Voissa.com, source d'épanouissement sexuel depuis 1999

Pour faire des rencontres Logo MyVoissa

Aller au contenu


Photo

Claire et moi

Posté par alex489, 13-01-2019 · 5 862 visite(s) · 3 commentaire(s)

hétérosexualité plein air
Claire habitait avec Val à environs trois heures de route de chez nous. Ça faisait quelques semaines que ce dernier était parti en mission extérieure, c’était assez difficile pour Claire. Avec ma copine nous lui avions promis d’aller lui rendre visite pour la soutenir un peu.
    Chloé, ma copine, avait du mal à trouver un moment pour aller honorer notre promesse, de fait elle préparait un concours justement sur cette période-là. J’ai donc fini par me décider à aller lui rendre visite seule. Le fait que nous nous retrouvions le temps d’un week-end que tous les deux ne dérangeaient ni Chloé ni Val malgré les attirances physiques que nous avions l’un pour l’autre, nous sommes tous les quatre assez libres disons…
  
    J’arrive donc sur place, elle me récupère à l’arrêt de bus en voiture. Ils habitent dans une petite ville un peu reculée, très jolie. A peine arrivé elle me propose d’aller courir. J’aime bien ça chez elle, on ne s’ennuie jamais ! La connaissant j’avais prévu une tenue de sport, que j’enfile donc et nous voilà partit pour un footing. Il ne fait pas encore très froid, nous avons juste un t-shirt, moi un short et elle un collant d’athlétisme. Son haut est assez long, à l’arrêt il couvre la moitié de ses fesses mais quand on court les mouvements d’oscillations me permettent d’apercevoir l’entièreté de son cul bien moulé dans ce tissu serré.
    Je poursuis cette course à pied en bonne compagnie, ça me permet aussi de voir quelques beaux paysages. On passe par moment sur des chemins de forêt où les aiguilles de pin forment un tapi sur lequel il est très agréable de courir. Les lumières sont également superbes, bref, tout est parfait.
    De temps en temps je m’attarde derrière elle, j’en profite pour l’admirer. J’aime les femmes musclées, ici c’est tout à fait le cas, ses jambes sont fuselées, son cul bien bombé. Je le regarde rebondir… Si je n’étais pas en train de fournir un effort je serais sûrement en érection.

    A la fin du footing on rentre chez elle, dans le hall d’entrée elle enlève son t-shirt (j’avais l’intime espoir qu’elle poursuive mais elle s’arrêta là malheureusement haha). Elle était juste en brassière de sport et en collants, ça me laissait voir les légers dessins de ses abdos. Je lui fais d’ailleurs remarquer : « Dit donc on voit bien tes abdos là ! tu t’es entrainée ces derniers temps ? »
Elle sourit : - « Oui je refais pas mal de sport depuis quelques semaines et j’ai perdu quelques kilos ! »
  • « aaah… ça te vas bien ! »
  • « héhé merci ! Et toi alors tes abdos tu me les montres ? »

Et là elle se mis à essayer de m’enlever mon t-shirt mais je lui empêchais de le faire, non pas parce que j’avais honte de me montrer mais juste pour l’embêter, ou faire durer le plaisir je sais pas…

Plus tard dans la soirée après deux pizzas et quelques verres de vin blanc on décide d’aller se poser au bord d’un lac pas loin de l’appartement. Il fait super bon, c’est peut-être dû à l’alcool mais je sors avec simplement un pull. Claire est en pull également, en bas elle porte un jean qui épouse parfaitement ses formes. On s’installe alors sur la plage en herbe du lac, un peu plus loin un groupe de jeunes fait un feu. D’habitude nous aimons rencontrer des gens mais là on préfère rester à distance avec nos bières. Ils ont l’air plus jeunes que nous, et on a plein de choses à se raconter tous les deux. Puis je crois surtout qu’on aime bien être ensemble…

La soirée se poursuit, on rigole beaucoup, on boit beaucoup, avec Claire on aime bien se raconter nos différentes expériences sexuelles. Ce soir-là elle m’apprend qu’avec Val ils ont fait un plan à trois avec un autre homme. C’était avant que Val parte en mission, il ne m’en avait pas parlé !
Elle me donne quelques détails qui font travailler mon imagination… Je commence même à avoir une érection. Claire me raconte donc cette histoire puis elle termine en disant cette phrase en chuchotant, comme si elle ne l’assumait qu’à moitié : « Je me suis faite dé-fon-cée !... » A moi de ponctuer « Quelle coquine… » ce qui l’a fit rire.

« Et du coup… Vous avez fait une double pénétration ? »
  • « Non t’es fou ! Je ne pourrais pas supporter je pense, déjà que l’anal c’est compliqué haha ! »
  • « Ah oui ? Nous avec Chloé c’est pas trop notre truc non plus, mais on a déjà fait une DP avec un sextoy »
  • « Oui nous aussi, mais un petit sextoy hahaha ! »

Cette conversation m’excitait…

Soudain prise d’un coup de chaud Claire enleva son pull. Elle a de tout petits seins, elle se permet donc souvent de sacrés décolletés. Ici c’était le cas, son haut avait de très fines bretelles et le décolleté plongeait suffisamment pour laisser apparaître le milieu de son soutient gorge.

