Voissa.com, source d'épanouissement sexuel depuis 1999

Aller au contenu

Prof cougar qui aime la bite d'élèves

prof ecole bite eleves sexy jupe mini jeune sexes suce

  • Veuillez vous connecter pour répondre
13 réponses à ce sujet

#1 wildberry

wildberry

    Membre

  • Voissa créateur
  • 12 messages
  • Membre depuis : 21-04-2017
  • Sexe : Couple

Posté 25-05-2017 - 08:27

Il est des jeux qui rendent vivant, qui font battre le coeur plus fort et couler l'adrénaline à flots. Le genre de jeux que parfois il vaut mieux fantasmer que réaliser.
Le genre de jeux que parfois tu te surprends peut-être à avoir envie d'essayer.
Ce matin, après t'être fait refuser une jouissance alors que tu était prête, dégoulinante de mouille, tu décides de tenter le coup. Après tout, ça n'est pas gentil de laisser sa femme sur sa faim puis de l'envoyer travailler…

Tu passes ta mini-jupe d'écolière écossaise, enfiles une paire de bas noir tes bottines à talons. Et un top moulant qui laisse deviner la pointe de tes tétons excités.

Le temps de te rendre à l'école te laisse tout loisir de réfléchir à ta journée.
Tu tentes une entrée aussi discrète que possible au collège et gagne ta classe le coeur battant. Quel va-t-être leur réaction ?… Faudra-il calmer les garçons ou ne laisseront-ils rien paraître ?
Un brin d'inquiétude te stresse positivement, quand sous le regard médusé de certains élèves qui ne t'avaient jamais vu aussi sexy tu entres dans le centre de formation.
L'avantage des classes de garçons comme la tienne, c'est qu'il n'y a pas de filles jalouses… que des garçons ébahis et admiratifs, qui pour sure ne se plaindront pas d'avoir une jolie prof sexy, même si elle à bientôt 40 balais.
La classe se peuple dans le brouhaha habituel, ou presque. Les coups d'oeil successifs dans ta direction puis entre eux ne laisse pas planer de grands doutes sur l'intérêt du moment… Une dizaine de paire d'yeux te dévorent. Les plus naïfs sont juste admiratifs, les plus audacieux s'imagine déjà en train de te sauter comme dans les films.

La sonnerie retenti, le brouhaha diminue d'un cran, sans pour autant cesser totalement. Tu passes dans les rangs, contrôle que toutes les machines soient allumées, et introduits brièvement le programme du jour. Les garçons sont nerveux mais respectueux, seul un ou deux élèves se permettent quelques remarques sur ta tenue provocante. ...Jolie robe madame aujourd'hui ! Joli Tshirt aussi ! Alors que la plupart n'osent qu'a peine murmurer à leur voisin, « Putain, elle est sexy la prof aujourd'hui ! »

Tu continues de déambuler entre les chaises jusqu'à ce que tout le monde soit prêt. Quand le passage est trop étroit, ta jupe frotte les dossiers des chaises, laissant découvrir le haut de tes bas, ce qui suscite une regain d'attention de la part des élèves  géographiquement bien placés. .

Contrairement aux leçons habituelles qui sont généralement plus sous forme de workshop , tu commences par un long exposé théorique au tableau. Probablement une bonne entrée en matière pour les chauffer un peu… l'air de rien.

A chaque fois que tu te retournes Les regards se portent inlassablement de tes talons à tes reins avec une prédilection pour s'attarder sur tes fesses et le bas de ta mini-jupe. Et comme ce n'est pas les graphiques qui manquent, ils ont tout loisir de te reluquer lorsque tu écris au tableau. Il faut dire qu'ils ne t'ont jamais vu en talons et que cela change passablement ton look.
Avec le temps, les esprits s'échauffent, tous ou presque se mettent à fantasmer sur toi, sur ton corps leur appartenant pour un instant…
Un grand blond sort de la classe en affirmant… je vais au WC madame…
Là, c'est toi qui fantasme soudainement… C'est probablement pour se branler penses tu en le voyant te dévisager le cul…
Serait-ce potentiellement ta première queue d'élève à disposition ? De la viande fraîche et frétillante de même pas 20 ans ?
Après tout, comment être si sur de toi, peut-être qu'il est simplement allé au toilette sans arrière pensées. Il fini par revenir alors  que tu t'es passé un film « dont tu es le héros » dans ta tête.

