Voissa.com, source d'épanouissement sexuel depuis 1999

Pour faire des rencontres Logo MyVoissa

Aller au contenu

Marie-Thérèse et Lily (inédit)


  • Veuillez vous connecter pour répondre
410 réponses à ce sujet

#401 Pierre772

Pierre772

    Membre

  • Voissanautes
  • 2 906 messages
  • Membre depuis : 14-03-2015
  • Sexe : Homme
  • Localisation:92

Posté 25-08-2018 - 12:58

Voir le messageOlivX, le 25-08-2018 - 10:54, dit :

J'imagine bien que la demande de Rose Marie a pu déstabiliser Thesa.
demander à l'ex de son futur mari (à peine divorcée) d'être son témoin ça a de quoi surprendre !
Oui.
Merci de ton passage et du com !
:)

#402 Pierre772

Pierre772

    Membre

  • Voissanautes
  • 2 906 messages
  • Membre depuis : 14-03-2015
  • Sexe : Homme
  • Localisation:92

Posté 26-08-2018 - 14:13

Résumé

Marie-Thérèse reçoit la visite de la jeune Rose-Marie, son ancienne amie, championne d'équitation et nouvelle compagne de son ex-mari Mathieu. La jeune femme, enceinte, annonce son mariage, invite Marie-Thérèse et lui demande même d'être son témoin !
Marie-Thérèse a maintenu son rendez-vous avec Igor, un escort-boy...

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


80.Le rectum de Marie-Thérèse rempli par la verge d'Igor



J'ai le ventre sur un oreiller et je tiens mes grosses fesses écartées. Igor, précautionneusement, en vrai professionnel, place son gland enflé devant mon anus ouvert par les soins d'Yvette et de Rose-Marie et pousse doucement. J'éprouve une légère douleur lors du passage du sphincter et je grimace. Il me tient fermement les seins, les pétrissant durement et le plaisir irradie tout mon corps. La verge d'Igor, juste de la bonne taille et incroyablement dure, rampe maintenant dans mon rectum, s'arrêtant juste au bon endroit pour ne pas me faire mal.

Yvette, toute nue, assise sur ses talons, me regarde attentivement tandis que Rose-Marie, nue également, se masturbe, les cuisses écartées. Les mouvements de la verge du garçon, appuyant avec beaucoup de compétence sur la cloison qui sépare l'étroit conduit du vagin, me procurent un plaisir irrésistible. Je sens le poids du garçon sur mon dos,

« Malaxez-moi les seins, Igor, faites-moi mal... Votre verge est si dure...

Je n'ai pas le temps de finir ma phrase : la jouissance monte en vagues successives et le regard attentif d'Yvette et de Rose-Marie mettent le comble à ma luxure. La petite Rose-Marie jouit en même temps que moi en criant et le mouvement rapide de sa main secoue joliment les seins à la fois jeunes et lourds. Nos cris se mêlent et... oh, mon Dieu, je jaillis et c'est l'inondation, heureusement sur les deux couches de serviettes éponge prévues par la fidèle Yvette. Mon orgasme remonte en vagues successives accompagnées chaque fois d'un jaillissement et, dans l'étroit et chaud canal, les mouvements du sexe masculin diminuent tandis que le gland se gonfle au maximum et Igor respire très fort tout en se retirant (quel dommage...). Une pluie tiède asperge mes fesses et mon dos et mon orgasme se calme.

Igor, très courtois, me remercie et me faisant un baiser sur mes grosses fesses maculées de sperme puis sur mon cou.

« Merci, Tessa, vous êtes une femme merveilleuse !

« Merci à vous Igor, c'était toujours aussi bien...

Il s'écarte et Yvette, toute nue, ses énormes seins et la chair de son ventre se balançant lourdement, se met en devoir de m'essuyer, de me retourner et de changer les serviettes, parfaite dans son rôle de servante discrète et d'amante de condition inférieure. Elle m'embrasse et ses grosses cuisses parcourues de cellulite donnent une impression de solidité.

« J'ai envie de toi, chérie...

« Bien, Maîtresse...

Elle monte sur moi, corps lourd m'inondant de sa chair, au fait, qu'est-ce qu'ils fabriquent...

J'entrevois Rose-Marie, nue et debout, qui, prise de curiosité, prend les testicules d'Igor et stimule la verge qui reprend de sa rigidité. Oh, j'adorerais un accouplement entre ces deux-là...

