Voissa.com, source d'épanouissement sexuel depuis 1999

Pour faire des rencontres Logo MyVoissa

Aller au contenu


Photo

Une rencontre inédite

Posté par adorableetintense, 06-06-2018 · 743 visite(s) · 10 commentaire(s)

fellation sodomie
Une rencontre inédite Une rencontre inédite

J’ai rencontré Benjamin, pour la première fois un vendredi après-midi sur le parking de l’hotel que j’avais choisi.
J’étais en retard, j’ai complètement raté mon entrée. Je me suis garée comme une dératée à la vitesse de l’éclair.
J’étais speed comme lorsque je manque à ma rigueur de préséance, être à l’heure à ses rendez-vous.

En sortant de la voiture, je le découvre en m’approchant pour lui dire bonjour. J’essaie d’être rapide dans le relookage de l’être qui se présente à moi.
Le puzzle se reconstitue devant moi, visage buste jambe.
Je ne sais plus trop ce que je lui raconte pendant les qqs pas que nous faisons pour rejoindre l’accueil.
Je suis trop impatience de me poser pour avoir le temps de bien étudier celui qui a tant susciter d’envie et d’excitation ses derniers jours, même semaines. Donc on s’assoit à l’écart à l’abri des regards pour boire un verre.

J’aurai aimé le rencontrer avant, mais ça n’a pas pu se faire.

Donc le deal était d’être franche rapidement sur la suite des évènements.

On échange un peu sur nos parcours de Voissa, de choses anodines. Je cherche peut-être à gagner du temps, j’essaie de ressentir s’il va me plaire ou pas dans l’intimité de la chambre.
Quand j’aurai refermé la porte, et que nous serons deux à exploiter toutes nos envies sexuelles très largement développer par écrit. Nos multiples échanges littéraires riche de sensations fortes, les photos dont j’ai tendance à partager rapidement pour susciter l’envie le désir et me dévoiler encore plus quelque part.
Histoire de peut-être consolider son choix de me rencontrer.Il est sur Voissa depuis des années, je trouve ça étonnant d’ailleurs.
Il a eu peu de contact, il avait une espèce de cible. Qui m’a plu moyennement, j’avoue, la quarantenaire.
C’est facile de dire ça, mais le sexe ne peut ne pas être qu’une question d’âge.

Mais une question de maturité et surtout de mêmes démons.
Il a réussi à me faire changer d’avis à travers tous ses écrits, sa queue gonflée à bloc à peine la première lettre d’un de mes messages reçus.
J’ai réécrit son texte un Week end à la montagne de mon regard de femme ce qui lui a énormément plu.
Je voulais le préparer à celle qu’il allait découvrir.
Parce que je suis son premier faux pas dans sa vie conjugale, je ne suis pas super à l’aise à cette idée. Pour plusieurs raisons qui me sont propres.
Mais j’ai senti son envie, son obsession …
On a commencé à parler date et lieu, deux semaines avant.
Je n’ai eu aucun doute sur sa venue.

Nos échanges matinaux restaient de rigueur, je pense que ça le rassurait de me trouver au bout de son téléphone.
Toujours plus ou moins réactive, un peu trop connectée j’avoue parfois.
Ça permet de garder le lien quotidiennement et continuer l’introspection d’en connaitre toujours plus sur nos personnalités.
Je perçois qu’il est intelligent, plutôt franc, maladroit et à du bagage question ambition sexuelle.
Son regard se pose sur moi avec envie, je n’ose pas regarder s’il bande.
Même si je pense que c’est le cas surement depuis le matin ou il n’a fait que de décompter les heures restantes à notre rencontre.

En m’envoyant une multitude de mail pour me conter son excitation.
Ça m’a fait sourire comme un peu flippé. Et s’il ne me plaisait pas.

Donc on papote histoire de combler ce moment d’observation. On regarde, je pense chacun de son côté l’ensemble de notre physique, gestuelle et voix respective.

