Voissa.com, source d'épanouissement sexuel depuis 1999

Pour faire des rencontres Logo MyVoissa

Aller au contenu

Charlotte et ses hommes


  • Veuillez vous connecter pour répondre
57 réponses à ce sujet

#1 Venus-Erotica

Venus-Erotica

    Membre

  • Voissanautes
  • 232 messages
  • Membre depuis : 26-04-2013
  • Sexe : Femme

Posté 08-08-2013 - 20:24

L’idée a germé un certain jour, après une petite période de célibat, une petite période de mise en perspective. Ce jour-là, ce jour de printemps, douce lumière, douce température,  douce humeur, elle sortait du boulot et traversait ce parc pour rentrer chez elle. C’est à cet instant qu’elle réalisa que pour savoir où on va, il faut savoir d’où on vient, pour  savoir ce qu’on veut, il faut repenser à ce qu’on a eu… Tel a été le raisonnement de Charlotte.

Ce jour là, elle décida que pour ses 30 ans, elle écrirait… et qu’elle ne serait pas la seule !


I – CHARLOTTE

Je m’appelle Charlotte, je suis une jeune femme de 30 ans, pas une bombe, pas très remarquable, mais pas non plus transparente. Mon physique n’est pas impressionnant mais harmonieux, j’ai un joli visage mais surtout j’ai un air sage qui donne envie de me délurer un peu…
J’ai commencé très tard avec les garçons, peu sure de moi, j’ai appris avec le temps à me faire confiance, à jouer au jeu de la séduction. Cela marche parfois, souvent même quand je choisis un homme. A croire que c’est mon désir qui éveille le désir de l’autre !

Je suis heureuse de ne pas avoir rencontrer « l’homme de ma vie » à 20 ans ! Je crois que si j’étais restée avec l’homme de mes 20 ans, je n’aurais jamais joui ! Quelle tristesse tout de même ! Image IPB
J’ai eu 10 ou 15 amants depuis. Je ne sais pas si c’est beaucoup et à dire vrai, je m’en fous ! Chacun m’a appris à découvrir un peu mieux mon corps, mon plaisir, un peu plus des hommes, de leur(s) plaisir(s) et j’ai aimé cela. Je vais plus loin de jour en jour, mon air sage est une façade, c’est moi qui délure ces messieurs plus qu’ils ne le font ! et j’adore cet air surpris et cette excitation dans le regard quand ils comprennent que leur rôle n’est pas celui qu’ils pensaient avoir…
« Tu caches bien ton jeu, Charlotte », c’est une phrase qui revient à chaque fois et qui me fait rire ! d’autant que quand ils la prononcent ils n’ont encore rien vu !

Pour mes 30 ans, j’ai demandé à chacun d’entre eux de raconter notre histoire, les expériences vécues… chacun son style, sa verve (comme sa verge !). Voici ce que cela donne…

Modifié par Venus-Erotica, 08-08-2013 - 20:25.