Sous les caresses d'Yvette, je halète :

« Qu'est-ce que vous attendez, baisez-la, Igor !

Rose-Marie hésite :

« Mais, Tessa, je ne peux pas tromper Mathieu !

« Ce n'est pas possible, mais qu'est-ce que vous avez toutes ? Personne ne trompe personne, ma choute, Igor utilise toujours des préservatifs !

« Ce serait avec plaisir, Tessa, mais il faut que Rose-Marie soit d'accord !

« Allez-y, Igor, soupire la jeune fille.

« Vous avez des préférences, Rose-Marie ?

« Non, je me laisse guider par vous, Igor...

Juste à côté d'Yvette et de moi, Igor caresse sa partenaire avec beaucoup de délicatesse, ce qui laisse laisse Rose-Marie assez froide. Il la pénètre par le vagin, en levrette et la jeune femme pose la tête sur un oreiller.

Yvette, la tête entre mes cuisses, me stimule le clitoris avec sa langue et, avec son habilité coutumière, l'escort boy de haut de gamme, labourant le corps de la jeune femme, lui arrache un puissant orgasme et elle pousse de beaux cris et sa jouissance se mêle à la mienne. J'inonde le visage et les cheveux d'Yvette et Igor, le corps raidi, crie de plaisir et son sperme jaillit en jets puissants, aspergeant les fesses et le dos de Rose-Marie.

« Igor, quand vous aurez repris vos esprits, occupez-vous d'Yvette. Yvette, tu as entendu ?

« Mais, Maîtresse...

« Tu ne vas pas faire des manières, toi aussi ? Je t'offre un moment avec un garçon magnifique et qui sait faire l'amour ! Maintenant, si tu préfères ton Jean-Jacques, libre à toi...

« Bien, Maîtresse. Merci, Maîtresse.

J'attrape le corps poisseux de Rose-Marie, je m'empare de ses seins et je colle ma bouche contre la sienne.


A suivre

Modifié par Pierre772, 26-08-2018 - 14:17.


#403 Pierre772

Pierre772

    Membre

  • Voissanautes
  • 2 906 messages
  • Membre depuis : 14-03-2015
  • Sexe : Homme
  • Localisation:92

Posté 06-09-2018 - 09:55

Bientôt la suite des aventures (sexuelles !) de Marie-Thérèse

#404 Pierre772

Pierre772

    Membre

  • Voissanautes
  • 2 906 messages
  • Membre depuis : 14-03-2015
  • Sexe : Homme
  • Localisation:92

Posté 07-09-2018 - 16:11

Résumé pour les personnes qui prennent le récit en cours de route

L'histoire se déroule à Chantilly, dans la propriété de famille de Marie-Thérèse "Tessa", 50 ans, reine honoraire qui a démissionné (c'est le terme qu'elle a employé) en faveur de son fils Philippe afin de se consacrer librement à sa vie sexuelle.

La France contemporaine fictive de ce récit est sous le régime de la monarchie constitutionnelle.

Bi et aimant surtout les femmes, notre héroïne vit jusqu'à présent avec la jeune Lily, 25 ans, qui est partie en Angleterre avec une femme.
Sa meilleure amie Eva, une Anglaise de Chantilly, s'est mariée avec Horst mais est partie avec le jeune boulanger Cédric.
Marie-Thérèse entretient une relation lesbienne avec sa servante Yvette qui est mariée au maître d'hôtel Jean-Jacques.
Enfin Marie-Thérèse vient de divorcer de son mari Mathieu, propriétaire d'un centre d'équitation dans le Loiret. Sa nouvelle fiancée, la jeune Rose-Marie, qui est enceinte, rend visite à Marie-Thérèse avec laquelle elle voudrait rester amie. Les deux femmes font l'amour.
La reine n'est pas non plus insensible aux charmes de la jeune Saïda, son officier de sécurité avec laquelle elle a fait l'amour en sortant de son divorce.

Elle utilise aussi occasionnellement les services de l'escort-boy Igor.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


81.Marie-Thérèse jaillit sous la jouissance



Très tôt le matin, déjà douchée et habillée, je me mets les pieds sous la table dans la salle à manger où le couvert du petit déjeuner est déjà prêt. J'ai fait l'amour une partie de la nuit avec Rose-Marie et mon corps est comblé et épuisé. Comment mon ancienne liaison avec elle s'est terminée, je ne m'en souviens même plus... Elle est terriblement belle, toute jeune, sa somptueuse chevelure blonde, longue et bouclée en liberté, vêtue d'un body très échancré et d'un micro-short très court.