Nous y sommes, quand nos verres sont vides.
Deux choix se posent à moi, on en recommande un deuxième ou je choisis qu’il est temps d’y aller.
Je me raisonne, je pense que je me suis posée la question seulement pour gagner du temps.
Ça suffit, je me lève en lui bredouillant un truc dont je ne me rappelle plus vraiment pour regagner l’accueil et récupérer la clé de notre chambre.

Je reviens vers lui et prend mes petites affaires. On se dirige vers la porte de l’étage, et on arrive très vite devant la porte. Je parle pour ne pas qu’il n’y est pas de blanc, source généralement de malaise … Je lui raconte que j’aime les hôtels, un trip personnel. J’aime le linge propre qu’on y trouve, la literie est toujours géniale.

Et on entre dans la chambre plongée dans une légère obscurité, le rideau est tiré. Je trouve l’atmosphère de circonstance, le lit est immense. Je suis de dos, je ne le vois pas …
Quand je me retourne, il est là juste devant moi.
On s’embrasse, sa langue se fraie un passage d’entrée de jeu dans ma bouche.
Il se colle à moi en respirant fortement.

Benjamin m’avait écrit le texte de notre rencontre la veille, j’ai été excité comme un peu déçue qu’il est déjà anticipé ce qui se passerait dans cette chambre. Mais j’ai compris que c’était pour se rassurer. Il avait une ligne directrice sur les désirs que je lui suscitais depuis tellement de jours.
Ça lui a permis de commencer peut-être sans perdre ses moyens.
Il m’embrassait avec fougue sans retenue, il a tenu mes mains au-dessus de moi contre le mur auquel j’étais appuyée et maintenu comme il l'avait écrit.

Très vite je me suis libérée, je voulais le sentir contre moi.
J’ai relâché notre baiser pour ne garder que nos bassins joints.
Pour me permettre de le regarder exciter qqs instants, on a recommencé à s’embrasser dans la foulée avec cette excitation qui nous gagnait.

Il a soulevé ma robe pour rejoindre mon entrejambe son détour y a glissé un doigt pour commencer à me branler comme il me l’avait prévu dans son texte. C’était divin, sa langue, son doigt dans ma chatte trempée.
On s’est de nouveau séparé pour qu’il enlève son tee-shirt et que je puisse enlever ma robe afin de reveler ce que je lui avais préparé , un ensemble noir et bas porte jarretelles. Un classique pour ce genre de rencontre.

Il m’a surprise en m’enlevant mon soutien-gorge dans la foulée. De cette façon dénudée, je sentais la fraicheur du mur auquel j’étais contenu par son corps.
Je ne pouvais pas lui échapper.
Il m’embrassait le cou avec passion ,la bouche ,pressait sa main contre ma fesse ,l’autre continuait de me branler.
Je me suis libérée de son emprise pour mettre un peu de distance et pouvoir atteindre l’ouverture de son jean.
Je l’ai ouvert avec rapidité, découvrant enfin le relief de sa queue tendue pour moi.
Je la libère rapidement de son boxer.
Et la prend en main,hummmm…
Je la branle pendant qu’il fait de même tout en s’embrassant. Mais une idée persistante est trop présente …
Je termine de l’embrasser, le laisse libérer ma chatte de son doigt pour me laisser descendre le long du mur et m’arrêter à la hauteur de sa bite.

Cette envie de le sucer est tellement présente que je la prends en bouche sans détour.
Je le branle tout en le suçant, je m’applique à ressentir ce que la taille de sa queue en bouche prend comme place, si mes doigts en font le tour .
Je commence à prendre mon rythme
Quand il m’arrête en route, pour se libérer de ma bouche, me relever. Je me sens un peu déconcerté, je n’avais pas prévu de m’arrêter en si bon chemin. Il me dirige vers le lit pour que j’y allonge… Je ne sais pas plus top ce qui m’attend, je me rappelle plus ce qu’il avait écrit encore un peu troublé par sa queue que je viens de sucer et dont j’ai terriblement envie. Il termine de me déshabiller. Je suis nue devant lui.

Quand il approche son visage de ma chatte et je me rappelle instantanément ce qu’il avait prévu. J’ouvre un peu plus les jambes pour lui laisser l’accès à ma chatte, il commence à me lécher comme j’aime …
J’en souris de plaisir d’avance, il ne le voit pas.