#2 Venus-Erotica

Venus-Erotica

    Membre

  • Voissanautes
  • 232 messages
  • Membre depuis : 26-04-2013
  • Sexe : Femme

Posté 08-08-2013 - 21:06

II – CHARLOTTE par ANTHONY
Charlotte m’a appelé après 8 /10 ans de silence. Je ne sais même pas comment elle a eu mes coordonnées la maline. Elle voulait que j’écrire notre « histoire », tu parles d’une histoire ! La petite conne, elle a fait pression pour que je le fasse, elle sentait bien que je m’en foutais de son délire de bientôt trentenaire ! mais elle a su appuyer là où il faut. Donc me voilà. J’ai été son 1er amant, Anthony.
Elle était jeune, moi aussi. Totalement inexpérimentée alors que j’avais déjà couché un peu. Mais, bon, je le sais, j ‘était un p’ti con.
Je grille les étapes, je l’ai rencontrée en boite. Elle avait l’air seule au monde dans sa danse hyper sex. Elle ne matait pas, ne cherchait pas à être vue et on ne voyait qu’elle mes potes et moi . Certains l’ont approchée et se sont pris des gros vents, un de mes potes s’est fait planté en plein slow. Il était vert, on était morts de rire !
J’y suis allé, j’ai pris les choses en main, je n’ai pas fait mon puceau comme les autres ! on a dansé, elle a aimé, je l’ai emballée. C’était pas si compliqué !
On s’est revu 2 jours plus tard, elle avait l’air si banale ! mais bon, je voulais voir ce qu’elle pouvait faire avec son p’ti cul vu qu’elle bougeait bien. Pas de bol elle était vierge, un peu effarouchée, j’ai pas pu la forcer, la choper tout de suite, mais  2 jours d’attente c’est pas la mort. En attendant, je faisais comme d’hab, je me branlais 2-3 fois par jour !
Ca s’est fait dans ma chambre d’étudiant. 9m2 en cité U. un lit une place, ca pousse au rapprochement ! elle roulait bien les pelles, n’avait pas peur de mes mains baladeuses, du coup, je l’ai déshabillée. Petits seins, bon petit cul, petit ventre, une fille banale qui m’excitait ! elle mouillait la p’tite vierge, elle ne savait pas trop quoi faire de ses mains… j’en ai mise une sur ma queue et elle m’a branlé, pas si mal pour un début. La 1re fois que j’ai voulu entrer en elle, elle était prête je le sais, elle m’a sorti ! ses muscles du vaguin, on dit ca comme ca, m’ont sortis ! putain, j’étais véner mais j’y suis retourné. Je sais pas si elle a eu mal, si elle a joui, je m’en foutais… mais assez vite elle a commencé à bouger la drôlesse, aussi bien que quand elle dansait ! elle osait pas trop mais putain, j’suis parti super vite…
On s’est vu quelques fois et puis elle m’a sucé. C’est pas elle qui voulait bien sur, mais j’y avais jamais eu droit, donc moi j’en avais envie pour 2 ! pour quelqu’un qui voulait pas, elle a pas eu trop peur, elle a bossé, je l’aidais avec mes mains sur sa tête qui poussaient, donnaient le rythme… mais pas très longtemps, j’ai joui super vite. Je l’ai pas prévenue, elle a tout avalé ! pour une 1re fois, j’ai adoré… elle je sais pas mais elle a recommencé après. C’était elle ou moi qui voulait ? je sais plus, non plus.
Ouais, j’étais un p’ti con, je la voyais que pour baiser et puis de moins en moins…
Par contre, pour qu’elle demande d’écrire ça aujourd’hui c’est que ca doit être une sacré salope, je devrais tenter le coup… je lui prendrais bien le cul après qu’elle m’ait sucé.

III – ANTHONY par CHARLOTTE
Cet Anthony, il était déjà con à l’époque mais c’est encore pire aujourd’hui !! il est aussi grossier dans ses paroles que dans ses gestes. Sa queue, elle n’a rien à envier à sa verve, elle est d’une banalité à tout épreuve,  sans qualité particulière, pas large, pas longue, pas petite, elle va tout droit, tout est linéaire et ennuyeux, elle ne cherche aucun recoin. Il croyait que baiser c’était qu’il jouisse.
A l’époque je ne me rendais pas compte, dans ma tête, on faisait l’amour. Aie, aie, aie !!
Malgré tout, lui, je ne l’oublierai jamais, c’était le 1er. Quand je vous disais, heureusement que je ne suis pas restée avec l’homme de mes 20 ans, je n’aurai jamais joui, vous comprenez mieux, non ?!
Rien d’incroyable dans cette histoire, sauf une certaine curiosité déjà… sucer j’ai adoré, mais la maitrise, voire l’expertise sont venu après avec d’autres… mais j’en dis déjà trop… Accueillons Christophe…

Modifié par Venus-Erotica, 09-08-2013 - 06:03.


#3 Libertin-novice

Libertin-novice

    Membre

  • Voissanautes
  • 64 messages
  • Membre depuis : 23-10-2012
  • Sexe : Femme
  • Localisation:Île De France ... 77

Posté 08-08-2013 - 21:22

Bon pour une première effectivement .... un bon bourrin lol ! Par contre bravo à toi et ça en disait long sur la suite car avaler à la première fellation ça doit être rare.

Bises L

#4 Venus-Erotica

Venus-Erotica

    Membre

  • Voissanautes
  • 232 messages
  • Membre depuis : 26-04-2013
  • Sexe : Femme

Posté 08-08-2013 - 21:43

IV – CHARLOTTE par CHRISTOPHE

Je m’appelle Christophe, Charlotte m’a fait tourné la tête quand j’avais 23-24 ans. Elle m’a littéralement envouté. Pas tout de suite, cela s’est fait petit à petit même si au fond dès la 1re fois, dès les 1ers mots échangés, 1ers baisers, 1ers touchés, moi, je savais.