Le chapitre du jour est passionnant, ceci étant, il semblerait  que toute la classe à bu un peu trop d'eau. Après la première rotation au WC, vient la deuxième, puis la troisième. Tu surveilles juste qu'ils y aillent un par un et imagine à chaque fois quelle type de bite chacun de ces jeunes gaillards doit posséder. Vraiment, ça ne te vas pas de te faire abandonner à l'orée de l'orgasme au saut du lit…
Au 3ème élève qui quitte la classe pour une pose WC, tu décides d'en avoir le coeur net, curieuse de voir si ton sixième sens te joue des tours ou non. Tu t'absentes toi aussi pour quelques instants, laissant la classe à elle-même. Tu ouvres discrètement la porte des toilettes des garçons. Une cabine est occupée, on devine une respiration saccadée et quelques bruits de frottements…. Tu refermes la porte tout aussi discrètement puis la re-ouvre bruyamment en appelant l'élève par son nom.
Allez on se bouge Mathias ! Ouvre la porte et sort de là.
Quelques secondes plus tard, Mathias refait surface et sort…  la bosse encore visible sous son pantalon et le teint écarlate. Tu te tiens face à lui, plante ton regarde dans ses yeux, puis le laisse dériver sur la bosse de son pantalon… « C'est quoi ça ?» Tu lui demande... « ça t'excites de voir une prof en jupe ou quoi ? ».
« Vous… vous… vous être très jolie madame »… mais tu continue… « Tu as déjà éjaculer ? »… il fait non de la tête, n'osant te regarder. « Viens... » … et tu le repousses d'où il venait. Là, tu le débraguettes, baisses son pantalon, et attrapes sa queue que tu fais  glisser contre le haut de tes bas, juste sous ta jupe. Son gland est tendu à l'extrême, lisse comme tu les aimes et prêt à exploser.
Après quelques va et viens sur la soie de tes bas, tu approche ta bouche et commences à le sucer, mais aussitôt il te couvre le visage de sperme, n'y pouvant plus résister. Mauvaise estimation te dis-tu à toi même, il devait être sacrément exciter le mignon… ha ces jeunes ! ...Dommage, encore raté toi qui pensait déjà pouvoir en profiter plus pleinement…
Après une rapide toilette au papier WC, il remet son pantalon et tu le laisses regagner la classe.
De ton côté, tu files chez les femmes, t'assurer que tout est en ordre visuellement et, quelques minutes plus tard, tu regagne la classe à ton tour.
Ils ont l'air studieux, mais en fait la nouvelle à déjà fait le tour des élèves… La plupart ne sachant pas exactement quelle attitude adopter face à cette nouvelle situation.
Comme à leurs habitudes, il y a toujours deux ou trois élèves en train de circuler de tables en tables, sauf que cette fois, 3 d'entre eux se sont rapprochés de la table à laquelle tu étais accoudée pour assistance. Tu sens un élève s'approcher par derrière et s'appuyer discrètement contre tes fesses, un autre est en face et te regarde ravis, alors que le troisième te barre plus ou moins la seule issue possible.
Tu sens la pression d'un genoux remonter entre tes cuisses et là, soudain, il n'y a plus de doutes. Ils ont osé faire le pas.
Sur le moment, tu ne sais quoi faire, et cet instant de doute de quelques secondes, décide de la suite des événements…
Deux mains se posent sur tes fesses. Une troisième, passée par le côté fait glisser deux doigts sur tes grandes lèvres et remonte en direction de ton clitoris.
Il n'est plus temps de crier ni d'ameuter tout le collège, il serait juste judicieux que cet épisode reste discret… Après tout, tu es déjà complètement trempée et c'était bien un peu ton intention initiale de te faire sauter par un élève, sauf que tu pensais initialement à quelque chose de plus discret...
Bientôt, il n'y a plus qu'un ou deux garçons qui ne sont pas à tes pieds. Ces derniers regardent la scène et meurent d'envie.
Les autres, plus ou moins maladroitement te touchent de partout, 16 mains ou presque, cherchent à t'atteindre. Tes seins se font malmener, attraper, pincer, tu te fais bousculer,  presser contre une table… Tu les calmes d'un coup en leur disant qu'il y en aura pour tout le monde à condition qu'ils enfilent un préservatif… ils n'en croient pas leur oreilles mais la nouvelle les soulage, de voir que tu goûte au jeu. Tu reprends un certain contrôle de la situation, attrape deux queues déjà débraguettées et les tires à toi. Tu les branles doucement en regardant leur propriétaires avec un petit sourire.
Le plus turbulent te pousse soudainement contre la table, et te tiens bien penchée en avant, sa main sur ta nuque. En moins d'une seconde il est en toi, t'arrachant un cri de surprise. Son engin est de taille moyenne, mais bien dur et bien vigoureux. Il t'enfile aussi loin qu'il peut, aussi fort qu'il arrive, sans grand ménagement. Tu aimes rapidement cette sensation, inquiétante… tu ne penses a plus rien, ni aux éventuelles conséquences de tes actes ou des leurs. Les autres élèves pour la plupart sont prêt, à disposition, la queue bien en main et bien dure. Tu en prend une en bouche pendant que Mr. Turbulant jouis prématurément tellement il est excité. Aussitôt la place libre, un autre te prend dans la même position. Sauf que là, c'est quelques chose de plutôt court mais épais qui te ramone. La sensation est différente mais fort bonne également. Tu ne penses plus à eux, ne pense plus à leur nombre, ni à leur envies, tout ce que tu penses maintenant, c'est a assouvir ton besoin de sexe animal. Tu veux te faire prendre par tous les trous en même temps, en avoir un maximum et exploser dans un orgasme magistral.
Tu te redresses et prends la direction des travaux… Tu repères  la plus grosse queue du lot, un élève habituellement tranquille, ordinairement calme et que tu n'aurais pas soupçonner posséder un si bel engin, tu le couche sur une table, prend sa queue en main, la dirige dans ton trou déjà bien ouvert et trempé et t'empale dessus à califourchon, avant de t'accouder  au dessus de lui, pour offrir ta croupe au regard de tous. Hooo, c'est gros et ça frotte bien ! Tu es bien vissée et ton cul est bien offert. Les autres on compris… et rapidement, tu es pleine. Tes orifices sont tous bien remplis et une fois trouvé le bon rythme, tu sens la jouissance monter. Un autre élève vient d'éjaculer sur tes seins en se branlant et tu te demandes quand celui que tu as en bouche va t'inonder… la réponse ne se fait pas attendre… C'est à ce moment que tu atteins l'orgasme. Du cul, du vagin ou du clito, tu ne saurais dire d'où vient le plaisir, mais il t'inonde, t'irradie d'un coup et tu retiens tes cris de jouissance. Tu sens encore des jets chaud de sperme éclabousser tes flancs et couler le long de tes reins, du pur jus de désirs d'élèves en rut…