Trop concentré par ce qu’il fait, le rythme de sa langue, la force qu’elle prend pour longer ma fente jusqu’à mon clito.
Il introduit un doigt, puis deux tout en continuant ses coups de langues appliquées, je n’ai pas arrêté de dire son prénom à haute voix entre deux trois râles ou gémissements …
Et il a fini par m’achever par un troisième doigt dans le cul.
Il a continué de me branler la chatte et le cul dans une envie de me voir jouir fortement.
Ce fut le cas, des années que je n’avais joui comme ça …

Je lui ai dit direct, c’était spontané.
Merde, quel pied j’ai pris, c’était trop bon.
Il avait l’air très satisfait de lui, ça m’a plu.

Puis on est passé dans le vive du sujet, c’est bien joli d’envoyer une petite vidéo de ma chatte branlée en cachette à sa demande quelques jours plus tot.
Maintenant il allait y falloir y glisser sa queue ^^

Une capote et il s’approche de moi, je me concentre pour me délecter de la sensation de sa bite entrant en moi. Surtout que j’aime les premiers coups de rein … Un de mes moments favoris en baise.
Elle rentre doucement je me concentre sur la place qu’elle occupe.
Bordel, j’adore me sentir remplie.

Il m’embrasse aussi passionnément qu’au premier instant ou il a posé ses lèvres sur les miennes.
J’aime ce qu’il me fait, je me prends au jeu parfois de prendre le temps a le regarder me pénétrer...
Quelle sublime vision …
Il change de position pour me laisser me placer en missionnaire pour faire entrer cette queue entièrement …
Je passe pas mal de temps à regarder nos sexes s’assembler …

Je n’arrête pas de dire à haute voix son prénom : Benjamin
En règle générale ,je ne parle pas vraiment.

Mon excitation était telle que je me suis laissée à aller verbaliser mon ressenti.
On jouit …
On se pose, je le branle, il rebande, je le suce, une capote et on recommence …
On transpire, une folie …

Je m’attache les cheveux pour trouver un peu d’ordre à tout ça. C’est simple, facile, il me regarde, il m’écoute, il me touche. Surtout il veut me voir jouir, fort de préférence, ça se voit sur son visage.
J’étais son challenge, je pense qu’il y a qqs semaine. Ils ne pensaient pas avoir l’opportunité d’être entre mes jambes et de savoir quel gout avait ma bouche, ma peau, mon sexe.

Parfois je le sens pensif,  il me dit qu’il a prévu genre minimum dix positions différentes, ça me fait sourire.
Je sens qu’il y a pensé longuement.
Ça fait déjà deux bonnes heures qu’on enchaine les positions, les capotes …
Benjamin venait d’éjaculer et s’allonge à coté de moi.

On prend un peu de temps pour parler, il débande …
Donc je me sers de nouveau de mon savoir-faire, je le branle doucement, je le suce doucement.
Et j’ai raté un épisode, car il éjacule sur lui, sur tout son torse par petites gouttelettes éparpillées.
Un peu frustré de n’avoir pu encore avaler sa semence pleinement comme j’aime.
Donc une idée s’impose à moi, je sens tout de suite qu’il est surpris et fortement conquis par mon idée.
Je me mets à lécher chaque gouttelette de son buste, je m’applique à ne rien laisser, à prendre mon temps, à me délecter du gout de chacune.

Je sens son regard sur moi ...
Je ne lève pas les yeux, je veux terminer mon petit travail de nettoyage.
Je ne veux pas perdre mon but et de ne rien laisser.
Je termine en l’embrassant sur la bouche …
Une capote, on se refait du bien, les positions s’enchainent.

Et puis j’ai eu envie d’une chose que j’affectionne.
Un truc plus calme, histoire de faire descendre la température de nos corps, on est trempé.
Je l’assoie sur le lit, moi aussi, son sexe encore dans le mien.
Et on continue à donner du rythme à sa pénétration, mais on a une vue plongeante exposée de nos sexes, on reste ainsi plusieurs longues et sublimes minutes …
Se regarder baiser doucement, entièrement …

Et puis j’avoue j’ai eu envie d’explorer encore autre chose. Dont on avait parlé et je sais qu’il en avait terriblement envie.
Ça fait des années qu’il ne l’a fait, et là j’en crèves d’envie.