C’était l’amie d’amis, on s’est croisés lors d’un we à la mer. Pas mal discuté, quelques œillades, quelques rires et sourires partagés mais rien de fou le 1er jour et puis la nuit est tombée, on a fait la fête, on a bu, dansé… Charlotte qui danse et le monde s’arrête ! Elle ondule son corps comme aucune autre, sans avoir conscience (dit elle) de l’érotisme qu’elle dégage. Elle m’a fait pensé à une chanson de Gainsbourg, c’est dire ! Non, je n’ai pas cherché à la charmer en entrant dans sa danse, je voulais autre chose pour elle. Je l’ai beaucoup regardée, elle a fini par danser consciente de mon regard posé sur elle, consciente de l’effet de sa danse sur moi. J’ai moi même vu qu’elle se faisait plus langoureuse sous mon regard et puis j’ai voulu poser des mots sur tout cela. Je l’ai « enlevée », nous sommes partis nous éloigner de cette maison, de ce bruit, elle continuait à danser autour de moi alors que nous nous éloignions… et que je lui disais à quel point elle était sensualité, attraction, féminité, intelligence à mes yeux. Bien sur elle y a été sensible. C’est elle qui m’a embrassé un peu gênée sans doute par tous ces compliments.
Nous étions seuls au monde. Baisers, caresses. J’ai adoré tenir ses petits seins fermes entre mes mains, sentir la douceur de sa peau… Sa bouche, ses mains étaient gourmandes, en recherche, jamais repues tout comme les miennes.
Cela a duré longtemps comme cela. Je bandais contre elle, nous nous caressions, enlacions à merci sans pour autant que cela devienne vraiment sexuel. Trop peu d’intimité pour aller plus loin, j’étais au supplice, elle aussi. C’est elle qui a pris l’initiative d’arrêter notre étreinte. Elle m’a dit qu’elle allait se coucher, je ne comprenais pas pourquoi !
C’est là qu’elle m’a fait un cadeau un peu spécial… tout doucement elle a relevé sa robe, descendue sa culotte et me l’a donnée en me disant : « je te donne mon envie, fais en ce que tu veux et rends la moi demain dans l’état dans lequel elle sera » et elle est partie sans même un baiser.

Alors, oui, oui, oui, je suis resté là sans geste, sans voix me disant « tu caches bien ton jeu Charlotte », j’ai humé sa culotte qui sentait son intimité, qui était trempée de l’envie de moi… et je me suis branlé dans sa culotte en coton, toute simple mais tellement remplie d’elle qu’elle en devenait absolument sexy… et bien sur, je lui ai rendue comme cela, comme elle me l’a demandé.
Cela a été notre 1re soirée, il y en a eu bien d’autres ! En voici une autre parmi tant la multitude qui m’ont marqué…

#5 Venus-Erotica

Venus-Erotica

    Membre

  • Voissanautes
  • 232 messages
  • Membre depuis : 26-04-2013
  • Sexe : Femme

Posté 08-08-2013 - 22:57

IV – CHARLOTTE par CHRISTOPHE (suite)

Cela faisait un petit moment que nous étions ensemble, amoureux, curieux de l’autre… Chaque jour je découvrais que Charlotte avait le pouvoir d’enchanter le quotidien. Nous ne vivions pas ensemble mais passions nos soirées et nuits « collés ». Et puis Charlotte a eu une opportunité de boulot à Londres, juste quelques mois, mais tout de même. Cette perspective a été un déchirement ! et puis notre quotidien a repris le dessus, nous avons pris d’autre habitudes, loin l’un de l’autre. Voir davantage mes amis pour moi, rencontrer du monde pour elle. Nous faisons souvent l’amour au téléphone,  il y a des jours quand elle décrochait, je savais qu’elle avait envie, j’ai appris à déceler cette vibration dans sa voix, ce souffle de l’excitation… qui me réveillait en une ½ seconde !