Tu te relèves et annonce la fin de l'événement avec, si tous le monde reste bien sage et respectueux, la possibilité d'une suite, un autre jour peut-être.

Tout à été très vite, trop vite, tellement la situation était excitante...

La dernière heure sonne, tout le monde se refait une tenue convenable ou ce qui s'en rapproche le plus et quitte le bahut. Tes bas sont pleins de sperme, ta tête bouillonne encore, tu reprends gentiment tes esprits avant de rentrer à la maison ou ton homme t'attend pour te sauter…

Illustrations ici ... http://communaute.vo...e-qui-decoiffe/ mais d'autres photos suivront prochainement

Modifié par wildberry, 28-05-2017 - 21:08.


#2 petitechattemontresor

petitechattemontresor

    Membre

  • Voissanautes
  • 12 173 messages
  • Membre depuis : 14-02-2008
  • Sexe : Couple

Posté 31-05-2017 - 16:52

un récit bien excitant et bien illustré dans la galerie

#3 Electricboy

Electricboy

    Membre

  • Voissanautes
  • 21 messages
  • Membre depuis : 14-11-2014
  • Sexe : Homme
  • Localisation:Sur mon petit nuage

Posté 01-06-2017 - 16:46

Qui n'a pas déjà fantasmé sur une jolie maîtresse ? Image IPB Celle-ci, en tout cas, elle es plus que ravissante. Les photos de la galerie sont très chouettes ! Image IPB

J'ai beaucoup aimé votre récit. La description des événements est très réaliste et on se mets très vite à fantasmer avec vous. J'ai dois avouer que l'histoire ne m'a pas laissé indifférent, si on en croit la bosse de mon pantalon...Image IPB Vous en avez écrit d'autres ?

Moi aussi  j'aime écrire mais, pour l'instant, mes récits sont plutôt autobiographiques. Voici un petit lien si l'envie vous vient de me lire :
http://communaute.vo...rcon-obeissant/

A très bientôt, j'espère.

#4 fredmarie59

fredmarie59

    Membre

  • Voissanautes
  • 517 messages
  • Membre depuis : 20-08-2012
  • Sexe : Couple

Posté 01-06-2017 - 18:32

très jolie histoire et très bien racontée, on s'y croirait ;-)
j'avoue qu'en plus, étant un peu dans la même situation, j'ai souvent fantasmé et pensé à ce genre de plan, et j'ai eu bien du mal à me retenir!

#5 Thanos0169

Thanos0169

    Membre

  • Voissanautes
  • 39 messages
  • Membre depuis : 31-12-2016
  • Sexe : Homme
  • Localisation:Lyon Vaulx en Velin

Posté 01-06-2017 - 19:22

Superbe récit, fort bien écris. :heat: :heat:
Si vous cherchiez une réaction chez moi, vous m'avez fait bien dresser !

#6 doudou 13

doudou 13

    Membre

  • Voissanautes
  • 493 messages
  • Membre depuis : 29-09-2009
  • Sexe : Homme
  • Localisation:Par ici ou là bas...

Posté 02-06-2017 - 12:53

Magnifique récit vraiment excellent on s'y croirait

#7 bibiche76

bibiche76

    Membre

  • Voissanautes
  • 63 messages
  • Membre depuis : 24-04-2017
  • Sexe : Homme
  • Localisation:76

Posté 02-06-2017 - 13:15

moi  ca met aussi arrivé d'exiter de élèves mais je n'ai franchi le pas qu'avec deux ou trois et ils etaient  majeurs

#8 peticokin

peticokin

    Membre

  • Voissanautes
  • 49 messages
  • Membre depuis : 02-11-2006
  • Sexe : Homme
  • Localisation:Berlin

Posté 02-06-2017 - 20:19

Brigitte, on t'a reconnue!!!

#9 fredmarie59

fredmarie59

    Membre

  • Voissanautes
  • 517 messages
  • Membre depuis : 20-08-2012
  • Sexe : Couple

Posté 03-06-2017 - 07:39

j'ai souvent été limite aussi de franchir le pas, qui sait peut être un jour

#10 ricoudu06

ricoudu06

    Membre

  • Voissanautes
  • 12 messages
  • Membre depuis : 26-08-2015
  • Sexe : Couple

Posté 03-06-2017 - 11:20

Très joli récit et très explicite !!!

#11 alexdes

alexdes

    Membre

  • Voissanautes
  • 11 422 messages
  • Membre depuis : 06-06-2006
  • Sexe : Couple
  • Localisation:77

Posté 04-06-2017 - 01:15

j'aurai aimer avoir une prof comme toi
merci de laisser des coms, çà fais plaisir....
bisous a tous et toutes

#12 showcho74

showcho74

    Membre

  • Voissanautes
  • 4 messages
  • Membre depuis : 06-03-2013
  • Sexe : Homme

Posté 12-06-2017 - 08:57

Voir le messagewildberry, le 25-05-2017 - 08:27, dit :

Il est des jeux qui rendent vivant, qui font battre le coeur plus fort et couler l'adrénaline à flots. Le genre de jeux que parfois il vaut mieux fantasmer que réaliser.
Le genre de jeux que parfois tu te surprends peut-être à avoir envie d'essayer.
Ce matin, après t'être fait refuser une jouissance alors que tu était prête, dégoulinante de mouille, tu décides de tenter le coup. Après tout, ça n'est pas gentil de laisser sa femme sur sa faim puis de l'envoyer travailler…

Tu passes ta mini-jupe d'écolière écossaise, enfiles une paire de bas noir tes bottines à talons. Et un top moulant qui laisse deviner la pointe de tes tétons excités.

