaient par moments sur ses cuisses mais remontaient rapidement sur sa poitrine. Je la devinais devenir ferme à la vue de ses tétons qu'elle titillait et qui pointaient vers le ciel. Ses caresses étaient de plus en plus sensuelles, alternant seins, cuisses et entrecuisse. Je sentis gonfler mon sexe, il devenait dur et mon pantalon de toile était trés tendu. Je voyais son corps onduler sous ses caresses qui étaient de plus en plus précises, il enfonça un doigt dans son sexe qui lui procurait des soubresauts, ses fesses décollant du canapé. Je n'en pouvais plus, je sortis ma bite qui était devenue dure comme un roc . Sans me vanter, Dame Nature m'a assez bien gâté de ce coté là. Je commençai à me caresser en regardant Madame. A ce moment là, son mari arriva dans le salon, il était nu et avait une petite érection ...il avait un petit fouet dans une main et un gode dans l'autre. Je m'arrêtai de me caresser pour mieux voir ce qui allait se passer...Madame, se mit à quatre pattes sur le tapis du salon, et Monsieur commença à la fouetter sur sa croupe offerte. Ses fesses devenaient roses , puis rouges, je voyais qu'elle prenait du plaisir, un doigt entre ses cuisses caressant lentement son clito. Après, les coups de fouet, je pensais que Monsieur allait la pénétrer, il bandait , mais sans plus...il prit le gode qui était de bonne taille et lui enfonça délicatement dans l'anus, elle poussa un cri que je devinai à travers la fenêtre, j'étais très excité. Elle continuait à se masturber, Monsieur faisant des va et vient avec le gode entre les fesses rondes de Madame. Il était derrière elle, et se mit à se branler, après quelques va et vient manuels, il déchargea rapidement sur les fesses de Madame qui jouissait en même temps. Moi, derrière la fenêtre, j'ai attendu que Madame enfile un peignoir, Monsieur avait quitté le salon,et je décidai de sonner ...pour présenter mes calendriers.. Ma queue avait quelque peu ramollie mais avait du mal à se loger dans le pantalon. C'est Madame qui vint m'ouvrir, les joues rosies, un peu échevelée mais extrêmement sexy dans son peignoir légèrement ouvert sur sa forte poitrine. Après les banalités d'usage, on se dirigea vers le salon pour choisir le fameux calendrier.. Je pensais à ce que j'avais vu auparavant et ma bite redevenait raide, d'autant plus que Madame qui regardait mes calendriers laissait son peignoir s'ouvrir de plus en plus sur sa superbe poitrine, je voyais son sein droit presque totalement et une partie de son sein gauche, elle avait de longs tétons que j'avais vu tout à l'heure; mais là, ils étaient à portée de vue et de toucher...elle choisit un calendrier avec la mer, les cocotiers, ses deux seins étaient sortis de son peignoir. elle vit l'excroissance de mon pantalon surtout que je ne mets jamais de sous-vêtements. Elle me dit : "Facteur , je n'ai pas de monnaie à vous donner, mais je peux vous régler autrement". Forcément, je n'allais pas dire non, vu ce que j'avais vu et ce que je voyais...Elle s'approcha de moi, et caressa mon sexe à travers le pantalon, je bandais très dur et cela ne la laissait pas insensible, elle se frottait contre moi, j'étais dans un rêve...C'était la première fois que cela m'arrivait, à cinquante ans !! Elle, la trentaine était magnifique. Ses caresses à travers le tissu étaient de plus en plus précises, puis , elle libéra ma bite qui demandait que ça, elle fut étonné de la longueur et de l'épaisseur, elle la caressa sensuellement et la prit délicatement dans sa bouche et me dit : "Baise moi la bouche". Je fis de doux va et vient dans sa bouche , puis plus rapides, elle me pétrissait les couilles en même temps, c'était trop bon....Lorsque son mari fit son entrée dans le salon...la situation était assez cocasse !! j'ai eu un moment d'hésitation, mais Madame mit ses mains sur mes fesses pour engloutir ma queue entièrement, Monsieur qui était également en peignoir se caresser la queue qui était beaucoup plus raide que tout à l'heure...Il me dit : "Baise-là cette salope, elle demande que ça". Elle jeta son peignoir au milieu du salon et s'allongea sur le tapis , après avoir baissé totalement mon pantalon, nous étions nus tous les trois. Nous nous sommes allongés tous les trois , Madame entre nous, elle avait une bite dans chaque main et nous branlait, moi un peu plus doucement que son mari , elle voulait me préserver..Elle se renversa, les jambes écartées qui laissaient voir sa belle chatte toute lisse, je lui embrassai l'intérieur des cuisses et doucement approchait ma langue de son bel abricot qui devenait très juteux..elle avait délaissé son mari qui se caressait, pour s'occuper de nous deux uniquement. Je pris ses lévres entre les miennes et je les suçais, ma langue pouvait maintenant connaître le goût de sa mouille qui était intense, c'était délicieux. Je la pénétrai avec ma langue, celle-ci allât décalotter son clito qui durcissait et grandissait à vue d'œil, je le pris délicatement entre mes lèvres pour le sucer, ce qui la faisait onduler de plaisir comme auparavant mais encore plus fort, elle jouit plusieurs fois ...Mais je voulais laisser un bon souvenir de mes étrennes..lol. Je pris ses jambes et je les posais sur mes épaules, son sexe attendait le mien qui était gonflé de sang ..Je la pénétrai sans ménagement, à la sauvage, elle poussa un petit cri et me dit : "Vas-y défonce moi avec ta grosse bite", je ne me fis pas prier et mes coups de butoir étaient de plus en plus forts, nos souffles s'accéllèraient et je savais que nous allions jouir ensemble, nous étions en sueur tous les deux , mes couilles claquaient sur ses fesses, je sentais que nos désirs montaient , elle me dit : "vas-y , mon salaud arrose moi" , j'allais jusqu'au bout de la pénétration sans jouir car elle voulait que je gicle sur ses gros seins....je me retirais et j'ai aspergé sa grosse poitrine, mon foutre s'étalait sur son torse et elle lâcha un cri de jouissance rare car très fort....Elle reprit son souffle et me dit : " Merci Facteur", j'étais mort de rire...Quant à son mari , il finit par gicler lui aussi, apparemment , il avait pris du plaisir à voir sa femme se faire baiser. Voilà mon histoire de calendrier...j'ai essayé de la raconter la plus réellement possible de la vérité, mais c'était facile, j'ai pas pu oublier...Malheureusement , les calendriers , ce n'est qu'une fois par an !!! et l'année d'après, j'ai été muté dans mon département natal et je n'ai pas retrouvé de belle brune aux yeux verts ....