Un jour, dès le réveil, je recevais un message langoureux de Charlotte, très sensuel, érotique à souhait. Elle me parlait de ses dessous, de son envie de moi, de la sensation du tissu sur son sexe presque totalement épilé et excité, du frisson que cela provoquait à chacun de ses pas, comme si elle était soumise à une caresse continuelle… de son envie de porter des boules de geisha tout la journée pour accentuer encore ses sensations, son excitation… Autant dire que cela a renforcé de façon significative ma déjà jolie érection matinale ! Elle a continué à m’envoyer des messages du même registre au fil de la journée, me maintenant dans une obsession d’elle telle que je croyais sentir son parfum à chaque coin de rue, apercevoir sa silhouette au loin, deviner son écriture sur un bout de papier au café… j’ai cru devenir fou, ne pouvant me la sortir de l’esprit même si je pensais le faire. J’ai même vu une culotte en coton strictement identique à la fameuse qu’elle m’avait confiée le 1er soir. Et ses messages qui continuent qui ne me parlent plus de caresse mais de l’envie de ma langue sur son clito, de mes mains sur ses fesses, les écartant, de son sexe mouillé auquel elle va donner un plaisir inouïe ce soir… je lui réponds, bien sur, sur le même ton un peu dégouté quand même de ne même pas savoir quand je la prendrai, quand je gouterai à elle à nouveau ! Je rentre chez moi pas tard, comme c’est l’hiver, je cherche à allumer la lumière de l’entrée… encore le parfum de Charlotte qui me poursuit c’est inouï !! la lumière ne marche pas… tant pis, pas grand risque je connais bien les lieux. J’avance et là, une étoffe qui se froisse me fait comprendre que qqn est là, au même instant je sens des mains sur moi… et ce parfum de Charlotte, c’est dingue !!! est ce que je rêve ?! c’est quoi ce délire ?! je n’ose même pas parler, je comprends et ne comprends rien !
Les mains se font aventureuses, je sens un doigt qui se pose sur ma bouche faisant le signe chut… ok, le pacte est passé. Je la laisse (bien sur que c’est une femme !) faire ce qu’elle veut. Elle me caresse, se colle, joue de son souffle et de sa bouche dans mon cou, tout près de ma bouche mais ne m’embrasse pas. Je suis sur le fil ! je sais bien que c’est elle, que c’est ma douce, que depuis ce matin, rien n’est un hasard, tout ca pour la surprise de l’avoir tout près de moi.
ce petit jeu dure je ne sais combien de temps, elle me met au défi de résister, je suis au bord du gouffre ! et puis j’explose : je la prends, la soulève, l’embrasse à pleine bouche, ses fesses, ses seins entre mes mains… je sais l’urgence qu’il y a à arriver chez moi. Depuis le début nous étions immobiles, je lance le mouvement, je la précipite dans l’ascenseur, nos caresses se fond plus précises, je soulève sa jupe et glisse une main…
… Pas de culotte et elle est trempée. Je durcis encore plus, j’ai mal tellement je bande ! 6 étages, impossible d’en rester là, de ne pas aller plus loin !! Elle aussi est dans un état second, je m’embrasse avec passion pendant que ma main s’occupe de son sexe trempé. Je la caresse tout le long de sa fente, je remonte vers son clito, elle gémit. J’abandonne sa bouche et m’accroupis, je commence à la gouter, avec bonheur, avec envie… Nous ne pensons même pas à la possibilité que les portes de l’ascenseur s’ouvrent. Je me relève juste avant l’arrivée au 6e, heureusement personne sur le pallier ! Nous nous précipitons chez moi, elle me colle au mur, m’embrasse goulument, défait mon pantalon rapidement, libère ma verge, je bande toujours beaucoup, j’ai mal au sexe tellement je bande ! elle s’agenouille et commence à jouer avec moi. Jouer encore, toujours ! A croire qu’elle veuille me rendre fou ! Sa boucle effleure mon gland, elle ne le prend pas vraiment, sa langue joue… ses mains me branlent, me caressent les couilles, elle me prend enfin dans sa bouche !! je gémis comme jamais, c’est un soulagement que ce plaisir qu’elle me donne. Sa bouche descend et remonte sur ma hampe, sa langue vit une vie par elle même ! c’est une sensation tellement délicieuse, je suis au bord de jouir, je la force à abandonner ma verge, je veux jouir en elle !  nous allons dans la chambre, nous nous déshabillons le temps d’y arriver, nous sommes nous ! Ces 2 minutes sans se toucher, cela a été un supplice, du coup, c’est l’orgie, nous embrassons, touchons, griffons, mordons, pinçons, et puis tout d’un coup, je la bloque, elle est couché sur le dos, je suis entre ses jambes, je la pénètre en la regardant dans les yeux, la remerciant pour tout cela, c’est doux et fort à la fois, nous attendions cela depuis combien d’heures, de jours… ?! je la pénètre et je reste un peu au fond, je veux bien la sentir serrée autour de ma queue, je veux qu’elle me sente bien profondément. Mais assez vite, elle se met à bouger, elle veut que je bouge, on se parle enfin ! on se dit combien on aime faire l’amour ensemble. Elle est tellement excité que je sens très vite le renflement de son point G, je le titille avec ma verge, mais, pas que, je veux faire durer son plaisir, je lui caresse les seins, l’embrasse pendant mes va et vient, nous sommes corps contre corps et elle vient, je sens qu’elle va jouir, du coup j’y vais plus fort, je me redresse pour avoir de la puissance et glisse une main contre son clito, je l’accompagne, je la sens sous mes doigts et sous ma verge qui jouie, elle gémit, une vague la submerge… et j’éclate avec elle !

La nuit ne s’est pas arrêtée là, nous avons fait et refait l’amour. Mais l’essentiel a été dit. Voilà l’intensité de l’amour qu’on a partagé… Charlotte est une femme maintenant, probablement encore plus étonnante que celle que j’ai connu. Mais c’est cette dernière, la jeune femme pas la femme, qui a contribué à l’homme que je suis aujourd’hui, marié, amoureux passionné et père, attentionné.
Charlotte, merci.