    Quelques minutes après les jeunes éteignent leur feu et partent. Malgré la distance on se rendit compte que ce feu nous éclairait vachement ! On ne voit plus grand-chose ici, Claire n’a néanmoins pas l’air décidée à rentrer. Elle s’allonge sur le ventre, utilisant son pull comme serviette, elle me dit :
  • « Tu sais ce qui serais top là ? Que tu me masse le dos… »
J’accepte immédiatement, je m’assois sur ses fesses et m’exécute. Mon sexe commence à être beaucoup trop à l’étroit dans mon jean.
    Quand je passe mes mains je suis gêné par son soutien-gorge, elle le sent et commence à essayer de l’enlever sans enlever son haut.
    - « Tu devrais tout enlever au lieu de t’embêter non ? » Dis-je, un peu coquin…
    - « Ah tu crois ? haha je ne sais pas… »
    - « Pourtant l’été dernier vous bronziez seins nues avec Chloé devant Val et moi... »
    - « Je sais mais je crois qu’ici ça a une signification différente vois-tu ?
    - « mmmh oui je vois ! »

J’aime cette relation, on s’apprécie mutuellement, il y a une tension sexuelle entre nous, on le sait, nos copain/copine respectif.ves le savent. Mais on ne se jette pas l’un sur l’autre comme deux amants ayant loué une chambre pour la nuit. On joue beaucoup. Ce serait trop simple sinon !

Je poursuis mon massage, je passe mes mains sous son haut. Je bande fort alors j’essaye de trouver une position qui ne lui ferait pas sentir mon sexe sur son cul, elle doit se douter que je suis excité mais j’aurais quand même un peu honte je crois…
Elle me propose de me masser le dos à mon tour, j’enlève mon haut et m’allonge. Après quelques minutes elle marque une pause et là je vois son petit haut tomber devant mes yeux. Elle s’allonge sur moi, je sens alors ses petits seins s’écraser sur mon dos… Puis elle me chuchote à l’oreille « Voilà… ».
    Elle me tire ensuite l’épaule pour que je me tourne, puis elle s’assois au niveau de mon sexe. Elle joue avec mon érection en se tortillant dessus… Je vais la baiser, je lui attrape les hanches et commence à la faire s’appuyer sur mon sexe comme si je voulais la pénétrer, elle sourit, son souffle commence à s’entendre, j’ai très chaud.
    Claire déboutonne mon jean et libère mon sexe, elle l’empoigne et commence des mouvements de va et vient. Au bout de quelques minutes nous nous levons, je la place dos à moi et lui retire son jean entièrement, je commence à la toucher. Elle porte un boxer, il est trempé au niveau de l’entre jambes. Je suis plaqué derrière elle, avec mon bassin je fais des petits mouvements de gauche à droite. Je masturbe mon sexe contre ses fesses bientôt découvertes car à force son sous-vêtement lui rentre entre les fesses et les laisses ainsi apparaître… Elle commence à gémir, il est deux heures du matin, il n’y a plus personne ici. Nous sommes deux, plantés en plein milieu de cette plage sauvage.

    Puis je dis : « J’ai ramené un préservatif »
  • « Haha mais moi aussi que crois-tu, j’espérais que tu me baise ce soir ! »

Elle me pousse sur le dos, m’enfile le préservatif et s’empale sur moi. A ce moment-là nous avons tous deux poussé un « Aanh » de soulagement…
Je caressais ses cuisses pendant qu’elle bougeait sur mon sexe en formant des cercles avec son bassin, on s’embrassa beaucoup aussi. Jusqu’à ce que je décide de lui mordiller les tétons, elle m’avait déjà confié qu’elle adorait ça. Les mains sur ses hanches je lui mangeait cette petite poitrine si sexy… Elle semblait aimer, ses mains agrippaient mes cheveux et elle tirait dessus quand l’excitation était forte.
Nos souffles était de plus en plus bruyant, je ne savais pas si j’allais pouvoir tenir longtemps, elle me rendait fou et je bandais depuis tellement longtemps…
  • « Claire … »
  • « J’en peut plus, défonce-moi ! »
Alors je m’agrippe à ses fesses et pousse sur mes talons pour lui mettre de grands coups de reins. Je lui arrache un crie de plaisir puis elle s’étouffa en m’étant son visage sur le pull posé à coté pour masquer le bruit.
Je la déglingue encore et encore jusqu’à ce qu’elle dise « j’en peux plus j’en peux plus ! »
Ça tombe bien j’étais moi-même à bout, j’éjacule tout en gémissant, elle gémi également. On s’embrasse et on reste comme ça un moment.

    L’excitation redescend doucement, l’air frai commence à nous refroidir, alors on se rhabille et nous repartons en direction de l’appartement. Sur la route on est assez tactile ; elle me tien par la taille, je lui entoure les épaules avec mon bras. On commence vraiment à avoir froid, je fatigue un peu. Faut dire que la journée a été longue pour moi.
    Une fois arrivé chez elle on finis la soirée beaucoup plus calmement ; on se fait un thé puis on se pose dans le canapé en regardant des vidéos sur youtube. On finit par s’endormir, elle est partie se changer puis à rejoins son lit. Moi je n’ai même pas eu le courage, je suis resté sur ce canapé qui m’a fait office de lit pour la nuit.


A suivre.



Hummm sympathique moment. J’adore.

jetero, le 14-01-2019 - 07:59, dit :

Hummm sympathique moment. J’adore.
Merci pour votre commentaire, la suite arrive vite !
Mhmmm