Voissa.com, source d'épanouissement sexuel depuis 1999

Pour faire des rencontres Logo MyVoissa

Aller au contenu


Photo

Mon amie Sophie

Posté par Candau30, 06-03-2019 · 21178 visite(s) · 43 commentaire(s)

échangisme mature cocu gros seins
Mon amie Sophie Mon amie Sophie

Nous sommes en été et nous organisons ce soir un petit apéro sur la terrasse avec nos amis comme cela se produit souvent, tantot chez l’un, tantot chez l’autre.

Des gens majoritairement de nos ages, de diverses professions mais tous simples et décontractés. La plupart n’ignore plus notre penchant pour le libertinage mais n’y fait que très rarement allusion.
Parmis eux se démarque une personne : Sophie…

Déjà de part son age, 50 ans, mais surtout par son attitude volontairement précieuse et assez BCBG. Elle n’est pourtant pas issue d’un milieu aisé mais joue à fond la carte de la réussit de son mari, Antoine , dans le BTP. Lui est à l’opposé de sa femme en terme d’attitude : bedonnant, rigolard et pas du tout grisé par son argent, c’est pour cela qu’ils demeurent parmis nos amis.
Durant cette soirée, je partage discussions et éclats de rire avec tout le monde mais je sens pourtant le regard de Sophie presque en permanence posé sur moi…
Ceci m’interpelle un peu et, pretextant devoir aller chercher quelques victuailles, je requier son aide afin de pouvoir lui parler seule à seule. Ce qu’elle accepte volontiers.

« Dis-moi Sophie, je te trouve étrange ce soir, tu veux me dire quelque chose ? »
« Et bien…Je sais pas trop comment t’expliquer…C’est assez délicat… »
« Qu’est-ce qu’il ne va pas ? Tu peux me parler sans crainte, tu le sais ! Et si je peux t’aider, je le ferai avec plaisir. »
« En fait c’est très intime ce que j’ai à te dire…C’est à propos de vous, de moi, d’Antoine… »
« Bon Sophie ! Crache le morceau parce qu’on va pas passer la soirée à tourner autour du pot ! »
« Je veux te parler de sexe voilà ! » lache-t-elle toute rouge ;

Tiens donc ! Sophie qui veut me parler de cul…C’est la meilleure celle-là !
Mais ne laissant transparaitre aucun étonnement, je la laisse poursuivre.

« Je sais que Luc et toi…Enfin tu sais…Vous etes très libérés de ce coté là…Et moi, ben…c’est clairement ce qu’il me manque voilà ! »
« Ok, je vois…Ce que tu essaies de me dire c’est qu’avec ton mari c’est pas la folie tous les soirs au lit n’est-ce pas ? »
« Oui voilà…Je l’aime et il est très attentionné mais il n’est plus très vigoureux et souvent en déplacement. Et moi depuis quelques temps… »
« Tu as envie de baiser ! » dis-je pour l’aider à exprimer le fond de sa pensée ;
« Oui Hélène ! C’est çà ! J’ai honte mais vraiment çà ! » me dit-elle en me saisissant le bras ;
« Mais tu n’as pas à etre gênée ! C’est tout à fait normal de ressentir çà à un moment donné et je ne te juge pas tu sais, au contraire. Je suis heureuse que tu me confies cela mais par contre je ne comprend pas comment je pourrais t’aider… »

Elle rougit à nouveau et, fuyant mon regard, me confie ceci :
« J’aimerais avoir un amant… »
« Ok ! Et si j’ai bien compris, tu veux que je t’aide à le trouver… »
« Oui…Enfin non ! J’ai déjà pensé à quelqu’un … Jimmy ! »
« Mais comment tu le connais ? »


Jimmy est le barman du notre club libertin que nous fréquentons et il est devenu notre ami.
« Il est passé à la maison il y a quelques temps avec Luc pour aider Antoine à déplacer des meubles. Nous avons pris un verre tous ensemble. On a échangé quelques regards et j’ai craqué sur lui… » m’avoue-t-elle avec un sourire et un regard pétillant qui en disent long sur sa sincérité…
« D’accord, j’ai compris ! Mais il faut qu’on en reparle Sophie ! En attendant, on va rejoindre les autres ? »
« Oui allons-y ! » répond-elle d’un ton enjoué, soulagée et contente d’avoir pu exprimer son sentiment.