Le temps de te rendre à l'école te laisse tout loisir de réfléchir à ta journée.
Tu tentes une entrée aussi discrète que possible au collège et gagne ta classe le coeur battant. Quel va-t-être leur réaction ?… Faudra-il calmer les garçons ou ne laisseront-ils rien paraître ?
Un brin d'inquiétude te stresse positivement, quand sous le regard médusé de certains élèves qui ne t'avaient jamais vu aussi sexy tu entres dans le centre de formation.
L'avantage des classes de garçons comme la tienne, c'est qu'il n'y a pas de filles jalouses… que des garçons ébahis et admiratifs, qui pour sure ne se plaindront pas d'avoir une jolie prof sexy, même si elle à bientôt 40 balais.
La classe se peuple dans le brouhaha habituel, ou presque. Les coups d'oeil successifs dans ta direction puis entre eux ne laisse pas planer de grands doutes sur l'intérêt du moment… Une dizaine de paire d'yeux te dévorent. Les plus naïfs sont juste admiratifs, les plus audacieux s'imagine déjà en train de te sauter comme dans les films.

La sonnerie retenti, le brouhaha diminue d'un cran, sans pour autant cesser totalement. Tu passes dans les rangs, contrôle que toutes les machines soient allumées, et introduits brièvement le programme du jour. Les garçons sont nerveux mais respectueux, seul un ou deux élèves se permettent quelques remarques sur ta tenue provocante. ...Jolie robe madame aujourd'hui ! Joli Tshirt aussi ! Alors que la plupart n'osent qu'a peine murmurer à leur voisin, « Putain, elle est sexy la prof aujourd'hui ! »

Tu continues de déambuler entre les chaises jusqu'à ce que tout le monde soit prêt. Quand le passage est trop étroit, ta jupe frotte les dossiers des chaises, laissant découvrir le haut de tes bas, ce qui suscite une regain d'attention de la part des élèves  géographiquement bien placés. .

Contrairement aux leçons habituelles qui sont généralement plus sous forme de workshop , tu commences par un long exposé théorique au tableau. Probablement une bonne entrée en matière pour les chauffer un peu… l'air de rien.

A chaque fois que tu te retournes Les regards se portent inlassablement de tes talons à tes reins avec une prédilection pour s'attarder sur tes fesses et le bas de ta mini-jupe. Et comme ce n'est pas les graphiques qui manquent, ils ont tout loisir de te reluquer lorsque tu écris au tableau. Il faut dire qu'ils ne t'ont jamais vu en talons et que cela change passablement ton look.
Avec le temps, les esprits s'échauffent, tous ou presque se mettent à fantasmer sur toi, sur ton corps leur appartenant pour un instant…
Un grand blond sort de la classe en affirmant… je vais au WC madame…
Là, c'est toi qui fantasme soudainement… C'est probablement pour se branler penses tu en le voyant te dévisager le cul…
Serait-ce potentiellement ta première queue d'élève à disposition ? De la viande fraîche et frétillante de même pas 20 ans ?
Après tout, comment être si sur de toi, peut-être qu'il est simplement allé au toilette sans arrière pensées. Il fini par revenir alors  que tu t'es passé un film « dont tu es le héros » dans ta tête.