Super histoire, merci pour le partage.

#46 Coquin-coquine11

Coquin-coquine11

    Membre

  • Voissanautes
  • 1 996 messages
  • Membre depuis : 22-04-2015
  • Sexe : Couple

Posté 03-01-2018 - 21:01

Voir le messagevidocq17, le 03-01-2018 - 11:04, dit :

Je vais vous narrer une anecdote qui m'est arrivé lors de la présentation des calendriers, que proposent les facteurs en fin d'année. Aujourd'hui, en retraite, depuis peu de temps, j'exerçai le métier de facteur. Comme le veut la coutume, un soir, je faisais ma tournée de calendriers après mon travail. Il était environ 19h, à la campagne, une belle demeure entourée de hautes haies, avec une piscine....ceci pour situer l'endroit. Je précise,les hautes haies, car l'été, les propriétaires étaient naturistes et je les avais souvent aperçu nus dans leur grand jardin ou dans la piscine. Ce soir là, donc, j'entrais par le portillon qui était toujours ouvert. Je m'apprêtai à sonner à la porte d'entrée, lorsque je vis de la lumière à travers la fenêtre du salon. Je m'approchai de la fenêtre discrètement et je vis Madame, nue sur le canapé. Je décidais de profiter de cette merveilleuse vue, il faut dire que c'était une belle femme: grande, jambes fuselées, brune, yeux verts, taille fine avec une poitrine généreuse. En m'approchant, je vis que Madame visionner un film porno....sur le moment , je fus étonné. Elle commença à se caresser lentement ses gros seins qui pointaient, ses doigts glissaient par moments sur ses cuisses mais remontaient rapidement sur sa poitrine. Je la devinais devenir ferme à la vue de ses tétons qu'elle titillait et qui pointaient vers le ciel. Ses caresses étaient de plus en plus sensuelles, alternant seins, cuisses et entrecuisse. Je sentis gonfler mon sexe, il devenait dur et mon pantalon de toile était trés tendu. Je voyais son corps onduler sous ses caresses qui étaient de plus en plus précises, il enfonça un doigt dans son sexe qui lui procurait des soubresauts, ses fesses décollant du canapé. Je n'en pouvais plus, je sortis ma bite qui était devenue dure comme un roc . Sans me vanter, Dame Nature m'a assez bien gâté de ce coté là. Je commençai à me caresser en regardant Madame. A ce moment là, son mari arriva dans le salon, il était nu et avait une petite érection ...il avait un petit fouet dans une main et un gode dans l'autre. Je m'arrêtai de me caresser pour mieux voir ce qui allait se passer...Madame, se mit à quatre pattes sur le tapis du salon, et Monsieur commença à la fouetter sur sa croupe offerte. Ses fesses devenaient roses , puis rouges, je voyais qu'elle prenait du plaisir, un doigt entre ses cuisses caressant lentement son clito. Après, les coups de fouet, je pensais que Monsieur allait la pénétrer, il bandait , mais sans plus...il prit le gode qui était de bonne taille et lui enfonça délicatement dans l'anus, elle poussa un cri que je devinai à travers la fenêtre, j'étais très excité. Elle continuait à se masturber, Monsieur faisant des va et vient avec le gode entre les fesses rondes de Madame. Il était derrière elle, et se mit à se branler, après quelques va et vient manuels, il déchargea rapidement sur les fesses de Madame qui jouissait en même temps. Moi, derrière la fenêtre, j'ai attendu que Madame enfile un peignoir, Monsieur avait quitté le salon,et je décidai de sonner ...pour présenter mes calendriers.. Ma queue avait quelque peu ramollie mais avait du mal à se loger dans le pantalon. C'est Madame qui vint m'ouvrir, les joues rosies, un peu échevelée mais extrêmement sexy dans son peignoir légèrement ouvert sur sa forte poitrine. Après les banalités d'usage, on se dirigea vers le salon pour choisir le fameux calendrier.. Je pensais à ce que j'avais vu auparavant et ma bite redevenait raide, d'autant plus que Madame qui regardait mes calendriers laissait son peignoir s'ouvrir de plus en plus sur sa superbe poitrine, je voyais son sein droit presque totalement et une partie de son sein gauche, elle avait de longs tétons