Voissa.com, source d'épanouissement sexuel depuis 1999

Aller au contenu


Photo

Histoires très brèves de A. N°1

Posté par carambol, 28-04-2018 · 4 266 visite(s) · 3 commentaire(s)

Histoires très brèves de A. N°1 A. n’avait que 22 ans. Elle me manifestait son attachement, son affection par tant de mots tendres et de gestes de douceur que l’homme de quarante ans que j’étais ne pouvait que fondre et se sentir flatté. A. n’avait que 22 ans mais déjà une vie sentimentale et sexuelle riche d’expériences multiples. Des hommes qu’on pourrait compter par dizaines l’avaient aimée ou simplement possédée, souvent de façon éphémère car elle se donnait facilement pour peu qu’elle fût séduite ou physiquement attirée.
Petite brune à la chevelure d’un noir profond, sa peau blanche et laiteuse éclairait un visage aux traits fins, de grands yeux foncés en amande et une bouche aux lèvres dessinées qui entretenaient volontiers une mou lascive.
Durant ces quelques mois où je vécu avec elle, dans son petit appartement qu’elle partageait avec un étudiant, je l’attendais souvent le soir car elle rentrait tard de son école d’art. Nous dinions généralement dès son arrivée avant de nous étaler sur le lit, à parler, raconter notre journée, écouter de la musique ou regarder un film, ou encore faire l’amour avant de nous endormir ensemble.
Mais il n’était pas rare que A., peu encline à une soirée par trop banale, m’entraina dans un élan fougueux de la porte d’entrée vers la chambre-salon où elle choisissait le seul mur vierge où elle pût appuyer son dos en me plaquant contre elle. Comme si le baiser passionné qui accompagnait cet élan ne suffisait pas, elle saisissait ma main qu’elle glissait sous sa minijupe et je comprenais en promenant mon index le long de la fente humide, me gardant bien de l’y enfoncer trop vite, qu’elle avait une fois de plus ôté son petit string dans les toilettes de l’école ou dans l’escalier de l’immeuble juste avant de me rejoindre. J’attendais qu’elle me le réclame pour laisser glisser quelques doigts en elle tout en l’aidant de l’autre main à ôter sa veste, dégrafer son chemisier pour pouvoir mieux saisir un sein, puis l’autre et les malaxer vigoureusement à tour de rôle.

Mais ce soir-là elle me surprit car, une fois passé le rituel du mur, elle s’écarta brusquement sans me lâcher du regard, termina d’ôter ses vêtements, ne gardant que ses bas couture et, me tournant le dos, s’agenouilla au sol en me présentant sa croupe.  Elle avait lancé ses bras loin en avant, cambré son dos et relevé ses fesses, laissant paraître un rosebud qui scintillait à l’orée de son joli cul. Alors que je la félicitais d’avoir déjà osé porter ce bijou que je lui avais offert la veille, elle m’enjoignit de lui ôter la chose sans plus tarder et de la prendre dans cette position d’offrande absolue en la pénétrant par le même orifice.

A, me demandait souvent de la sodomiser, ce qui d’ailleurs m’étonnait plus que ne me plaisait vraiment, mais cette fois-là, alors qu’elle me révéla avoir trouvé le moyen de placer l’objet dans son anus avant sa dernière heure de cours, mon excitation fut vive et mon plaisir intense en m’enfonçant dans ce trou libéré du bijou. C’est ce soir-là, dans cette position indécente que A. m’avoua son impérieux fantasme de soumission.

Elle s’était inscrite, à mon insu, sur un site internet de rencontres BDSM, avait passé des mois à dialoguer en ligne avec des inconnus, dont l’un avait fini par capter son attention. Il avait réussi à obtenir d’elle qu’elle accomplisse de petits actes perverts quotidiens, comme de lui décrire par texto les sous-vêtements qu’elle portait ou de prendre une photo de sa vulve nue et la lui envoyer. C’était lui qui avait ordonné qu’elle rentra ce soir sans son string, le rosebud joliment planté dans l’anus. Elle devait se présenter le lendemain soir à 18h chez le maître, et elle me demandait de l’accompagner jusqu’à la porte de l’appartement puis d’aller l’attendre le temps que durerait la séance au café qui faisait l’angle…



Superbe récit, fort bien tourné.
Hmmmm, vivement la suite :)
Vite vite la suite de ce délicieux récit captivant

Étiquettes

    Catégories

    Les albums de ma galerie