Le chapitre du jour est passionnant, ceci étant, il semblerait  que toute la classe à bu un peu trop d'eau. Après la première rotation au WC, vient la deuxième, puis la troisième. Tu surveilles juste qu'ils y aillent un par un et imagine à chaque fois quelle type de bite chacun de ces jeunes gaillards doit posséder. Vraiment, ça ne te vas pas de te faire abandonner à l'orée de l'orgasme au saut du lit…
Au 3ème élève qui quitte la classe pour une pose WC, tu décides d'en avoir le coeur net, curieuse de voir si ton sixième sens te joue des tours ou non. Tu t'absentes toi aussi pour quelques instants, laissant la classe à elle-même. Tu ouvres discrètement la porte des toilettes des garçons. Une cabine est occupée, on devine une respiration saccadée et quelques bruits de frottements…. Tu refermes la porte tout aussi discrètement puis la re-ouvre bruyamment en appelant l'élève par son nom.
Allez on se bouge Mathias ! Ouvre la porte et sort de là.
Quelques secondes plus tard, Mathias refait surface et sort…  la bosse encore visible sous son pantalon et le teint écarlate. Tu te tiens face à lui, plante ton regarde dans ses yeux, puis le laisse dériver sur la bosse de son pantalon… « C'est quoi ça ?» Tu lui demande... « ça t'excites de voir une prof en jupe ou quoi ? ».
« Vous… vous… vous être très jolie madame »… mais tu continue… « Tu as déjà éjaculer ? »… il fait non de la tête, n'osant te regarder. « Viens... » … et tu le repousses d'où il venait. Là, tu le débraguettes, baisses son pantalon, et attrapes sa queue que tu fais  glisser contre le haut de tes bas, juste sous ta jupe. Son gland est tendu à l'extrême, lisse comme tu les aimes et prêt à exploser.
Après quelques va et viens sur la soie de tes bas, tu approche ta bouche et commences à le sucer, mais aussitôt il te couvre le visage de sperme, n'y pouvant plus résister. Mauvaise estimation te dis-tu à toi même, il devait être sacrément exciter le mignon… ha ces jeunes ! ...Dommage, encore raté toi qui pensait déjà pouvoir en profiter plus pleinement…
Après une rapide toilette au papier WC, il remet son pantalon et tu le laisses regagner la classe.
De ton côté, tu files chez les femmes, t'assurer que tout est en ordre visuellement et, quelques minutes plus tard, tu regagne la classe à ton tour.
Ils ont l'air studieux, mais en fait la nouvelle à déjà fait le tour des élèves… La plupart ne sachant pas exactement quelle attitude adopter face à cette nouvelle situation.
Comme à leurs habitudes, il y a toujours deux ou trois élèves en train de circuler de tables en tables, sauf que cette fois, 3 d'entre eux se sont rapprochés de la table à laquelle tu étais accoudée pour assistance. Tu sens un élève s'approcher par derrière et s'appuyer discrètement contre tes fesses, un autre est en face et te regarde ravis, alors que le troisième te barre plus ou moins la seule issue possible.
Tu sens la pression d'un genoux remonter entre tes cuisses et là, soudain, il n'y a plus de doutes. Ils ont osé faire le pas.
Sur le moment, tu ne sais quoi faire, et cet instant de doute de quelques secondes, décide de la suite des événements…
Deux mains se posent sur tes fesses. Une troisième, passée par le côté fait glisser deux doigts sur tes grandes lèvres et remonte en direction de ton clitoris.