que j'avais vu tout à l'heure; mais là, ils étaient à portée de vue et de toucher...elle choisit un calendrier avec la mer, les cocotiers, ses deux seins étaient sortis de son peignoir. elle vit l'excroissance de mon pantalon surtout que je ne mets jamais de sous-vêtements. Elle me dit : "Facteur , je n'ai pas de monnaie à vous donner, mais je peux vous régler autrement". Forcément, je n'allais pas dire non, vu ce que j'avais vu et ce que je voyais...Elle s'approcha de moi, et caressa mon sexe à travers le pantalon, je bandais très dur et cela ne la laissait pas insensible, elle se frottait contre moi, j'étais dans un rêve...C'était la première fois que cela m'arrivait, à cinquante ans !! Elle, la trentaine était magnifique. Ses caresses à travers le tissu étaient de plus en plus précises, puis , elle libéra ma bite qui demandait que ça, elle fut étonné de la longueur et de l'épaisseur, elle la caressa sensuellement et la prit délicatement dans sa bouche et me dit : "Baise moi la bouche". Je fis de doux va et vient dans sa bouche , puis plus rapides, elle me pétrissait les couilles en même temps, c'était trop bon....Lorsque son mari fit son entrée dans le salon...la situation était assez cocasse !! j'ai eu un moment d'hésitation, mais Madame mit ses mains sur mes fesses pour engloutir ma queue entièrement, Monsieur qui était également en peignoir se caresser la queue qui était beaucoup plus raide que tout à l'heure...Il me dit : "Baise-là cette salope, elle demande que ça". Elle jeta son peignoir au milieu du salon et s'allongea sur le tapis , après avoir baissé totalement mon pantalon, nous étions nus tous les trois. Nous nous sommes allongés tous les trois , Madame entre nous, elle avait une bite dans chaque main et nous branlait, moi un peu plus doucement que son mari , elle voulait me préserver..Elle se renversa, les jambes écartées qui laissaient voir sa belle chatte toute lisse, je lui embrassai l'intérieur des cuisses et doucement approchait ma langue de son bel abricot qui devenait très juteux..elle avait délaissé son mari qui se caressait, pour s'occuper de nous deux uniquement. Je pris ses lévres entre les miennes et je les suçais, ma langue pouvait maintenant connaître le goût de sa mouille qui était intense, c'était délicieux. Je la pénétrai avec ma langue, celle-ci allât décalotter son clito qui durcissait et grandissait à vue d'œil, je le pris délicatement entre mes lèvres pour le sucer, ce qui la faisait onduler de plaisir comme auparavant mais encore plus fort, elle jouit plusieurs fois ...Mais je voulais laisser un bon souvenir de mes étrennes..lol. Je pris ses jambes et je les posais sur mes épaules, son sexe attendait le mien qui était gonflé de sang ..Je la pénétrai sans ménagement, à la sauvage, elle poussa un petit cri et me dit : "Vas-y défonce moi avec ta grosse bite", je ne me fis pas prier et mes coups de butoir étaient de plus en plus forts, nos souffles s'accéllèraient et je savais que nous allions jouir ensemble, nous étions en sueur tous les deux , mes couilles claquaient sur ses fesses, je sentais que nos désirs montaient , elle me dit : "vas-y , mon salaud arrose moi" , j'allais jusqu'au bout de la pénétration sans jouir car elle voulait que je gicle sur ses gros seins....je me retirais et j'ai aspergé sa grosse poitrine, mon foutre s'étalait sur son torse et elle lâcha un cri de jouissance rare car très fort....Elle reprit son souffle et me dit : " Merci Facteur", j'étais mort de rire...Quant à son mari , il finit par gicler lui aussi, apparemment , il avait pris du plaisir à voir sa femme se faire baiser. Voilà mon histoire de calendrier...j'ai essayé de la raconter la plus réellement possible de la vérité, mais c'était facile, j'ai pas pu oublier...Malheureusement , les calendriers , ce n'est qu'une fois par an !!! et l'année d'après, j'ai été muté dans mon département natal et je n'ai pas retrouvé de belle brune aux yeux verts ....
Wahoooooo qu’elle belle aventure...
Quelle chance