V – CHRISTOPHE par CHARLOTTE

Christophe… un amoureux, entier, passionné, attentionné, amant patient et redoutable. On s’est aimé autant qu’on pouvait.

Après Christophe, j’ai eu besoin d’hommes… Voici Eric, Olivier, Didier… 3 histoires courtes.

#6 Hannabella

Hannabella

    Membre

  • Voissanautes
  • 596 messages
  • Membre depuis : 25-08-2010
  • Sexe : Femme

Posté 08-08-2013 - 23:15

Très bonne idée que ces relations de vie amoureuse par les partenaires! Et superbement écrites, très sensuelles, érotiques à souhait. Vite, la suite.

#7 Guest_Paul771_*

Guest_Paul771_*
  • Guests

Posté 09-08-2013 - 06:51

Intéressant et original. Bien écrit.
Proportionnellement trop de sexe, je trouve.
Leur vie amoureuse, l'approche, la rupture, tout cela est un peu laissé de côté.

#8 confituredefigue

confituredefigue

    Membre

  • Voissanautes
  • 402 messages
  • Membre depuis : 27-12-2005
  • Sexe : Homme
  • Localisation:Angers

Posté 09-08-2013 - 14:58

ce parfum envoutant ...de ce sexe très humide m'a longtemps accompagné...j'en suis très nostalgique...elle n'est pas un peu autobiographique cette charlotte...elle te ressemble parfois..une femme sensuelle et gourmande, épicurienne et malicieuse et surtout d'une gentillesse qui ne s'oublie pas...prend soin de toi...

#9 Venus-Erotica

Venus-Erotica

    Membre

  • Voissanautes
  • 232 messages
  • Membre depuis : 26-04-2013
  • Sexe : Femme

Posté 09-08-2013 - 18:33

Voir le messagePaul771, le 09-08-2013 - 06:51, dit :

Intéressant et original. Bien écrit.
Proportionnellement trop de sexe, je trouve.
Leur vie amoureuse, l'approche, la rupture, tout cela est un peu laissé de côté.

Merci ! j'entends bien votre réserve, je vais essayer d'y remédier !
mais les prochains épisodes sont déjà écrits... ce sera pour un peu plus tard ! :)

Modifié par Venus-Erotica, 09-08-2013 - 18:33.


#10 Venus-Erotica

Venus-Erotica

    Membre

  • Voissanautes
  • 232 messages
  • Membre depuis : 26-04-2013
  • Sexe : Femme

Posté 09-08-2013 - 18:37

VI –CHARLOTTE par OLIVIER

Je m’appelle Olivier, j’ai croisé Charlotte dans un bar de quartier. On y trainait l’un l’autre, on a fini par devenir potes. Elle me plaisait depuis le début. La réciproque n’était pas vraie même si elle a toujours été en mode séduction amusée avec moi… Et puis elle a appris à m’apprécier, on a joué la séduction de plus en plus. Un soir, une nuit, on discutait, assis devant notre QG, elle me titillait, m’appelait « chéri-chéri »… et m’a embrassé. Et elle a filé tout aussi vite que cela s’était passé pour aller faire la fête !
La fois d’après, il n’était pas possible de la laisser filer. Je ne sais pas comment je m’y suis pris mais j’ai passé la nuit chez elle.
Elle était bonne Charlotte avec son air de ne pas y toucher. Je suis résistant, j’aime quand baiser dure longtemps, Charlotte avait une bonne endurance, elle a sucé ma longue queue avec application et passion. On sent qu’elle aime cela, ca la fait mouiller, vraiment beaucoup. On a pris notre plaisir l’un et l’autre, tout y est passé, levrette, missionnaire, elle me chevauchant, sur le coté, sodo… On a remis cela plusieurs fois. Une super fucking friend, très bonne, très cool. Et puis on est moins sortis, on s’est moins vus, on a arrêté de baiser mais c’est une sacré petite nana qui assurait et assumait bien.