« Je repars à Guyancourt après le petit déjeuner, Tessa, le chemin est long. Merci de ton hospitalité et de la nuit auprès de toi. Tu me diras si tu viens à notre mariage et si tu acceptes d'être mon témoin ?

Je hausse les épaules.

« Que fait Yvette, j'ai faim... Oui, eh bien on va dire que je viens et tu peux compter sur moi, j'accepte d'être témoin... Question idiote : tu ne peux pas annuler ce mariage débile ?

D'abord interloquée, elle sourit :

« Mais, Tessa, tout est prêt, c'est mon plan de vie et tu oublies que j'attends un bébé de Mathieu !

« Ah, c'est vrai, j'avais oublié ce bébé...

Affamée, je jette un coup d’œil vers la cuisine... Et Jean-Jacques paraît, impassible, renfermé, cheveux gris soigneusement coiffés, veste blanche, nœud papillon noir.

« Bonjour, Majesté, bonjour, Mademoiselle Rose-Marie...

« Bonjour, Jean-Jacques... J'ai faim... Qu'avez-vous fait de votre femme ?

Car j'ai faim de tout, y compris du corps docile et plantureux de mon esclave sexuelle préférée, si différent de celui, jeune et aristocratique, de Rose-Marie...

« Elle était très fatiguée, Majesté, elle va venir tout de suite...

« Ah bon...

« La livraison de la boulangerie a quelques minutes de retard, Majesté...

« Oui, c'est ce que je vois...

A ce moment-là, un diesel retentit, Jean-Jacques repart dans la cuisine et j'entends la voix de Cédric !! Je me précipite, la porte de service est ouverte, laissant entrer l'air très frais du matin et, dans l'odeur de nature humide du parc et du pain et de la viennoiserie tout chauds mêlée à celle, moins agréable, de gazole, je vois Cédric ! Je m'écrie :

« Qu'est-ce que tu fais ici, Cédric ? Où est Eva ?

Jean-Jacques s'éclipse discrètement. Je répète :

« Qu'est-ce que vous f...ez, tous les deux ?

« Bonjour, Tessa...

Je lui fais un baiser sur la bouche, par attirance sans doute pour le garçon et aussi pour montrer une sorte de droit de propriété féodale...

« Nous sommes rentrés hier soir assez tard et j'ai repris mon travail chez mes parents. Je vais habiter chez Eva. Elle est chez elle et elle va vous téléphoner... Nous avons passé les vacances en Normandie. Elle vous racontera...

« Super... Tes parents ne sont pas trop mécontents de ton absence ?

« Si, un peu mais ils ont accepté que je leur présente Eva...

« Ah, c'est une bonne chose...

J'ai envie de lui et je mouille comme une malade. J'envoie promener mon petit pull, mon T-shirt et mon petit short et je dégrafe mon soutien-gorge et mes gros seins s'affaissent sur mon ventre. Cédric ouvre des yeux ronds tandis que je défais son pantalon afin de m'emparer de la verge en érection.

« Je t'excite ? Ne me racontes pas d'histoires, tu bandes...

« Mais, Tessa, je ne peux pas tromper Eva, elle m'a dit que tout mon sperme devait être pour elle, que sinon elle m'arrachait les yeux !

« Ah, mais vous êtes pénibles, tous ! Je te rappelle, chéri, que c'est moi qui t'ai présenté à Eva !

Il résiste encore et le diesel tourne toujours. Je suis sur le point de lui dire d'aller couper ce moteur mais je me ravise : l'excitation de la séance risque de tomber. Je sors le membre et il me prend les seins. J'entreprends de le masturber.

« Je... je ne sais pas si je vais y arriver, j'ai fait l'amour plusieurs fois avec Eva cette nuit...

Il m'agace. Je me hisse et m'assieds sur le bord de la grande table de la cuisine. J'écarte les cuisses. Le souffle court, je supplie ou j'exige, on ne sait plus :

« Je suis mouillée... Rentre en moi...