J’avais déjà joui tant de fois ces dernières heures.
Vulgairement je crois que je voulais me finir question prendre son pied.

Donc je le chevauche et il commence à me dire.
Tu crois qu’il ne serait pas temps d’utiliser le lubrifiant que tu as ramené. Je souris à cette idée, merde il lit dans mes pensées ou quoi.

Je dépose une noisette dans mes doigts pour m’induire l’endroit convoité.
Quand je me replace au dessus de lui ...
Je me sens exciter , l’envie de lui offrir cela a eu le peu de raison qu’il me restait …
La fatigue de tous ses rounds sexuels terminés.

Je me lâche, elle rentre …
Ouhhhh c’est subliment bon …
Je suis maitre de notre plaisir, c’est moi qui dirige au rythme de mes hanches.
Et puis avant de jouir, je veux lui donner encore mieux.
Donc je me libère et lui dit : Allez viens me prendre en levrette

Je me positionne à quatre pattes , et commence à me sodomiser doucement, c’est hummmm …
Parfait …
Son râle est un son que j’affectionne.

Il me rappelle celui que j’ai entendu dans une vidéo qu’il m’avait envoyé il y a plusieurs jours. Et son rythme devient différent, un peu par à coup. Comme s’il s’arrêtait presque pour presque tout ressentir …
Le rythme s’est emballé, c’était particulier et on a joui …
Ouais joui …

En accord, je pense que l’on venait de mettre un point final à cette rencontre inédite.

S’en suit, quelques phrases un peu à la con dite à l’arrache pour combler le silence.
Alors que je pense qu’on avait plutôt envie de se taire pour comprendre et apprécier ce qu’il venait de se passer entre nous, deux inconnus pendant cette parenthèse égoïste de qqs heures à assouvir des pulsions des envies de sexe que nos moitiés ne partagent pas.

Il part de la chambre, comme ça … Sans un baiser sur la joue, sur le front, un signe de la main, une poignée de main, une petite tape, un "Hey salut belle gosse " .
Et il se casse …

Il a officiellement rejoint le groupe des mégas goujats and co sans dire des connards. Car je suis une meuf polie

Il s’est excusé un peu tard …J'ai eu malheureusement le temps de me sentir pas très respecter sur ce que je venais de lui offrir .

Après ça  fait parti du jeu peu ordinaire que je me suis autorisée à jouer depuis que j'ai découvert Voissa.

Que la virtualité me lasse et que la réalité d'être bousculer par l'envie d'un homme me fait dangereusement vibrer … ^^

Heureusement, j’ai eu de belles aventures  et encore d’autres sûrement à venir avec de meilleurs happy end que je prendrais le temps de vous raconter avec un certain plaisir

Visitez mon blog sur mes petites histoires vous plaisent , d’autres sont à découvrir ^^

Miniature(s) jointe(s)

  • Image attachée




Excellent ! pas fan de son départ mais en effet on voit que tu as pris ton pieds :)
Waouuuuu, ça c'est du recit, il a vraiment abusé en partant comme ça, tu as du le mettre dans un sacré etat pour qu'il oublie la politesse.
Bises
Très beau récit, dommage que cette personne se soit comporter de cette manière au moment le plus charmant, se dire au revoir après avoir fait l'amour,...
Super recit un régal
La lecture de ce récit m'a terriblement excité! de part la situation, l'écriture et la description des scènes!

Un régal pour les sens, mes mains n'ont pas réussis à rester sur le clavier de mon PC...
Magnifique récit j'adore
très joli récit, la fin est moins plaisante, je comprends !
J'adore vos récits c'est une très belle plume le tout accompagné de photos sublimes. Merci merci
un superbe récit où mon imagination vous a rejoint en situation de mateur à vos cotésImage IPBImage IPB
un pur égal, sauf pour l fin, c'est as très cool
humm un très beau récit !! très bien raconté :)

Étiquettes

Catégories