L’esprit occupé par cette révélation, je termine la soirée sans excès et m’empresse d’en parler à Luc une fois nos convives repartis.
Son étonnement est aussi grand que fut le miens :
« J’y crois pas ! Sophie veut se faire sauter par un jeune ! »
« C’est assez gênant vis-à-vis d’Antoine je trouve . Elle me demande de l’aider à le tromper et je n’aime pas çà… »
« Oh tu sais Antoine…Il est pas non plus réglo à 100%...Quand il part en déplacement, il prend parfois du bon temps d’après ce qu’il m’a dit… »
La nuit porte conseil et nous reprendrons cette réflexion plus tard.

Le lendemain au petit déjeuner, nous convenons que Luc s’occupe de discuter avec Jimmy et moi je prévois d’appeler Sophie dans la journée.
Au téléphone, notre amie est toujours décidée à réaliser son projet et cela tombe bien car c’est sans surprise que Jimmy a accepté la demande…
Elle me fait part de son envie de le recevoir chez lui en l’absence d’Antoine car elle se sentira plus à l’aise en terrain connu et me demande de venir avec Luc, au moins pour faire les présentations et engager les choses.

Quelques jours passent et Sophie me contacte pour me signifier le départ imminent de son mari pour un moment et me propose de venir le soir même à l’heure de l’apéritif.
Je suis un peu surprise de la rapidité des choses mais elle m’explique qu’elle prépare et attend ce moment depuis sa révélation chez moi et a maintenant hâte d’y parvenir. Un coup de fil à Jimmy et ce dernier nous rejoindra avant d’aller chez Sophie.
Je m'habille d’une robe d’été moulante, sexy mais pas trop et nous voilà partis tous les trois.

En chemin Jimmy nous questionne un peu sur sa promise mais son aisance naturelle avec la gente féminine lui permet déjà d’imaginer ce qu’il pourra lui faire ! Je tempère un peu ses ardeurs et lui rappelle que nous avons à faire à une novice en matière de coquineries et qu’il y aura lieu d’user de tact et de courtoisie plus qu’à l’accoutumée…

Sophie nous ouvre le portail électrique et immédiatement je la vois sur la terrasse de sa piscine vêtue d’un deshabillé satiné et coiffée d’un large chapeau. Une vraie diva !
Nous avançons vers elle et Jimmy s’empresse d’aller la saluer.
Elle retire ses lunettes de soleil et dans un geste aussi classe que sensuel, quitte son chapeau et libère sa longue chevelure blonde, habituellement enserrée dans une natte bien trop sage…

« Bonsoir Jimmy ! Comment allez-vous ? »
Notre jeune ami arbore son sourire des grands soirs quand il sait qu’il a tapé dans l’œil d’une des clientes du club…
« Bonsoir Sophie ! Vous êtes ravissante ! »
C’est vrai qu’elle est très belle ! Cette tenue dévoile un décolleté généreux et le ruban noué autour de sa taille met parfaitement en valeur la forme de ses hanches.
« Assayez-vous ! Je vai chercher les rafraichissements.
Nous prenons place dans le salon de jardinet les garçons s’échangent des sourires en haussant les sourcils si peu discrètement que j’interviens :
« Hé ! Calmez-vous, on dirait des gamins ! »

La démesure de la maison et de son mobilier nous offre un grand lit à baldaquins et des banquettes où je ne peine pas à imaginer ce que nous pourrions y faire…
Sophie prend place à côté de Jimmy et après avoir échangé quelques banalités, je propose de nous mettre immédiatement dans l’ambiance :

« J’ai envie de me baigner ! »
« Mais je t’en prie Hélène, tu peux y aller ! » me répond Sophie.
Je me lève et retire d’abord mes chaussures puis, dos tourné à tous, j’entreprend de quitter ma robe en faisant glisser mes bretelles l’une après l’autre le long de mes bras en terminant par la laisser tomber à mes chevilles, dévoilant mon dos nus et mon petit string noir…
« Et voilà ! Je peux y aller ! » dis-je en me retournant brièvement, laissant Sophie avec les hommes qui ne manquent pas de reluquer mes seins dressés par l’excitation que m’a provoqué ce strip-tease éclair…

Faisant quelques longueurs de brasse, je ne distingue que quelques mots de la conversation entre eux mais je remarque que mon mari s’est tout autant rapproché de Sophie que Jimmy.
« Luc ! Tu viens dans l’eau ? »
« Heu…Oui, oui ! J’arrive ! »