Toujours habillé en haut, le pantalon baissé d'une manière pas romantique pour deux sous, il veut me pénétrer dans mon vagin trempé avec une verge très dure et je le guide de mes doigts et je soupire d'aise en sentant son sexe glisser en moi. Il commence à me labourer tout en me caressant les cuisses. Sa verge, dure comme de la pierre, fait des va-et-vient. C'est bien, un homme jeune... Je le compare avec Igor qui doit être encore plus dur que lui, son sexe doit aussi être plus gros et plus long, mais c'est un professionnel. Au fait, je me demande si Igor n'est pas bourré de médicaments pour tenir le coup

« Tu es si dur...

Je jouis instantanément, violemment et mon excitation est décuplée par la pensée que je fais l'amour avec le jeune amant de ma meilleure amie et amante occasionnelle. Je me sens jaillir et je crie. Il ralentit, son gland gonfle en moi à en éclater et je sens avec délice le sperme chaud se répandre en moi. Il se rajuste.

Comblée de plaisir, nageant dans le liquide qui coule de ma vulve, je m'accoude sur la table, les jambes toujours pendantes, mes gros seins répandus sur les côtés.

« J'ai senti que tu avais beaucoup de plaisir. C'était mieux ou moins bien qu'avec Eva ?

Il rougit.

« C'est difficile à dire : vous êtes des femmes merveilleuses toutes les deux...

« C'est gentil et diplomate mais tu ne me réponds pas.

« Eh bien vous mouillez davantage qu'elle et surtout vous jouissez tout de suite.

Je souris :

« C'est vrai que les hommes adorent !

« Je n'ai pas beaucoup d'expérience. C'est bien avec les deux mais c'est très différent... Votre anus est moins serré que le sien...

« Ah ? C'est possible...

Je souris :

« J'arrête avec mes questions... On peut recommencer tous les matins, si tu veux.

« Eva risque d'être jalouse, elle le saura... Tessa, je suis désolé mais il faut que je continue mes livraisons, sinon mon père va me disputer (sic).

« File...

Il part et monte dans le « Kangoo » non sans m'avoir envoyé un baiser. La scène n'a pris que quelques minutes et j'en suis frustrée. La portière claque et la camionnette s'éloigne. Je descends de la table. Je sens le sperme couler entre mes cuisses. Mes jambes, mes pieds, la table, le carrelage dégoulinent d'un mélange de l'abondante et visqueuse semence du jeune homme et de mon liquide : une vraie mare ! Je reste debout comme une conne, toute nue et je vois Rose-Marie, magnifique jeune femme, nue aussi, qui achève de se masturber.

« Tu vas rester plantée ici ?! Appelle Yvette !!

A ce moment-là, Yvette entre dans la cuisine et s'empare d'un balai à serpillière et d'un seau et seau. Rose-Marie se rhabille.

Très efficace, ma servante-amante nettoie le carrelage et la table puis s'empare d'un rouleau de sopalin et nettoie sommairement mon corps, s'attardant longtemps sur mon sexe, la face interne de mes grosses cuisses, mes petits pieds qui ont pataugé dans le mélange collant. Elle caresse mes seins et me fait un baiser.

« Il faut prendre une douche, petite maîtresse, vous ne pouvez pas rester comme ça...

« Je vais déjeuner d'abord, chérie, Rose-Marie attend et après elle s'en va...

« Mon mari n'est pas content, il m'a fait une scène, je ne pourrai plus rester autant avec vous la nuit...

« Non mais je rêve !! Il ne manquait plus que lui, il ne va pas nous saouler, celui-là... En quoi cela le dérange-t-il que nous fassions l'amour ensemble ?



A suivre

Modifié par Pierre772, 07-09-2018 - 16:25.


#405 Pierre772

Pierre772

    Membre

  • Voissanautes
  • 2 906 messages
  • Membre depuis : 14-03-2015
  • Sexe : Homme
  • Localisation:92

Posté 14-09-2018 - 18:11

Une suite vous intéresserait-elle ?

#406 RoadRunner

RoadRunner

    Membre

  • Voissanautes
  • 147 messages
  • Membre depuis : 04-12-2015
  • Sexe : Homme
  • Localisation:Paris

Posté 14-09-2018 - 23:11

Bien sûr !

#407 Pierre772

Pierre772

    Membre

  • Voissanautes
  • 2 906 messages
  • Membre depuis : 14-03-2015
  • Sexe : Homme
  • Localisation:92

Posté 15-09-2018 - 06:33

Voir le messageRoadRunner, le 14-09-2018 - 23:11, dit :

Bien sûr !
Merci !

