Voissa.com, source d'épanouissement sexuel depuis 1999

Pour faire des rencontres Logo MyVoissa

Aller au contenu

Jouvence


  • Veuillez vous connecter pour répondre
127 réponses à ce sujet

#121 Christopher06

Christopher06

    Membre

  • Voissanautes
  • 594 messages
  • Membre depuis : 28-10-2010
  • Sexe : Homme
  • Localisation:Nice

Posté 08-11-2018 - 18:41

67ème épisode

Caroline semblait furieuse et je trouvais cela assez réjouissant. Après tout elle l'avait bien cherché. Elle voulait savoir ce me liait aussi intiment à Isabelle et elle avait été servie. Non, le fait qu'elle m'ait congédier – comme amant s'entend – ne m'affectait pas plus que cela, comblé que j'étais par la sensualité débordante d'Isabelle. Celle ci me satisfaisait sexuellement bien plus qu'aucune femme ne l'avait jamais fait avant et qu'aucune autre ne pourrait sans doute jamais le faire.

Cette conversation totalement surréaliste à propos de d'Isabelle m'avait mis dans un état d'excitation indescriptible et j'avais furieusement envie d'elle, là comme çà, à neuf heure du matin. Pourtant je n'étais pas en manque. Une fois n'est pas coutume, Agathe avait voulu faire l'amour de façon totalement impromptue le matin même, entre café et brossage de dent, dans la salle de bain, debout par derrière. C'était tellement improbable chez elle qui est tellement peu porté sur la chose. Elle avait joui comme une folle et du coup moi j'avais pris un pieds d'enfer.

Mais çà ne faisait rien, maintenant j'avais envie d'Isabelle. Mon sexe en érection comprimé dans mon pantalon me faisait souffrir et il fallait que je me calme, d'autant qu'aujourd'hui serait un jour sans, Isabelle faisant la journée continue à la pharmacie. C'est d'ailleurs pour ce la que j'avais pris rendez-vous au garage afin de faire réviser la voiture de Caroline.

Dur, dur de reprendre le contrôle de sois surtout lorsque la réceptionniste du garage arbore un décolleté des plus charmant : deux petit seins tout ronds et tout fermes propulsé en avant par un soutien-gorge push up en dentelle noire, le tout sous un chemisier blanc savamment déboutonné...

On se calme, on se calme. Elle a l'âge d'être ma fille et il est hors de question pour moi de me donner des airs de vieux libidineux. Je ne suis pas en manque, loin s'en faut.

J'ai laissé la voiture au garage et je me suis installé sur un banc, dans le parc public qui jouxte la préfecture, ma tablette sur les genoux. Pour ce qui est du retour au calme, c'est raté, Isabelle m'abreuve de messages de plus en plus hard. Elle en doit pas avoir beaucoup de travail car çà n'arrête pas.

- J'ai la chatte en feu écrit elle, viens gentil pompier éteindre l'incendie avec ta belle lance.
- Tu n'as pas trouvé de pompier disponible ce week-end ?
- Çà me disait rien, j'ai juste employé mes petits jouets comme intérimaires
- Combien à la fois ?
- D'abord un, puis deux, puis trois, comme d'hab avec toi
- C'était bien ?
- Par mal mais insuffisant, tu sais bien que tu es mon jouet préféré... Imagine un deuxième comme toi en même temps
- Je croyais que tu avais envie d'une esclave...
- Justement j'ai une candidate, il faudra que je te montre son CV. Pour le jouet supplémentaire, çà relève du fantasme, je crois que je pourrais
  pas le faire avec deux hommes en même temps. Par contre une femme en plus, je ne dis pas. Tu te souviens, c'était sympa avec Monique, on
  aurait du approfondir...
- On est allé très profond tu ne trouve pas ?
- Oui et elle a trouvé çà très chouette, elle m'en a encore parlé il y a pas longtemps
- Une petite envie de revenez y ?
- Non, elle elle rangée maintenant, elle file le parfait amour avec le fils de ses patrons et elle ne va pas prendre le risque de tout perdre.

A suivre

Modifié par Christopher06, 08-11-2018 - 18:44.


#122 zanzan49

zanzan49

    Membre

  • Voissanautes
  • 120 messages
  • Membre depuis : 12-09-2015
  • Sexe : Homme
  • Localisation:45 / 91 / 77

Posté 08-11-2018 - 23:09

Humm... Suite intéressante encore, hâte de voir comment il va pouvoir contenir les envie de cette belle cochonne en manqie de sexe ;)

#123 Christopher06

Christopher06

    Membre

  • Voissanautes
  • 594 messages
  • Membre depuis : 28-10-2010
  • Sexe : Homme
  • Localisation:Nice

Posté 09-11-2018 - 08:16

68ème épisode

Isabelle pas libre pour une dinette crapuleuse, je suis allé déjeuner seul dans le restaurant ou travaille Monique. Belle, épanouie, elle est désormais la maitresse des lieux depuis que la mère de son copain, la propriétaire du restaurant lui a confié l'accueil des clients. En peu de temps cette petite grosse un peu godiche s'est muées en une belle plante affable et sure d'elle même.