Il n'est plus temps de crier ni d'ameuter tout le collège, il serait juste judicieux que cet épisode reste discret… Après tout, tu es déjà complètement trempée et c'était bien un peu ton intention initiale de te faire sauter par un élève, sauf que tu pensais initialement à quelque chose de plus discret...
Bientôt, il n'y a plus qu'un ou deux garçons qui ne sont pas à tes pieds. Ces derniers regardent la scène et meurent d'envie.
Les autres, plus ou moins maladroitement te touchent de partout, 16 mains ou presque, cherchent à t'atteindre. Tes seins se font malmener, attraper, pincer, tu te fais bousculer,  presser contre une table… Tu les calmes d'un coup en leur disant qu'il y en aura pour tout le monde à condition qu'ils enfilent un préservatif… ils n'en croient pas leur oreilles mais la nouvelle les soulage, de voir que tu goûte au jeu. Tu reprends un certain contrôle de la situation, attrape deux queues déjà débraguettées et les tires à toi. Tu les branles doucement en regardant leur propriétaires avec un petit sourire.
Le plus turbulent te pousse soudainement contre la table, et te tiens bien penchée en avant, sa main sur ta nuque. En moins d'une seconde il est en toi, t'arrachant un cri de surprise. Son engin est de taille moyenne, mais bien dur et bien vigoureux. Il t'enfile aussi loin qu'il peut, aussi fort qu'il arrive, sans grand ménagement. Tu aimes rapidement cette sensation, inquiétante… tu ne penses a plus rien, ni aux éventuelles conséquences de tes actes ou des leurs. Les autres élèves pour la plupart sont prêt, à disposition, la queue bien en main et bien dure. Tu en prend une en bouche pendant que Mr. Turbulant jouis prématurément tellement il est excité. Aussitôt la place libre, un autre te prend dans la même position. Sauf que là, c'est quelques chose de plutôt court mais épais qui te ramone. La sensation est différente mais fort bonne également. Tu ne penses plus à eux, ne pense plus à leur nombre, ni à leur envies, tout ce que tu penses maintenant, c'est a assouvir ton besoin de sexe animal. Tu veux te faire prendre par tous les trous en même temps, en avoir un maximum et exploser dans un orgasme magistral.
Tu te redresses et prends la direction des travaux… Tu repères  la plus grosse queue du lot, un élève habituellement tranquille, ordinairement calme et que tu n'aurais pas soupçonner posséder un si bel engin, tu le couche sur une table, prend sa queue en main, la dirige dans ton trou déjà bien ouvert et trempé et t'empale dessus à califourchon, avant de t'accouder  au dessus de lui, pour offrir ta croupe au regard de tous. Hooo, c'est gros et ça frotte bien ! Tu es bien vissée et ton cul est bien offert. Les autres on compris… et rapidement, tu es pleine. Tes orifices sont tous bien remplis et une fois trouvé le bon rythme, tu sens la jouissance monter. Un autre élève vient d'éjaculer sur tes seins en se branlant et tu te demandes quand celui que tu as en bouche va t'inonder… la réponse ne se fait pas attendre… C'est à ce moment que tu atteins l'orgasme. Du cul, du vagin ou du clito, tu ne saurais dire d'où vient le plaisir, mais il t'inonde, t'irradie d'un coup et tu retiens tes cris de jouissance. Tu sens encore des jets chaud de sperme éclabousser tes flancs et couler le long de tes reins, du pur jus de désirs d'élèves en rut…