#408 Pierre772

Pierre772

    Membre

  • Voissanautes
  • 2 906 messages
  • Membre depuis : 14-03-2015
  • Sexe : Homme
  • Localisation:92

Posté 16-09-2018 - 18:40

Bientôt la suite de "Marie-Thérèse"

#409 Pierre772

Pierre772

    Membre

  • Voissanautes
  • 2 906 messages
  • Membre depuis : 14-03-2015
  • Sexe : Homme
  • Localisation:92

Posté hier, 12:58

Résumé

Marie-Thérèse et Mathieu ont divorcé et peu de temps après Mathieu épouse la toute jeune Rose-Marie, brillante cavalière et intéressée par la direction du centre équestre.
Rose-Marie invite son ancienne amie et ex de son futur mari à leur mariage et lui demande même d'être son témoin.
Peu rancunière, notre héroïne accepte

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

82.Le mariage


Parc du club équestre de Guyancourt (Loiret), vers 14h


Je me rapproche du buffet et l'extra veut me donner une coupe de champagne.

« Je préfère un Coteaux du Giennois blanc, s'il vous plaît...

Un vin du pays que j'adore et je me plais à penser qu'il a été choisi pour moi...

« Voici, Madame... (il ne m'a manifestement pas reconnue)

« Merci...

Le maire de Guyancourt, homme corpulent et grisonnant d'une soixantaine d'années, très flatté, ne me lâche pas d'une semelle, me donnant, lui, du « Majesté ». Il en devient lourd...

Il fait un temps magnifique, un peu trop chaud, ce qui donne l'occasion à certaines invitées de porter des robes très dénudées. J'ai un chapeau que je n'ai jamais mis et une robe noire très mini, dos nu, au ras des fesses, carrément trop courte car je dois la tirer vers le bas toutes les cinq minutes. Malgré mes cinquante ans bien sonnés, je peux encore me le permettre.

Mathieu est en costume sombre et Rose-Marie (délicieuse) porte une minuscule robe blanche. Je trouve un prétexte pour me débarrasser du maire :

« Je vais voir mon ex-belle-mère, Monsieur le Maire, excusez-moi.

Mon verre de Coteaux du Giennois à la main, je me dirige vers la vieille dame, assise à l'une des tables longues, flanquée de sa dame de compagnie.

« On vous a servi ce que vous aimiez, Mère ? Vous êtes bien ?

« Ah, Tessa...

Elle m'a reconnue, c'est déjà un bon début. Je m'assieds en face d'elle.

« Je trouve que vous êtes habillée un peu court pour une mariée...

« C'est une habitude, Mère...

Je me demande si je dois lui rappeler que Mathieu et moi sommes divorcés et que c'est Rose-Marie que Mathieu vient d'épouser aujourd'hui... Je consulte du regard la dame de compagnie qui me fait une mimique qui signifie : laissez tomber...

« Votre mère la reine Maria-Josepha va bien, Tessa ?

« Euh... Mère, ma mère est morte à Weimar il y a trois ans... Elle est enterrée là-bas...

« Oh, c'est bien triste. Toutes mes condoléances, mon petit...

« Merci, Mère...

« Et comment vont vos enfants et vos petits-enfants ?

« Ils vont très bien, merci, Mère...

« Cette jeune fille blonde est belle mais elle est habillée comme une pute. Autrefois, cela ne se faisait pas dans notre milieu...

J'hésite puis je vais chercher Rose-Marie, toute blonde, toute fraîche, toute jeune, ses magnifiques cuisses nues et je la ramène en lui tenant la main.

« On va rafraîchir la mémoire à la mère de Mathieu... Mère, Rose-Marie est votre nouvelle belle-fille !

La vieille dame éclate de rire :

« Ne vous inquiétez pas, mon enfant, ma belle-fille adore la plaisanterie ! Alors vous vous appelez Rose-Marie ? Vous êtes comme Tessa, vous êtes habillée trop court ! Mais vous êtes plus jeune : Tessa, vous vieillissez !

On n'est pas plus aimable... La dame de compagnie intervient et me dit à voix basse :

« Excusez-moi, Majesté, mais elle se fatigue très vite...

« Ne vous inquiétez pas, Madame... Profitez bien du déjeuner, Mère...

Je m'éloigne en sirotant mon vin et les groupes discutent avec animation et un léger coup de vent transporte une odeur de cheval... Lily m'aborde :

« Tessa, je te présente Candice Vergnes, l'organisatrice de la fête, une professionnelle. La reine Marie-Thérèse.