VII – CHARLOTTE par ERIC

On s’est rencontré grâce à mon pote Olivier. Il ne sait pas que j’ai couché avec Charlotte ! Même s’ils n’étaient pas ensemble, je ne suis pas sur qu’il apprécierait. Olivier, ce n’est pas une bombe, il a un peu ramé avec elle… Moi, par contre, je suis un beau black, un prince africain comme elle disait. Elle me l’a dit, elle se branlait en pensant à moi… et quand on a baisé j’ai été à la hauteur de ses espérances. On a baisé parce qu’elle m’a mis le feu. Elle avait sorti une robe rouge qui mettait en valeur ses seins et ses formes en restant hyper sobre. Elle a dansé pour moi, j’étais avec une bande de mecs, on la matait tous et la trique nous venait… Impossible de résister à ses ondulations, ses promesses de jouissance… Au cours de la soirée, je lui ai glissé « tu m’invites chez toi ce soir ? », elle m’a répondu par un baiser.
On est arrivés chez elle, elle a mis la musique et a recommencé sa danse de diablesse, sauf que là elle s’est dévêtue en me regardant, me défiant du regard ! Ni une ni 2, je l’ai collée au mur et je l’ai prise comme cela, sa danse aura été notre préliminaire à l’un comme à l’autre. Je l’ai mise dos collé au mur pour commencer, pour pouvoir l’embrasser, pour sentir ses jambes s’accrocher à moi. Je l’ai pénétrée avec vigueur, elle n’attendait que cela ! elle a gémi tout de suite, à chaque coup de burin, elle gémissait ! je l’ai retournée, prise en levrette debout. Elle frappait ses mains contre le mur,  en gémissant, en me disant qu’elle adorait ma queue, épaisse, longue, qui l’emplissait complètement, ses voisins ont du adorer !! J’y suis allé plus fort, je lui caressais le clito en même temps, elle venait à ma rencontre… elle était bestiale et ca m’a fait jouir ! Elle est venue en même temps, mon accélération et mon plaisir amenant le sien.
Après cela a été beaucoup plus tendre, on avait baisé, on a pu faire l’amour. Cela n’a eu lieu qu’une fois, mais elle m’a donné sans retenue, son corps et sa tendresse. On savait très bien l’un et l’autre que ce serait la seule fois, ceci explique peut être cela…


VIII – CHARLOTTE par DIDIER

Charlotte et moi, nous avons eu une aventure. Pas grand chose, je n’étais pas dispo, pas prêt à m’installer dans un adultère "suivi"et l’air de rien amoureux de ma femme mais aussi des femmes ! Avec ma femme, la sensualité, la sexualité, c’est au 2e plan. Par contre intellectuellement on s’est vraiment trouvés. Mes potes ne l’apprécient pas trop, elle a un caractère de merde… c’est comme cela, chacun fait avec.
Charlotte, je l’ai rencontrée chez des amis communs.  Une petite nana charmante, naturelle, pas vraiment consciente de son charme ce qui la rendait d’autant plus charmante !
Charlotte, elle m’a vraiment envouté et ce soir là, j’étais seul chez mes potes, heu, enfin, pas en couple… Soirée  de bouffe, de picole, de danse… la petite Charlotte elle s’éclatait bien, elle était un peu saoule, juste ce qu’il faut pour se lâcher, elle dansait comme une furie, toute en sensualité. Et ca m’a attiré, je n’ai pas pu lutter !
Elle s’est assise à coté de moi, sur une chaise, j’étais par terre et aussi naturellement que cela semble ne pas l’être j’ai posé ma tête sur ses jambes, tout prêt de son ventre… elle ne m’a pas rejeté malgré la surprise, elle a mis ma tête entre ses mains et a commencé à me caresser. Cela a été hyper doux, puis très vite assez passionné. On s’est échappés pour aller chez elle… elle n’avait pas de canapé, on a squatté un matelas gonflable 1 place à même le sol ! On était jeunes et spontanés, ce n’était pas grave ! Je sentais que ce serait bon, je le devinais mais pas à ce point… Charlotte, elle connaissait assez bien les hommes pour maitriser le rythme des choses, pour ralentir quand je m’enflammais trop et risquais de venir très trop vite… Elle a aimé que je lui dise, je crois que cela a été une petite fierté ! au final cela n’a été que du cul, mais pas comme une histoire de cul banale… elle a amené une autre dimension à tout cela par sa douceur.
Je sais qu’elle aurait bien voulu qu’on se voit, qu’on se revoit… j’ai fait en sorte que cela ne soit pas le cas, trop dangereux !
Ha, oui, elle voulait que je le dise… je suis Didier.

#11 Guest_Paul771_*

Guest_Paul771_*
  • Guests

Posté 09-08-2013 - 20:10

Toujours intéressant

#12 Infaichieable

Infaichieable

    Membre

  • Voissanautes
  • 71 messages
  • Membre depuis : 09-07-2013
  • Sexe : Homme
  • Localisation:Toulouse

Posté 09-08-2013 - 20:52

Très bonnes histoires, j'ai beaucoup aimé la poésie de certaines (Pas intentionnel peut-être)
Après, c'est vrai qu'au départ il y avait trop de sexe crue, brutal. Ca collait à certains personnages (Comme Eric, le Prince Africain :P ) mais pas à tous.
Continue comme ça, j'ai hâte de voir la suite!
"Quand la Belle désolée fut au lit, je me mis à la consoler de bonne foi"
Les Liaisons Dangereuses de Choderlos de Laclos

#13 Venus-Erotica

Venus-Erotica

    Membre

  • Voissanautes
  • 232 messages
  • Membre depuis : 26-04-2013
  • Sexe : Femme

Posté 09-08-2013 - 23:23

Voir le messageInfaichieable, le 09-08-2013 - 20:52, dit :

Très bonnes histoires, j'ai beaucoup aimé la poésie de certaines (Pas intentionnel peut-être)
Après, c'est vrai qu'au départ il y avait trop de sexe crue, brutal. Ca collait à certains personnages (Comme Eric, le Prince Africain Image IPB ) mais pas à tous.