Mon homme égal à lui-même, ne s’embarrasse d’aucun vêtement et plonge nu dans la piscine. Je l’interpelle immédiatement :
« Dis donc, tu t’égares un peu là ! Rappelle toi que c’est Jimmy qui doit s’occuper d’elle ! » lui dis-je en l’agrippant par les fesses.
« Je sais ma chérie mais Sophie a l’air si chaude ce soir qu’elle pourrait se taper un régiment ! »
« Ah bon ? Qu’est-ce qu’elle vous a dit ? »
« Elle a attaqué d’entrée en nous disant qu’elle était gâtée de recevoir deux si beaux mâles ! »
« Non sérieux ? »
« Oui je t’assure, je la reconnais pas là ! »
« Bon ben, laissons les un peu seuls car, connaissant Jimmy, il ne va tarder à démarrer… »

Et effectivement les choses se précisent lorsque ce dernier pose une main sur la cuisse dévoilée de Sophie tout en s’avançant pour l’embrasser…
« Houuu…ça chauffe on dirait… » me dit Luc en regardant dans leur direction.
Je le colle à moi et l’embrasse car cela commence à m’émoustiller un peu…
Lui aussi apparemment car il fait descendre mon string le long de mes jambes et approche son sexe durcit contre mon ventre.
Nos deux amis approfondissent leur connaissance car Jimmy a maintenant sa main logée entre les cuisses de Sophie qui a plutôt l’air d’apprécier car la belle ondule du bassin dans son fauteuil.
Il lui demande de se lever. Elle s’exécute et ce dernier, tout en restant assis, entreprend de défaire le nœud du ruban enserrant sa taille. Le déshabillé s’ouvre et nous laisse découvrir les dessous qu’elle porte : un corset noir réhaussant sa volumineuse poitrine et un boxer de la même couleur.
Elle se tourne dos à Jimmy et laisse tomber son vêtement avant que celui-ci n’agrippe ses fesses charnues et y porte sa bouche pour les croquer, glissant ses mains sous le tissus qu’il remonte un peu pour embrasser passionnément ce cul offert.
Sophie se laisse faire, la tête penchée en arrière et les yeux fermés.
Jimmy se lève, dégage ensuite sa nuque de ses longs cheveux atteignants ses reins et y dépose des baisers tout en faisant remonter ses mains depuis ses hanches jusqu’à ses gros seins…

Elle, toujours cambrée, demeure la bouche ouverte, savourant cet instant vraiment très érotique, ne bougeant que pour attraper une fesse de Jimmy afin de le garder plaqué contre sa croupe tendue.
Il malaxe un moment les obus de Sophie avant de les libérer de leur prison de tissus en faisant tomber les bretelles du corset. Ses tétons durcis sont immédiatement saisis par les doigts habiles du jeune homme qui les trirure jusqu’à la faire soupirer de plaisir.

Luc et moi avons cessés depuis longtemps de nous embrasser, hypnotisés par cette scène d’une beauté rare mais, maintenant que les choses sont bien engagées, je prend mon mari par la main et l’entraine avec moi hors de l’eau afin de nous éclipser discrètement.

« Non ! Restez avec nous ! » me lance Sophie en nous voyant rassembler nos affaires.
« Avec plaisir ! » rétorque Luc sans m’avoir demandé mon avis !
« Mais enfin ! On ne va pas continuer à regarder Sophie …C’est gênant je trouve ! » lui dis-je à l’oreille.
« ça n’a pas l’air de la déranger elle ! Et puis si c’est ce qu’elle veut… » répond-il dans un sourire satisfait.

Nous nous allongeons donc sur une banquette et nous caressons gentiment.

Sophie a déboutonné la chemise de Jimmy et lui embrasse le torse en le tenant par la taille.
S’en suit le débouclage de sa ceinture et l’ouverture de son jean laissant apparaitre une bosse imposante sous son caleçon…
Notre amie y dépose sans tarder une main et presse cette grosseur tout en embrassant son amant.

J’avoue à Luc que, pour une fois, jouer les voyeurs commence à me plaire…
Allongée sur le côté face à eux et dos à lui, je prend son sexe afin de le guider vers mon entre cuisses. Il me pénètre sans mal vu mon état d’excitation avancé et commence quelques va et vient assez vigoureux. Je le ralentis d’une main sur son pubis car je veux qu’il me prenne de manière aussi sensuelle que la scène qui se déroule sous nos yeux…
A présent, Jimmy conduit sa partenaire jusqu’au lit devant nous et la fait s’asseoir sur le bord.
Après avoir laissé tomber son pantalon à ses pieds, il extirpe son sexe érigé de son sous vêtement et le présente à Sophie. Elle s’en saisit d’une main et, après quelques allers et retours du haut en bas de sa bite en le regardant dans les yeux, l’accueille entre ses lèvres rouges.