#47 chriscarr

chriscarr

    mateur seul et maté en couple

  • Voissanautes
  • 1 974 messages
  • Membre depuis : 25-06-2008
  • Sexe : Homme

Posté 04-01-2018 - 10:55

Salut , il y a quelques années , ma copine attendait une livraison qui est attirée tot le matin , nous reveillant par la méme occasion , dormant en nuisette sans dessous elle a juste enfilée un sweat avant d'accueillir le livreur , celui ci est venu sur la terrasse faire signer le reçu de livraison et a pris un café offert par ma copine , je matais par un fenestron sachant que personne ne me voyait .Le livreur suivait du regard ma copine quand elle lui a tournait le dos pour aller dans la cuisine , il suffisait juste qu'elle se penche a peine pour que celui ci mate ses fesses mais dommage elle ne s'est pas penchée , je suis sur que lui aussi attendait cela avec envie .Salut bons temoignages .

#48 chriscarr

chriscarr

    mateur seul et maté en couple

  • Voissanautes
  • 1 974 messages
  • Membre depuis : 25-06-2008
  • Sexe : Homme

Posté 04-01-2018 - 11:01

Re bonjour , avant d'avoir un boulot stable je distribuait a cyclomoteur des prospectus dans les boites aux lettres , ce jour la tout se passait bien dans cette commune ou je faisais ma tournée dans un lotissement rempli de belles villas discretes .
Stoppant mon cyclo devant la boite aux lettres d'une villa j'ai eut la surprise de voir le portail s'ouvrir et d'apparaitre une trés jolie femme en peignoir , celle ci croyait que c'etait le facteur , je lui ais donné directement le tract et a ce moment la son peignoir s'est ouvert laissant apparaitre une super belle paire de seins , j'etais trés heureux et la dame a peine génée a refermé son haut .Elle avait une culotte ou un string mais mon regard s'est vraiment attardé sur sa poitrine , super bon moment mais unique dommage Salut bons temoignages

#49 jijibe

jijibe

    Membre

  • Voissanautes
  • 111 messages
  • Membre depuis : 07-11-2015
  • Sexe : Couple

Posté 04-01-2018 - 19:00

Bonjour,
Nous avions notre évier qui fuyait ds la cuisine un soir de aout 2017 ;on a donc fait appel à un plombier. Pensant que nous devions l attendre longtemps, Ma femme décida d aller prendre une douche. Comme il faisait chaud elle laissa le fenestron de la salle de bains ouvert.
Le plombier me rappela en me disant qu il serait là ds 10 mn. donc je l attends ds la cuisine ;10mn,puis 15, puis 20 tjrs pas de plombier. Au bout d une demi heure je vois un jeune plombier arrivé le visage tt rouge et balbutiant "excusez moi je ne trouvais pas la maison"...
Pour ma part j avais compris qu il avait du se rincer l'oeil et peut etre autre chose, en passant devant le fenestron de la salle de bains car lorsque ma femme arriva ds la cuisine, il eut l'air déçu car elle portait une nuisette sous son peignoir...mais ce qu il ne savait pas c est qu elle était à poils dessous !!!

#50 rouxcoquin29

rouxcoquin29

    Membre

  • Voissanautes
  • 541 messages
  • Membre depuis : 04-09-2012
  • Sexe : Homme

Posté 04-01-2018 - 20:40

Voir le messagevidocq17, le 03-01-2018 - 11:04, dit :