La différence de ton d'une histoire à l'autre est tout à fait intentionnelle. Il faut que l'on sente que chaque personne qui s'exprime est différente, que ses attentes, envies lui sont propres... Mais j'entends bien, il faut que je bosse le contexte ! je m'y attèle dès ce soir ! ;-)
Merci de vos conseils et réactions, c'est une 1re cette fiction pour moi, j'ai beaucoup à apprendre !

#14 Venus-Erotica

Venus-Erotica

    Membre

  • Voissanautes
  • 232 messages
  • Membre depuis : 26-04-2013
  • Sexe : Femme

Posté 09-08-2013 - 23:53

VIII – O / E / D par CHARLOTTE

Cette période d’aventures sans lendemain, c’était un moment où j’étais un peu perdue. La rupture avec Christophe n’avait pas été si simple à gérer. J’ai eu besoin de m’étourdir dans ces relations sans engagement et même si elles me procuraient du plaisir, il était bien fuguasse.
J’avais du mal à savoir ce qui était bon pour moi entre le besoin de plaire, d’avoir du plaisir, celui de me retrouver moi-même. J’ai donc fait n’importe quoi pendant un certain temps… avec un pincement au cœur chaque fois que je réalisais combien j’étais seule malgré ces hommes dans mon lit…
Olivier, Eric, Didier et les autres, tous se sont bien comportés avec moi, aucun n’a été un salaud, j’ai eu cette chance. J’étais tellement paumée que j’y serai allée quand même…

Et puis, j’en ai eu marre et pendant plusieurs mois, je n’ai pas eu d’homme. Contre toute attente, ne pas être dans la séduction, ne pas savoir que je plaisais, ne pas être séduite ne m’a pas manqué, je ne me sentais pas plus seule qu’avant… seul le désir parfois se réveillait, le plaisir me manquait… mais je me débrouillais. Et puis, une rencontre a tout changé…


IX – CHARLOTTE par JEAN-FRANCOIS

Jean-François, kiné et mec de Charlotte pendant un temps. On s’est rencontré au cabinet. Une fois qu’on était ensemble, elle m’a raconté que dès que j’ai posé mes mains sur elle, il s’est passé un truc. Pour moi c’était professionnel, à l’époque cette remarque m’a beaucoup fait réfléchir. En terme de déontologie, cela peut être un vrai pb que mes patientes ressentent autre chose que des soins professionnels !! Je ne voudrais pas me retrouver avec une plainte aux fesses !
Elle a aussi aimé ma voix Charlotte, une voix grave, masculine, profonde.

C’est elle qui a pris les devant. Vers la fin de ses soins, il devait rester 2 ou 3 séances, un jour où elle était ma dernière patiente, elle m’a proposé d’aller boire un verre. J’avoue, à chaque séance avec elle, nous parlions à battons rompus, de voyages, de littérature, des mécanismes physiques pour sa rééducation (…) ; les séances me semblaient toujours trop courtes ! Du coup, difficile de refuser je savais que je passerai un agréable moment.

Cela a été étonnant, nous sommes passé des salles plutôt froides, sans charme du cabinet à un café intimiste et chaleureux. Est ce que cela a été du à l’ambiance ? Charlotte était presque gênée de me voir ailleurs que dans le cabinet alors qu’elle est à moitié nue quand elle y est ! Quand à moi je l’ai vue autrement que comme une patiente pour la toute 1re fois, j’ai découvert une regard envoutant, un sourire franc, un rire sonore et contagieux. J’ai découvert une jeune femme gracieuse, piquante et rougissante, cela a été un choc !
Notre rdv « kiné » d’après a été très différent des précédents, je ne pouvais plus la manipuler en faisant abstraction de qui elle était, elle même savait bien que ce n’était plus pareil, un silence gêné s’est installé. Nous avons fait avec jusqu’à la dernière séance cherchant tout de même à donner le change comme nous pouvions… Et puis, à la fin de cette dernière séance, je lui ai dit que je voulais la voir, ailleurs, souvent…