Mon amante officielle ajoute en riant :

« Elle est trop timide et elle n'osait pas t'aborder elle-même !

La nouvelle venue me fait la révérence protocolaire due à mon titre et à mon rang et je lui tends la main.

« Enchantée, Madame...

« Majesté...

Lily va rejoindre un groupe d'invités et je reste seule avec la jeune femme. Je la considère : C'est une fille brune magnifique, les cheveux longs. La robe rouge longue moulante met en valeur des seins ronds, lourds, tombants, en liberté. Je souris :

« Alors c'est vous, l'organisatrice d'évènements... Excusez-moi, je vais me servir au buffet et après je vais m'installer à une table... Bravo, en tout cas, c'est très réussi ! Je sais bien que c'est un mariage simple...

« Merci, Majesté. Si vous êtes intéressée par nos services, voici ma carte. Je suppose que vous faites beaucoup de réceptions...

« Oh, détrompez-vous, chérie et d'abord tout le monde m'appelle Tessa... J'ai une vie très retirée ! Quand j'étais reine titulaire, j'étais obligée de voir des tas de gens qui ne m'intéressaient pas mais maintenant je m'offre le luxe de ne plus voir que des personnes qui me plaisent ou que j'aime. Mais je prends votre carte quand même...

« Je suis sûr que je peux vous être utile. Nous libérons nos clients de tout souci d'organisation, nous nous chargeons de tout et c'est intéressant même pour un mariage comme celui-ci avec seulement 150 invités... Par exemple Monsieur le comte (Mathieu, on aura compris) m'a recommandé qu'il y ait des produits locaux et je suis allée chez tous les producteurs.

« Super...

Je prends un plateau et, avec gourmandise, je me sers une tranche de pâté de campagne du pays, du jambon cru, du taboulé et je finis mon verre pour opter pour un Coteaux du Giennois rouge.

« Servez-vous, ma poupée, je vais m'installer à une table...

« Merci, Majesté... Tessa mais je suis organisatrice...

« Alors venez vous asseoir avec moi cinq minutes...

« Le Champagne vient d'un petit vigneron ; ce n'est pas un produit de la Loire mais beaucoup de gens en réclament à une fête comme celle-ci...

« Le Champagne me fait mal à la tête...

« Je suis sûre que vous supporteriez bien celui-là.

Asseyez vous un instant, chérie. Vous savez que vous avez des seins de rêve ? Je peux bien vous dire cela, je pourrais être votre mère !

Elle sourit.

« Mais j'ai 40 ans, Maj... Tessa !

« Vous ne les faites pas.

Je baisse la voix.

« Et le sexe dans tout cela, ma jolie poupée ?

Elle rougit.

« Tessa, j'admire votre ouverture d'esprit : vous assistez au mariage de votre ex-mari très peu de temps après votre divorce, toute la presse en a parlé !

« Vous ne m'avez pas répondu.

« Eh bien j'ai un mari qui me trompe avec tout ce qui bouge et une fille adoptive parce que je ne pouvais pas avoir d'enfants. Par contre lui a plusieurs enfants avec deux ex qu'il voit toujours...

« Ma pauvre... Avec une femme comme vous ? J'ai du mal à le croire... Vous savez, les hommes, c'est souvent comme ça, chérie...

Elle m'agace et en même temps j'ai très envie d'elle. Zut, je vais faire une tache sur le banc (je suis nue sous ma mini-robe). Je regarde autour de moi : la garden-party qui bat son plein, Mathieu et sa Rose-Marie, le manège, les écuries, la maison qui a été la mienne, enfin plus ou moins... Catherine, la fidèle servante de la famille de Mathieu.

« J'ai envie de vous, chérie...


A suivre

#410 RoadRunner

RoadRunner

    Membre

  • Voissanautes
  • 147 messages
  • Membre depuis : 04-12-2015
  • Sexe : Homme
  • Localisation:Paris

Posté hier, 20:24

On reconnaît bien Tessa, elle ne perd pas de temps !

#411 Pierre772

Pierre772

    Membre

  • Voissanautes
  • 2 906 messages
  • Membre depuis : 14-03-2015
  • Sexe : Homme
  • Localisation:92

Posté hier, 20:49

Voir le messageRoadRunner, le 18-09-2018 - 20:24, dit :

On reconnaît bien Tessa, elle ne perd pas de temps !
Merci du com !
:)


0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s)