Je vais vous narrer une anecdote qui m'est arrivé lors de la présentation des calendriers, que proposent les facteurs en fin d'année. Aujourd'hui, en retraite, depuis peu de temps, j'exerçai le métier de facteur. Comme le veut la coutume, un soir, je faisais ma tournée de calendriers après mon travail. Il était environ 19h, à la campagne, une belle demeure entourée de hautes haies, avec une piscine....ceci pour situer l'endroit. Je précise,les hautes haies, car l'été, les propriétaires étaient naturistes et je les avais souvent aperçu nus dans leur grand jardin ou dans la piscine. Ce soir là, donc, j'entrais par le portillon qui était toujours ouvert. Je m'apprêtai à sonner à la porte d'entrée, lorsque je vis de la lumière à travers la fenêtre du salon. Je m'approchai de la fenêtre discrètement et je vis Madame, nue sur le canapé. Je décidais de profiter de cette merveilleuse vue, il faut dire que c'était une belle femme: grande, jambes fuselées, brune, yeux verts, taille fine avec une poitrine généreuse. En m'approchant, je vis que Madame visionner un film porno....sur le moment , je fus étonné. Elle commença à se caresser lentement ses gros seins qui pointaient, ses doigts glissaient par moments sur ses cuisses mais remontaient rapidement sur sa poitrine. Je la devinais devenir ferme à la vue de ses tétons qu'elle titillait et qui pointaient vers le ciel. Ses caresses étaient de plus en plus sensuelles, alternant seins, cuisses et entrecuisse. Je sentis gonfler mon sexe, il devenait dur et mon pantalon de toile était trés tendu. Je voyais son corps onduler sous ses caresses qui étaient de plus en plus précises, il enfonça un doigt dans son sexe qui lui procurait des soubresauts, ses fesses décollant du canapé. Je n'en pouvais plus, je sortis ma bite qui était devenue dure comme un roc . Sans me vanter, Dame Nature m'a assez bien gâté de ce coté là. Je commençai à me caresser en regardant Madame. A ce moment là, son mari arriva dans le salon, il était nu et avait une petite érection ...il avait un petit fouet dans une main et un gode dans l'autre. Je m'arrêtai de me caresser pour mieux voir ce qui allait se passer...Madame, se mit à quatre pattes sur le tapis du salon, et Monsieur commença à la fouetter sur sa croupe offerte. Ses fesses devenaient roses , puis rouges, je voyais qu'elle prenait du plaisir, un doigt entre ses cuisses caressant lentement son clito. Après, les coups de fouet, je pensais que Monsieur allait la pénétrer, il bandait , mais sans plus...il prit le gode qui était de bonne taille et lui enfonça délicatement dans l'anus, elle poussa un cri que je devinai à travers la fenêtre, j'étais très excité. Elle continuait à se masturber, Monsieur faisant des va et vient avec le gode entre les fesses rondes de Madame. Il était derrière elle, et se mit à se branler, après quelques va et vient manuels, il déchargea rapidement sur les fesses de Madame qui jouissait en même temps. Moi, derrière la fenêtre, j'ai attendu que Madame enfile un peignoir, Monsieur avait quitté le salon,et je décidai de sonner ...pour présenter mes calendriers.. Ma queue avait quelque peu ramollie mais avait du mal à se loger dans le pantalon. C'est Madame qui vint m'ouvrir, les joues rosies, un peu échevelée mais extrêmement sexy dans son peignoir légèrement ouvert sur sa forte poitrine. Après les banalités d'usage, on se dirigea vers le salon pour choisir le fameux calendrier.. Je pensais à ce que j'avais vu auparavant et ma bite redevenait raide, d'autant plus que Madame qui regardait mes calendriers laissait son peignoir s'ouvrir de plus en plus sur sa superbe poitrine, je voyais son sein droit presque totalement et une partie de son sein gauche, elle avait de longs tétons que j'avais vu tout à l'heure; mais là, ils étaient à portée de vue et de toucher...elle choisit un calendrier avec la mer, les cocotiers, ses deux seins étaient sortis de son peignoir. elle vit l'excroissance de mon pantalon surtout que je ne mets jamais de sous-vêtements. Elle me dit : "Facteur , je n'ai pas de monnaie à vous donner, mais je peux vous régler autrement". Forcément, je n'allais pas dire non, vu ce que j'avais vu et ce que je voyais...Elle s'approcha de moi, et caressa mon sexe à travers le pantalon, je bandais très dur et cela ne la laissait pas insensible, elle se frottait contre moi, j'étais dans un rêve...C'était la première fois que cela m'arrivait, à cinquante ans !! Elle, la trentaine était magnifique. Ses caresses à travers le tissu étaient de plus en plus précises, puis , elle libéra ma bite qui demandait que ça, elle fut étonné de la longueur et de l'épaisseur, elle la caressa sensuellement et la prit délicatement dans sa bouche et me dit : "Baise moi la bouche". Je fis de doux va et vient dans sa bouche , puis plus rapides, elle me pétrissait les couilles en même temps, c'était trop bon....Lorsque son mari fit son entrée dans le salon...la situation était assez cocasse !! j'ai eu un moment d'hésitation, mais Madame mit ses mains sur mes fesses pour engloutir ma queue entièrement, Monsieur qui était également en peignoir se caresser la queue qui était beaucoup plus raide que tout à l'heure...Il me dit : "Baise-là cette salope, elle demande que ça". Elle jeta son peignoir au milieu du salon et s'allongea sur le tapis , après avoir baissé totalement mon pantalon, nous étions nus tous les trois. Nous nous sommes allongés tous les trois , Madame entre nous, elle avait une bite dans chaque main et nous branlait, moi un peu plus doucement que son mari , elle voulait me préserver..Elle se renversa, les jambes écartées qui laissaient voir sa belle chatte toute lisse, je lui embrassai l'intérieur des cuisses et doucement approchait ma langue de son bel abricot qui devenait très juteux..elle avait délaissé son mari qui se caressait, pour s'occuper de nous deux uniquement. Je pris ses lévres entre les miennes et je les suçais, ma langue pouvait maintenant connaître le goût de sa mouille qui était intense, c'était délicieux. Je la pénétrai avec ma langue, celle-ci allât décalotter son clito qui durcissait et grandissait à vue d'œil, je le pris délicatement entre mes lèvres pour le sucer, ce qui la faisait onduler de plaisir comme auparavant mais encore plus fort, elle jouit plusieurs fois ...Mais je voulais laisser un bon souvenir de mes étrennes..lol. Je pris ses jambes et je les posais sur mes épaules, son sexe attendait le mien qui était gonflé de sang ..Je la pénétrai sans ménagement, à la sauvage, elle poussa un petit cri et me dit : "Vas-y défonce moi avec ta grosse bite", je ne me fis pas prier et mes coups de butoir étaient de plus en plus forts, nos souffles s'accéllèraient et je savais que nous allions jouir ensemble, nous étions en sueur tous les deux , mes couilles claquaient sur ses fesses, je sentais que nos désirs montaient , elle me dit : "vas-y , mon salaud arrose moi" , j'allais jusqu'au bout de la pénétration sans jouir car elle voulait que je gicle sur ses gros seins....je me retirais et j'ai aspergé sa grosse poitrine, mon foutre s'étalait sur son torse et elle lâcha un cri de jouissance rare car très fort....Elle reprit son souffle et me dit : " Merci Facteur", j'étais mort de rire...Quant à son mari , il finit par gicler lui aussi, apparemment , il avait pris du plaisir à voir sa femme se faire baiser. Voilà mon histoire de calendrier...j'ai essayé de la raconter la plus réellement possible de la vérité, mais c'était facile, j'ai pas pu oublier...Malheureusement , les calendriers , ce n'est qu'une fois par an !!! et l'année d'après, j'ai été muté dans mon département natal et je n'ai pas retrouvé de belle brune aux yeux verts ....
et bien sacré moment que tu a vécu la,en tout cas du a bien fait d'en profité. Tu ma excité et fait bander
la vie ne vos pas d’être vécu si ont la vie pas comme un rêve