Ce qui a été formidable c’est que nous avions eu le temps de nous connaître, de nous apprécier, nous avons donc franchi le cap de l’intimité en sachant qui nous avions en face, en ayant déjà une forme d’affection l’un pour l’autre. Nous avons pu prendre notre temps, il n’y avait d’urgence à rien, ni à faire l’amour, si à en savoir trop sur l’autre… du coup, j’ai usé et abusé de mes talents, de mon talent, mes mains, pour la faire fondre encore plus. Je la touchais beaucoup, je la caressais beaucoup, pas des gestes professionnels, ça c’était fini… sa sensibilité faisait que certains endroits pas très d’érotiques le devenaient : le creux du poigné, l’intérieur de la main, un orteil… elle me disait le supplice et le délice que mes caresses provoquaient chez elle. Elle me faisait fondre également avec sa joie de vivre, son envie, ses mots doux, ses baisers, son intelligence et tout le reste !! Cela a duré quelques jours comme cela, en mode « ados relativement sages » et puis, nous avons fait l’amour. Cela a duré longtemps, cela a été profond, intense, lent.
Elle n’avait jamais connu cela, prendre son temps, ne pas laisser le désir manger le plaisir. J’ai voulu qu’elle soit une reine entre mes mains ! je me suis occupé d’elle, je l’ai chérie, je l’ai faite vibrer sous mes mains, sous ma langue, découvrir ses gémissements de plaisir a été tel bonheur !

Nous avons vécu plusieurs années comme cela. Nous nous sommes installés ensemble, dans un petit appartement que nous avons voulu cossu, rempli de livres, de discussions sans fin, de copains, de bons petits plats et bons vins. Nous faisions souvent l’amour au moins les 1res années…

Modifié par Venus-Erotica, 10-08-2013 - 08:22.


#15 Venus-Erotica

Venus-Erotica

    Membre

  • Voissanautes
  • 232 messages
  • Membre depuis : 26-04-2013
  • Sexe : Femme

Posté 10-08-2013 - 08:28

Voir le messageconfituredefigue, le 09-08-2013 - 14:58, dit :

elle n'est pas un peu autobiographique cette charlotte...elle te ressemble parfois

Bien sur qu'il y a de moi mais pas tant que cela, je t'assure ! Image IPB
Merci de me lire et merci pour tes mots...

#16 confituredefigue

confituredefigue

    Membre

  • Voissanautes
  • 402 messages
  • Membre depuis : 27-12-2005
  • Sexe : Homme
  • Localisation:Angers

Posté 10-08-2013 - 08:36

merci à toi pour ce réveil...j'imagine ta peau et ton parfum...c'est malin..

#17 Riga

Riga

    Imagineur et partageur d'histoires

  • Voissa créateur
  • 1623 messages
  • Membre depuis : 04-04-2010
  • Sexe : Homme
  • Localisation:Itinérance

Posté 10-08-2013 - 22:22

Un postulat original, une histoire enlevée avec des ambiances différentes... !
Bravo, vraiment, c'est varié et excitant !

Et je me dis que les instructions de Charlotte à ses hommes devaient être de se focaliser sur l'aspect sexuel pour expliquer la tendance délicieusement cul de ces récits !
;)

Bonne soirée !

_____________________________________________________Image IPB_____________________________________________________


#18 Venus-Erotica

Venus-Erotica

    Membre

  • Voissanautes
  • 232 messages
  • Membre depuis : 26-04-2013
  • Sexe : Femme

Posté 11-08-2013 - 01:05

Voir le messageRiga, le 10-08-2013 - 22:22, dit :

Un postulat original, une histoire enlevée avec des ambiances différentes... !
Bravo, vraiment, c'est varié et excitant !

Et je me dis que les instructions de Charlotte à ses hommes devaient être de se focaliser sur l'aspect sexuel pour expliquer la tendance délicieusement cul de ces récits !
Image IPB

Bonne soirée !

Le voilà le bon argument pour expliquer le ton de ces confidences !! Merci !! :-D
Belle soirée à toi aussi

#19 Guest_Paul771_*

Guest_Paul771_*
  • Guests

Posté 11-08-2013 - 06:03

La dernière histoire commence à être intéressante...

#20 Makhno

Makhno

    Membre

  • Voissanautes
  • 2137 messages
  • Membre depuis : 19-05-2008
  • Sexe : Homme
  • Localisation:PACA

Posté 12-08-2013 - 11:14

Wow... une narration qui sautille d'un style à l'autre et nous entraîne dans les rebondissements de la vie de Charlotte comme on se laisserait porter par le courant d'un torrent auquel on ne peut pas se soustraire. Il faut lire jusqu'au bout et chaque nouvel épisode nous rend impatient du suivant.
Original et hyper érotique. J'adore.

Image IPBImage IPB



0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s)