Tu es superbe ne puis-je m'empêcher de lui dire alors qu'elle m'accompagne jusqu'à ma table. Je suis tellement heureuse répond elle, et c'est en grande partie grâce à Isabelle et à toi. Monique se répète ; cela, elle l'avait déjà dit lorsque j'étais venu déjeuner avec ma toubib mais c'est toujours agréable à entendre.

Mais je ne lui dirais pas pour autant qu'Isabelle referait bien une partie coquine à trois avec elle. Monique est sur son petit nuage et il convient de l'y laisser s'ébattre en paix avec son copain qui, paraît il, la comble plus qu'aucun homme ne l'a jamais fait ; à part moi peut-être, mais là je soupçonne la coquine de dire cela pour me faire plaisir.

Monique m'a offert une flute de champagne en guise d'apéritif et elle a refusé que je paye le vin et le café. En guise de représaille, j'ai laissé un substantiel pourboire et puis je suis allé à l'appartement d'Isabelle afin de m'y octroyer une petite sieste en attendant de retourner chercher Caroline à son cabinet.

Ce n'est pas forcement une bonne idée que d'aller faire la sieste chez Isabelle sans elle ; tout dans cet appartement concoure à la surexcitation et au désir : les chaussures à talons aiguilles alignées comme à la parade, la lingerie sexy qui traine partout, sa collection de jouet sexuels à portée de main près du lit ; l'ordinateur dont le disque dur renferme des heures de vidéo porno dans lesquels nous nous exhibons ensembles.

Toute une ambiance propre à être tenté de se donner du plaisir tout seul comme Isabelle l'a fait le week-end dernier. Mais je n'y succomberai pas, ce besoin m'est passé depuis longtemps. La jouissance que me procure les orifices d'Isabelle est d'une telle intensité que toute pratique solitaire me semble être d'une indicible médiocrité. Alors j'ai préféré m'endormir en imaginant ce que serait la prochaine séance de baise avec elle... et peut être une autre femme en plus.

A suivre

Modifié par Christopher06, 09-11-2018 - 08:17.


#124 laurent trio

laurent trio

    Membre

  • Voissanautes
  • 255 messages
  • Membre depuis : 11-10-2009
  • Sexe : Homme
  • Localisation:Compiègne

Posté 09-11-2018 - 09:28

Hum je suis fan de vos textes j ai hâte  de lire la suite

#125 Christopher06

Christopher06

    Membre

  • Voissanautes
  • 594 messages
  • Membre depuis : 28-10-2010
  • Sexe : Homme
  • Localisation:Nice

Posté 09-11-2018 - 21:58

69ème épisode

Ma sieste terminée je suis passé reprendre la voiture au garage et je suis allé chercher Caroline à son cabinet. J'ai posé ostensiblement la facture le la révision sur la banquette arrière, juste à côté de l'endroit où elle a coutume de s'assoir.

A peine installée, elle a jeté un coup d'oeil distrait à la facture. Oh la vache s'est elle exclamée, expression un peu triviale dont elle n'est pourtant pas coutumière.

Berline allemande, c'est le prix de votre status Docteur dis-je alors en riant. Prenez une voiture française comme votre amie Madame la sous préfète et vous paierez vos révisons deux fois moins chère.

Caroline est visiblement agacé par ma reflexion et j'aime bien çà.

Christophe, je vous signale que la sous préfète n'est pas mon amie mais une relation utile et que l'utilisation d'une voiture de fonction française lui est imposée. Par ailleurs, je me dois de maintenir un certain standing en regard du tarif de mes consultations...

Je ne répond rien, je me contente de sourire tout en réajustant le rétroviseur. Caroline s'est assise au milieu de la banquette arrière, j'ai maintenant une vue panoramique sur ses jambes qu'elle croise très haut. La jupe de cuir est un peu courte et judicieusement fendue de sorte que je peu apercevoir la dentelle de ses bas jarretelle. Si la coquine essayait de me chauffer elle ne s'y prendrait pas autrement.

De toute façon je ne peux pas conduire avec le rétroviseur dans cette position alors je le règle à nouveau afin de voir comme il faut au travers de la lunette arrière.

Caroline se tremousse sur sa banquette, signe qu'elle a quelque chose à me dire mais qu'elle hésite encore un peu. J'essaye de deviner : accès de colère comme lors de notre première baise chez elle ou supplique pour je la saute sur la banquette arrière à la première occasion. Allez, elle se lance :

- Christophe...
- Oui Docteur
- Ce matin vous avez dit qu'Isabelle se sentait désormais sans rivale. Qu'est ce qui lui fait croire cela ?
- Monique n'a plus besoin de mes services Docteur...
- Et moi alors ?
- J'ai cru comprendre que vous aviez renoncé à cet état Docteur
- Et si ce renoncement n'était que provisoire ?
- Vous avez opté pour ce renoncement avec tant de vigueur qu'il a pu apparaître comme irrévocable...

A nouveau le silence s'est installée entre nous. Elle est trop fière pour reconnaître qu'elle a eu tort de me virer. Elle se contente de pousser un gros soupir.