#51 jijibe

jijibe

    Membre

  • Voissanautes
  • 111 messages
  • Membre depuis : 07-11-2015
  • Sexe : Couple

Posté 04-01-2018 - 22:27

cela a du arriver à bcp de facteurs de voir des nanas tres peu habillées lorsqu ils portent un recommandé...

#52 jlb89

jlb89

    Membre

  • Voissanautes
  • 83 messages
  • Membre depuis : 07-12-2008
  • Sexe : Homme
  • Localisation:Bourgogne

Posté 05-01-2018 - 10:19

aux facteurs et à toute personne intervenant à domicile, certainement.
Après tout dépend ce que l'on nomme très peu habillé.
On peut être très sexy, très excitante tout en étant "correcte", ou du moins pas vulgaire.
exemple, nue sous une nuisette légère !

#53 marc17

marc17

    Membre

  • Voissanautes
  • 358 messages
  • Membre depuis : 07-03-2007
  • Sexe : Homme

Posté 05-01-2018 - 11:10

Un après midi avant de rentrer du boulot j'avais dit à mon épouse que j'avais très envie d'elle et puis je l'avais pas mal chauffé par petit SMS  .puis pris dans le boulot j'avais un peut zappé tout les messages du début d'après midi . le soir au moment de rentrer ma voiture refuse de démarrer , un pote me propose de me reconduire chez moi j'accepte bien content ! Arrivé chez moi je lui propose de rentrer boire un verre . le premier à nous accueillir dans la cour est le chien bien sur , je dit à mon pote entre je donne a manger au chien et j'arrive . Quand il est entré mon épouse pensant que c'était moi qui rentrait lui disait trouve moi chérie si tu me trouve tu me mange ! Il a avancé dans la maison ma femme était allongée sur le canapé dans une position peut équivoque de ce quelle désirait .
elle les yeux bandé elle continuait son show , puis moi je suis rentré et la je dit bonjour chérie ma voiture est en panne David ma reconduit.La mon épouse enlève son bandeau des ses yeux et voit David devant elle les écarquillés rouge et ne sachant que dire !
Mon épouse avait juste une petite nuisette transparente  et rien d'autre sur elle . Et elle dit tu aurais peut me prévenir que tu ne rentrais pas seul quand même c'est gênant de se retrouver nue devant un inconnu .Mais très décontractée elle c'est levée et a été enfiler une robe de chambre !
Elle m'en a voulu un peut au départ et puis en discutant avec elle elle a finit par m'avouer que dans le fond sa l'avait super excitée après coup _!!_
Voila ce qui nous est arrivés et très bonne anecdote . Nous avons souvent reparlés de ce moment par la suite !!
Et au boulot bien sur tout le monde à été au courant ! Ma femme a passée pour une super chaudasse  et j'ai adoré cela !!!