Tu te relèves et annonce la fin de l'événement avec, si tous le monde reste bien sage et respectueux, la possibilité d'une suite, un autre jour peut-être.

Tout à été très vite, trop vite, tellement la situation était excitante...

La dernière heure sonne, tout le monde se refait une tenue convenable ou ce qui s'en rapproche le plus et quitte le bahut. Tes bas sont pleins de sperme, ta tête bouillonne encore, tu reprends gentiment tes esprits avant de rentrer à la maison ou ton homme t'attend pour te sauter…

Illustrations ici ... http://communaute.vo...e-qui-decoiffe/ mais d'autres photos suivront prochainement

Waouuu !
On a le droit d'imaginer Brigitte et Emmanuel ? LOL ! Superbe récit en tout cas....

#13 jetero

jetero

    Membre

  • Voissanautes
  • 44 messages
  • Membre depuis : 20-10-2007
  • Sexe : Couple
  • Localisation:Bourgogne

Posté 12-06-2017 - 18:53

Waouh jolie récit bien excitant et qui n'en a as rêve étudiant merci.
Et très bien n’écrit en plus.

#14 Jubile

Jubile

    Membre

  • Voissanautes
  • 9 messages
  • Membre depuis : 22-09-2016
  • Sexe : Homme

Posté 17-06-2017 - 09:14

Ça me rappel une prof d'art plastique qui me faisait fantasmé.
Un récit bien excitant qui m'à donné envi de me tripoter en lisant cette aventure! Et les photos de la galerie en disent long sur l'intensité du plaisir ressenti
Recherche plaisir par la petite porte



Aussi étiqueté avec prof, ecole, bite, eleves, sexy, jupe, mini, jeune, sexes, suce

0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s)