Voissa.com, source d'épanouissement sexuel depuis 1999

Aller au contenu


Photo

Un été surprenant 3

Posté par geronimo61, 07-02-2019 · 11 382 visite(s) · 6 commentaire(s)

Ma femme et Julie me narguent
Aujourd'hui je reviens vous parler de Julie et comment une fois encore j'allais aller de surprise en surprise. Le week-end avant la fameux lundi avec Marlène j'avais raconté à ma femme, le beau spectacle auquel involontairement ou presque j'avais assisté en regardant la belle Julie et Nadège sous la douche.

Elle m'avait souri et répondu :
"Tu aimerais bien ça, c'est ton fantasme que je fasse l'amour avec une femme devant toi, qu'on te baise à deux, deux femmes rien que pour toi"

Ma femme qui était jusque là peu bavarde et plutôt intériorisée, concentrée sur ses sensations, nos sensations pendant nos relations sexuelles se prit au jeu et me demanda de m'asseoir dans le petit fauteuil du salon en face d'elle. Elle portait une petite robe d'été fleurie et légère.

"Regarde et imagine que Julie est là entre mes cuisses en train de me manger le minou, regarde son joli cul tourné vers toi"

Elle avait remonté ses jambes sur le canapé et les avait grand ouvert, elle portait une petite culotte blanche en tulle transparent et se caressait à travers puis l'avait mis sur le côté pour mieux pouvoir se caresser. Elle parlait tout en se caressant:

"Hum oui Julie continue, ta langue est trop bonne, aspire mon clito, tiens glisse mon petit rosebud entre tes fesses que mon mari profite encore mieux du spectacle, ça te plait hein mon gros cochon...."

Elle m'avait invité à me caresser en même tant qu'elle si bien que nous atteignirent le nirvana en même temps. Cette petite parenthèse n'était qu'une première étape dans mes surprises.

En effet le mercredi suivant alors qu'il faisait une chaleur torride, le soir en rentrant je remarquai une voiture garée dans la cour de la maison. Moi qui voulait me jeter dans la piscine sans tarder je râlai un peu intérieurement. Personne dans la maison, je sorti derrière et allongée totalement nue je reconnue ma femme. A cheval sur ses cuisses lui massant le ventre, je dirais plutôt lui caressant les seins Julie nue elle aussi entreprenait un massage des plus sensuel.

Julie et ma femme se connaissaient, elles s'étaient rencontrées dans des soirées que nous organisions de temps en temps avec nos entreprises, mais ma femme ne m'avait jamais dit qu'elle la côtoyait intimement. J'avais remarqué dans les soirées qu'elles avaient sympathisé mais de là à me douter. A moins que ma femme excitée par son initiative coquine de l'autre soir aie décidé de me surprendre encore.

Julie croisa mon regard et interrompit son massage. Ma femme releva la tète et lui demanda de continuer très suavement .

« Continue chérie tu es trop douée »

Elle croisa elle aussi mon regard devinant que quelque chose avait stoppé Julie dans son élan.

« Mets toi à l'aise et viens nous rejoindre »

Elle sourit à Julie ce qui me confirma qu'elles avaient déjà prévu leur petit scénario.
Je me déshabillai rapidement me tournai face au bassin pour plonger et rejoindre les filles sur l'autre bord. Ce qui me valut une légère moquerie des deux comparses.

« Oh ben dis donc on dirait bien que l'on te fait de l'effet »

En effet le spectacle à mon arrivée avait provoqué instantanément un début d'érection. L'eau fraîche allait me tirer d'affaire quoique j'imagine que ces deux coquines auraient plaisir à jouer avec mon désir tendu.

Ce que je n'avais pas imaginer c'est qu'elles se contenteraient de m'exciter sans que je participe autrement quand me caressant.
En effet quand je me hissai en dehors du bassin ma femme me demanda de rester là où je me trouvais et de ne pas intervenir comme j'avais su si bien le faire en regardant Nadège et Julie. Qu'avais je donc fait comme bêtise en racontant mon aventure à ma femme.

Les deux coquines commencèrent par s'embrasser à pleine bouche, caressant leurs seins. Je crois que même dans l'eau fraîche je n'aurais pu cacher mon désir, inutile de dire qu'au soleil même couchant il grimpa aussitôt. Ma femme se laissa glissé en arrière, cuisses ouvertes, Julie le cul en l'air la tète sur l'abricot de mon épouse les mains sous ses cuisses, accrochées à ses hanches. C'était comme si la scène imaginée avec ma femme se déroulait là devant moi. Je m'approchais croyant pouvoir caresser les deux corps exposés à ma gourmandise, me laisser prodiguer quelques caresses.

Ma femme me bloqua dans mon élan d'un geste de la main.

« Reste où tu es nous n'avons pas besoin de tes services, mais tu peux te caresser en nous regardant »
Julie extirpa un très long gode à deux tètes qu'elle glissa dans la fleur de ma femme, puis elle l'enjamba et fin s'empaler sur l'autre côté du gode. Puis toutes deux avaient entamer de se caresser mutuellement le clitoris. Unies l'une à l'autre, reliées par le gode, leurs râles s'amplifièrent jusqu'à se transformer en un cri de jouissance unique, à l'unisson.

Le spectacle était si beau que j'en avais oublié de me caresser, espérant sans doute qu'elles me proposent leur contribution à mon plaisir.
Ma femme ouvrit la première les yeux :

« Mon chéri tu n'as pas joui, quel dommage, là on a une petite fringale, on se caresse depuis presque deux heures avec Julie, tu nous prépares un petit barbecue ».

Je compris à leur sourire que sexuellement parlant je devrais faire une croix sur la suite espérée, mais que nous pourrions passer une agréable soirée, arrosée non pas de cyprine mais d'un bon rosé bien frais.



Waouh super récit
Whaou, cela laisse rêveur même si très frustrant.
L histoire ne nous dit pas si il y a eu d autres surprises...

Qui sait.. Si elles ne joueront pas à 3

Joli récit
Top rien d’autre à ajouter hormis que ce scénario est dans tous mes rêves avec Marie.
Un vrai régal
c'est du sadisme lol
sympa, la suite, la suite ...