Lui, torse nu, la contemple sucer délicatement son membre. Il dépose une main sur sa joue qui glisse jusque dans son cou sans pouvoir atteindre cette paire de seins suspendus au dessus de ses genoux.

Elle, cuisses ouvertes, a écarté son boxer sur le côté et se caresse de deux doigts dans sa fente.
Je suis vraiment subjuguée ! Jamais je n’aurais cru qu’elle puisse ainsi se lâcher et surtout devant nous !

Luc, toujours allongé sur le côté derrière moi, m’a agrippé un sein et m’a plaqué contre lui.
Je sens son taux d’excitation par les fortes poussées qu’il exerce au fond de moi. Je décide de le satisfaire en le positionnant sur le dos et en le chevauchant, toujours face à nos amis.

Sophie ayant remarqué notre position, décale un peu Jimmy afin de bien se montrer à moi avec cette grosse verge au fond des joues. Nous nous regardons un moment, elle en train de sucer, moi de m’empaler…
Notre jeune ami n’en rate pas une miette non plus et se retourne allègrement pour me contempler, assise sur Luc, le dos bien droit et mes seins sursautant à chaque descente sur sa queue.

« Allonge-toi ma belle ! » lui demande-t-il.
Sophie prend place entre les larges coussins et Jimmy lui retire son boxer avant d’avancer son visage entre ses cuisse et d’entamer de la déguster. Elle a relevé les bras pour attraper les oreillers et se laisse gâter par la langue experte de son amant.
Ses gémissements de plus en plus forts sont rapidement contrôlés par Jimmy qui ne tient pas à la faire jouir trop vite. Après avoir sucé langoureusement ses tétons, il se positionne au dessus d’elle, lui relève une jambe d’une main et se glisse entièrement en elle.
Il entame ses va et vient lentement, poussant son sexe au maximum avant d’y aller de plus en plus vigoureusement, ce qui fait balloter les gros seins de Sophie qui les empoigne pour les malaxer, ajoutant au plaisir procuré par cette queue qui la baise profondément.
Le clapotis qui se laisse entendre entre leurs pubis laisse croire que la belle doit inonder passablement…

Moi, de mon côté, je calme un peu mes ardeurs car à force de cavalcade sur le sexe de mon mari, il est sur le point d’exploser ! Nous reprenons notre position en cuillère et je me laisse caresser le minou en regardant nos amis.

Sophie se retourne maintenant, et, empoignant la tête de lit à pleines mains, offre ses fesses à Jimmy. Sa croupe est large et voluptueuse et le bas du corset serrant sa taille augmente cet effet. Son étalon s’y agrippe et replonge au fond de sa chatte bien ouverte. Il la bourre de plus en plus fort, faisant claquer son bas ventre contre ce cul cambré.
Elle, les seins posés sur les coussins, encaisse en râlant :
« Aaaah…Aaaah… »

Je suis à nouveau excitée par ce que je vois et je ruisselle entre les doigts de Luc qui me branle de plus en plus vite. Ce traitement infligé à mon clito me fait hurler tant l’orgasme qu’il déclenche est puissant :
« Aaaah….Putain c’est trop bon ! Ouiii… »
Je retire délicatement les doigts de Luc de mon vagin car l’envie de rejoindre nos amis est trop forte. Je me lève et vais m’accroupir au bord du lit, près de Sophie qui continue de se faire ramoner par notre vigoureux ami !
Je lui caresse le dos, de son cou jusqu’à ses fesses et me laisse aller à lui empoigner un sein, si gros que ma main se contente de le sous peser et d’en pincer le téton…
Je sens qu’elle apprécie car ses gémissements s’accentuent. Jimmy aussi à l’air d’aimer mon intervention car il la défonce carrément à présent !
« Doucement Jimmy… » lui dis-je car notre bourgeoise n’a pas l’habitude de se faire démonter comme cela !