Cela fait maintenant deux semaines qu'elle m'a viré de chez elle et elle commence à être sérieusement en manque. Je sais qu'elle n'a personne dans sa vie en ce moment. Personne pour stimuler son point G si inhabituellement situé. Je lui ai fait gouter à l'orgasme absolue et aussitôt elle s'en est privé par une espèce d'orgueil mal placé. Maintenant elle ne sais pu comment faire pour me reprendre comme amant, sans s'humilier, sans perdre la face.

Tout ceci est particulièrement jouissif et je n'ai plus qu'a attendre patiemment qu'elle se traine à mes pieds pour qu'à nouveau je la baise.

A suivre

Modifié par Christopher06, 09-11-2018 - 22:01.


#126 OlivX

OlivX

    Membre

  • Voissanautes
  • 4 213 messages
  • Membre depuis : 02-12-2006
  • Sexe : Homme
  • Localisation:Le Havre / Honfleur

Posté 12-11-2018 - 16:11

Délicieuses suites, Caroline commence déjà à regretter d'avoir jeté Christophe comme un malpropre, la jalousie est très mauvaise conseillère. Qui gagnera entre son égo et son désir de jouissance  qui monte chaque jour un peu plus sans pouvoir être assouvi

#127 laurent trio

laurent trio

    Membre

  • Voissanautes
  • 255 messages
  • Membre depuis : 11-10-2009
  • Sexe : Homme
  • Localisation:Compiègne

Posté 13-11-2018 - 07:08

Oh oui c est jubilatoire vite la suite

#128 Christopher06

Christopher06

    Membre

  • Voissanautes
  • 594 messages
  • Membre depuis : 28-10-2010
  • Sexe : Homme
  • Localisation:Nice

Posté 13-11-2018 - 18:58

70ème épisode

Ces conversations sur le trajet entre le domicile de Caroline et son cabinet avaient eu le mérite de clarifier la situation. Elle n'excluait pas de me reprendre comme amant mais elle savait aussi qu'elle devrait en payer le prix. Y était elle prête ? C'était là toute la question.

Cette clarification avait au moins eu le mérite de détendre l'atmosphère entre nous. Caroline se remit à parler de tout et de rien sur un ton enjoué, la perspective d'aller donner une série de conférence à l'université de médecine de Genève la mettant particulièrement en joie. Après tout cela flattait son égo qui était loin d'être mince.

Mais la reprise de ces bavardages fut aussi pour elle l'occasion de s'intéresser à nouveau à ma relation avec Isabelle et tout particulièrement à nos pratiques sexuelles.

J'eus beau protester du fait qu'Isabelle était sa patiente et aussi son amie et qu'elle pouvait en apprendre beaucoup de sa bouche, si tant est qu'Isabelle eut envie de lui révéler ce qui relevait de son intimité de femme mais rien y fit. Elle insista tant et plus sur le fait qu'elle savait tout de nos pratiques par Isabelle mais qu'elle voulait, en tant que sexologue, l'entendre de la bouche même de l'obsédé sexuel que j'étais.

Elle fini ainsi par admette qu'elle s'intéressait de plus en plus aux comportement sexuels addictifs, préparant une série d'articles pour une revue scientifique à ce sujet et qu'Isabelle et moi étions des sujet de choix.

Puisqu'elle insistait tant, j'accédais à sa demande tout en prenant un malin plaisir à essayer de la choquer :

- Isabelle vous a elle parlé de l'habitude que nous avons pris de filmer nos ébats et de les mettre en ligne sur un forum pornographique ?
- Oui bien sûr, elle m'en a même montré quelques extraits et je dois dire que je vous ai trouvé très convincant dans votre rôle de vieux pervert.
- Et vous a elle dit Docteur que la petite séance à trois avec Monique lui avait beaucoup plu et que, se sentant désormais une âme de
  dominatrice elle cherchait à recruter une femme docile pour agrémenter nos ébats ?
- Oui, oui, je sais tout cela...
- Et vous Docteur, ne seriez vous pas tentée de jouer ce rôle ?
- Vous n'y pensez pas Christophe, je me sent bien plus dominante que dominée...
- çà je ne l'avais pas remarqué
- C'est que vous n'avez pas encore eu l'occasion d'en juger...

Je m'étais fait piégée. Non seulement mes propos ne la choquaient pas mais en plus mais elle me laissait entrevoir la façon dont pourrait s'orienter notre relation si elle me reprenait comme amant. Et ce n'était pas forcement à mon avantage.

Je tentais alors de m'en sortir par une pirouette

Et bien Docteur, moi qui rêvait d'avoir une esclave sexuelle ; ce qu'Isabelle n'est pas comme vous pouvez l'imaginer...

Caroline ne répondit rien mais j'aperçus fugitivement dans le rétroviseur un drôle de petit sourire qui éclairait son visage. Nous en restâmes là de cette étrange conversation car nous étions arrivés devant chez elle.

A suivre

Modifié par Christopher06, 15-11-2018 - 09:38.



0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s)