#54 jack1950

jack1950

    Membre

  • Voissanautes
  • 212 messages
  • Membre depuis : 24-04-2017
  • Sexe : Couple
  • Localisation:BELGIQUE 6010 CHARLEROI

Posté 05-01-2018 - 12:03

Comme mon mari aime de me voir en petite tenue sexy je suis donc toujours en petite tenue très sexy chez moi et cela bien sur aussi pour tous les visiteurs, ce qui parfois donne lieu  a des rencontres bien sexy, pour pas dire plus Nicole

#55 Kikibus

Kikibus

    Membre

  • Voissanautes
  • 7 messages
  • Membre depuis : 04-02-2016
  • Sexe : Homme
  • Localisation:Marseille

Posté 05-01-2018 - 14:27

Je serai ravi de venir vous livrer

#56 jijibe

jijibe

    Membre

  • Voissanautes
  • 111 messages
  • Membre depuis : 07-11-2015
  • Sexe : Couple

Posté 05-01-2018 - 19:28

au mois de décembre, notre jeune facteur est venu nous remettre le calendrier de 2018 ; mon mari était encore au lit, et moi j étais dans la cuisine en train de finir mon petit déjeuner, en nuisette et peignoir. on a sonné et moi pensant que c'était un enfant qui avait oublié ses clés avant de partir faire du sport, je suis allée ouvrir franco, pensant engueuler l enfant. Quand la porte fut ouverte, nous fumes ts 2 très surpris lui de me voir ainsi et moi de voir cet uniforme de facteur devant moi, je n ai meme pas pensé à cacher mes formes (90B en poires) ni meme ma toison qui se voyait sous ma nuisette... jevoulais le faire entrer mais il n avait pas bcp de temps car ns sommes au début de sa tournée et il m a dit qu il repasserait.
Ce qu il fit le samedi, il avait moins de courrier à distribuer, et là hummmm. ce matin là, j étais en kimono, euhh, nue dessousqd il a sonné, j étais presque seule mes enfts dormaient à l étage et je l avait vu arriver, donc avant qu il ne sonne et pour éviter que mes 2 enfts se réveillent je lui ai ouvert la porte. J ai vu un grand sourire illuminer son visage. je le fis entrer il devait matter en me suivant le balancement de mes fesses que volontairement j accentuais et le fis entrer au salon je refermais les portes à clés. Il déposa ses calendriers sur la table basse du salon et il me fallait me pencher pour choisir. Je me mis tt contre lui pour  chercher un calendrier, le  laissant regarder ds mon kimono ; comme il n osait rien faire, j ai frotté mes seins sur son bras en me penchant bien sur la table . enfin sa main m a empaumée un sein lol il était tt rouge. Je lui ai demandé alors s il voulait plus je voyais une bosse qui grossissait de + en + ds son pantalon. je pris la base de mon kimono et j apparus nue sous ses yeux fixés en 1er sur mes poires dont les tétons étaient bien dressés ; je posais alors ma main sur sa braguette et lui descendis. J'en sortais un beau membre déja bien dressé et le branlais doucement lui soupirait en me malaxant mes seins. je mis les calendriers sur le tapis et m allongeai sur le canapé cuisses grandes ouvertes. Il sortit de sa poche un préservatif je lui enfilais sur cette queue et lui murmura tu viens. Il ne se le fit pas dire 2 fois. Il m'enjamba et je lui guidais sa queue ds ma chatte béante et très mouillée. Il s enfonça laissant ses 2 boules à l extérieur et commença à me limer doucement puis de + en + vite . Sa queue gonflait en moi et au moment où il allait exploser, je fus pris d une immense jouissance et poussai un cri qu il étouffa en me roulant une pelle,lol ! puis qd il sortit de moi, son durex était aussi trempé dedans qu'à l extérieur. Il se remit son boxer et son pantalon, m embrassa encore en me remerciant, ce devait être sa 1ere fois qu une cliente lui faisait cela,lol,je lui pris un calendrier et qd je voulus lui payer il me fit non de la tête me disant que je l avais déjà payé.
Depuis le début janvier, hélas une factrice l a remplacé ds sa tournée ,lol, moins attirante, snifff !! Mais nous avions passé un excellent moment ensemble hummm...