Luc nous a rejoint et demeure face à Sophie.
Je croise son regard implorant mon accord… Un hochement de tête de ma part et le voilà qu’il lui propose sa bite à sucer. Elle l’engouffre goulument et la pompe au même rythme que celle de Jimmy la baise.
Je laisse glisser ma main depuis son sein jusque sous son ventre avant d’atteindre ses lèvres grandes ouvertes et très humides. Mon majeur trouve rapidement son clito que je sens bien gonflé.
« C’est bon ma belle ? »
Ressortant la queue de Luc du fond de sa gorge, elle me répond en soupirant :
« Hmmm oui…Continue Hélène… »

Je sens que mes attouchements font leur effet car elle gémit de plus en plus fort et je décide de l’exciter au maximum afin de lui offrir un orgasme comme elle n’en a peut-être jamais eut…
« Tu aimes te faire baiser comme ça hein ? »
« Hmmm…Ouiiii… » peine-t-elle à répondre à demi étouffée par la bite de Luc dans sa bouche.
Sentant sa délivrance proche, je lui murmure à l’oreille :
« Comme une salope… »

A ces mots elle régurgite le sexe de mon mari et plonge la tête dans les coussins et entame une longue plainte.
Jimmy pilonne son vagin et moi je la branle frénétiquement.
« Aaaah…Aaaah…Aaaaah…C’est bon ouiii… » hurle-t-elle dans les oreillers.
Les spasmes la font se redresser par moment ce qui permet à Luc d’empoigner ses deux obus et de les malaxer pour lui donner tout le plaisir possible.
Sa chatte ruisselle sur ma main qui termine son œuvre en glissant jusqu’à son orifice où je peux sentir les couilles de Jimmy tellement il la bourre jusqu’au fond.
Ce dernier se retire brutalement, prend son sexe d’une main et en quelques va et vient, explose sur le cul de Sophie.
Ses jets se répandent sur ses reins de manière désordonnée et l’un d’entre eux atteint même mon visage.

Luc ayant entreprit la même manœuvre pour en finir, je me retourne et porte mon visage contre celui de Sophie pour accueillir la jouissance de mon mari.
La belle penche la tête sur le côté et m’embrasse langoureusement avant que le foutre chaud ne vienne nous crépir les joues et les lèvres pendant que nos langues s’unissent, donnant un goût délicieux à ce baiser…
Luc finissant de se vider en râlant de plaisir, nous terminons de le sucer, tour à tour, échangeant cette queue brûlante en nous donnant encore quelques baisers.

Je regarde un instant Sophie reprendre ses esprits avant qu’elle ne rouvre  les yeux et me dise dans un large sourire :
« Merci Hélène… »
« Mais de rien ma belle…Tu as été géniale ! »
« Bien…Je pense que nous avons besoin de faire un brin de toilette à présent ! » me dit-elle en riant !

Nous nous relevons, nos visages maculés de sperme et le cul de Sophie dégoulinant tout autant, contemplées par les garçons, vautrés dans les fauteuils et l’air satisfait…
Nous prenons une douche réparatrice et regagnons la terrasse où nous retrouvons ces messieurs en train de se rhabiller après avoir pris un bain dans la piscine.
Un dernier verre et nous partons.

« Merci beaucoup Jimmy ! Et à bientôt peut-être… »
« Mais de rien Sophie ! Ce fut un vrai plaisir… »
Nous prenons congé de notre amie après que je lui eut glissé à l’oreille que nous devrions nous revoir très vite pour débriefer cette soirée…



tres bien ecrit et tres bandant ! merci
ça donne l'envie de recommencer, ce que l'on a déjà connu!
Hummmmmm quel magnifique récit très très excitant
Hummm quel récit excitant
Très bon texte sexy et bandant !
Ça donne envie
J"afore
trés jolie récit trés excitant encore bravo
Magnifique récit!!!
Très joli récit, vraiment plaisant !
tres excitant le recit je pensait pas que sophie aurait sucer luc
super !
sublime récit comme ci on y etait bravo
Un récit vraiment bandant, immersif et bien mené!
Quelle soirée ^^
Ce récit érotique m'a troublé les sens. Merci pour cette grosse érection suivi d'une petite branlette
Très excitant, pas mal du tout!
Très joli récit !!!
Huummmm
Un délice à lire, grand merci
Whaou magnifique récit des plus excitant.
Huuuummm
Très bien écrit, beau récit
Vivement la suite :)
Superbe récit très bien raconté syntaxe parfaite bravo !!
récit tellement bandant !! pfiouuu
J y étais..  Ou plutôt.. Aurais tant aimé y être...
Superbe récit !! Merci
Superbe récit, tres bien écrit et terriblement excitant
Je ne sais pas si cette histoire est véridique mais elle est si bien écrite que je me suis senti partager ce moment avec vos. Bravo, quel talent, et quelle excitant récit :)
sublime récitImage IPB
on se croirait entrain de le vivreImage IPB
Très beau récit
superbe histoire, super bandant, très hot
Plus on est fou, plus on rit, jouit.....
Et là c'est si bien écrit.....j'adore.
Bises à vous, vous remerciant de votre partage.