#57 Dext

Dext

    Membre

  • Voissanautes
  • 180 messages
  • Membre depuis : 01-10-2010
  • Sexe : Femme
  • Localisation:Qc

Posté 05-01-2018 - 22:14

Je faisais un peu de réno chez moi,  de la peinture surtout.  Ce jour la je ne portais qu'un vieux tshirt plein de trous et plein de tache de peinture et une petite culotte.  Il était tellement usée qu'il était presque transparent et ne tenait plus qu'a quelque couture.  J'avais prévu le jeter une fois ces travaux fini.  

Ce matin là, quelqu'un cogna à la porte.  J'allai répondre mais en prenant bien soin de rester derrière la porte.  C'était un livreur qui m'apportait un bouquin.  Je devais signer.  En voulant me déplacer juste un peu pour pouvoir signer sa tablette, mon fragile tshirt restat accroché a la poigner (une clanche horizontale).  Il se déchira presque au complet...  J'étais très gèné mais lui il m'a fait une très beau sourire...

#58 cool13100

cool13100

    Membre

  • Voissanautes
  • 34 messages
  • Membre depuis : 14-09-2015
  • Sexe : Homme

Posté 05-01-2018 - 23:45

Voir le messageberandval, le 26-12-2017 - 18:28, dit :

C'est notre fantasme. J'aimerais qu'un facteur ou un livreur nous surprenne en plein ébat et se joigne à nous
Je savais que je m'étais trompé de métier ;)

#59 lonecowboy

lonecowboy

    Membre

  • Voissanautes
  • 96 messages
  • Membre depuis : 20-08-2016
  • Sexe : Homme
  • Localisation:Où ça?

Posté 05-01-2018 - 23:53

Voir le messageDext, le 05-01-2018 - 22:14, dit :

Je faisais un peu de réno chez moi,  de la peinture surtout.  Ce jour la je ne portais qu'un vieux tshirt plein de trous et plein de tache de peinture et une petite culotte.  Il était tellement usée qu'il était presque transparent et ne tenait plus qu'a quelque couture.  J'avais prévu le jeter une fois ces travaux fini.  

Ce matin là, quelqu'un cogna à la porte.  J'allai répondre mais en prenant bien soin de rester derrière la porte.  C'était un livreur qui m'apportait un bouquin.  Je devais signer.  En voulant me déplacer juste un peu pour pouvoir signer sa tablette, mon fragile tshirt restat accroché a la poigner (une clanche horizontale).  Il se déchira presque au complet...  J'étais très gèné mais lui il m'a fait une très beau sourire...
Une situation que je trouve bien excitante !!J'aimerai bien que ça m'arrive !!

#60 Sparkle

Sparkle

    Membre

  • Voissanautes
  • 1 319 messages
  • Membre depuis : 15-03-2014
  • Sexe : Femme
  • Localisation:Ile de france

Posté 06-01-2018 - 00:40

Une anecdote aussi gênante que drôle .
J'ouvre au livreur du restos japonais je prend d'une main les sacs et e l'autre je lui tend l'argent .
au même moment alors que j'ai les 2 mails prisent ma petite fille  curieuse viens vois ce quilse passe
prend ma robe et s'enroule dedans complètement...
elle l'a soulevé et le livreur a eu une vue sur les 3/4 de mes  fesses  l'avant+ mes bas et ma culotte dentelle ...
Je me suis mise à crier Noooon lâche ma robe mais j'avais les  mains prisent ....le temps que je me libère  et que je descende ma robe ....le livreur était tout sourire ....la honte et le fou rire en même temps car c'était très drôle ;-)




Billets récents sur ce sujet

Photo

Depuis : Qui s’est déjà retrouvé(e) nu(e) ou en sous-vêtements face à un inconnu,un livreur ,un pote ou le facteur

Par Marie974 dans Marie974 Blog, sur 18-03-2018 - 09:54


J'ai l'habitude de me balader nue chez moi: lorsque je revient du boulot j'enlève tout, mon homme est plus pudique.
Il rentre en général 2h après moi.
Je m'était endormie sur le canapé, avec mon...

Lire le billet complet →

0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s)

soirée spéciale
Jeudi 26 avril
à partir de 21h00

Venez participer à une soirée ACTION VÉRITÉ avec Schouki et Sh3mx sur le chat-webcam

logo myvoissa

Je serai présent

Allumer sa cam n'est pas du tout obligatoire sur le chat-webcam de Myvoissa.
Seule la bonne humeur compte !
×