Voissa.com, source d'épanouissement sexuel depuis 1999

Participez au concours des Super Héros de Voissa - Infos & participations

Aller au contenu


Photo

Marabout d'ficelle

Posté par CplprJhbiSauna68, 03-02-2018 · 3 839 visite(s) · 1 commentaire(s)

bi sauna partouze domination/soumission
Un club en Allemagne ? Pourquoi pas tenter ça... Un couple de nos amis nous avait proposé d'aller découvrir ce club allemand proche de Mulhouse. La quarantaine, bi les deux. Elle, petite, ronde et joueuse, avec la plus volumineuse poitrine de la région. Lui, blond et plutôt passif. C'est un autre couple qui avait nous avais entremis. Et ce serait l'occasion de nous présenter un nouveau couple. Rendez-vous avait été pris chez eux, en début d'après-midi. Comme ce n'est pas poli d'arriver chez des hôtes les mains vides, j'avais proposé d'apporter un bouquet de fleurs: un jeune homme d'origine maghrébine, 30 ans, bien fichu, et bi passif. Je ne l'avais jamais vu qu'en cam et il ne souhaitait pas venir nous retrouver en sauna. Pour éviter le risque de tomber sur un Jean-Claude Duss du cul, je lui ai donné rendez-vous sur le parking d'un resto rapide. Il s'est pointé à l'heure, tout souriant. Je lui ai donc indiqué qu'il devrait monter dans notre voiture, à l'arrière avec moi, et me sucer pendant le trajet jusque chez nos amis. Ainsi, je pourrais me rendre compte qu'il ne fraudait pas... et par la même occasion, il ne pourrait pas voir où on le conduirait. Il a accepter le marché...et le voilà donc en train de me pomper mes 19/5 sur la banquette arrière pendant que ma femme nous chauffait. Juste avant d'arriver, j'ai envoyé un SMS à notre hôtesse, pour qu'elle puisse venir voir elle-même le bouquet de fleurs. Comme elle l'a trouvé à son goût, elle nous a conduit chez elle.

Belle surprise à l'étage. Son mari était en train de se faire couper les cheveux par l'épouse du nouveau couple. Blonde, mince, joueuse, et la poitrine à l'air, elle pratiquait son art sous les yeux de son mari, brun, barbu. Un dernier coup de pinceau pour ôter les petits cheveux et nous avons déplié le canapé lit. Pour le jeune homme, ça allait être son premier trio ! Et quel trio ! Trois couples !!! Et que je tête un sein ici, et que je lèche une chatte là, sans oublier de sucer une bite ici. Car le mec était bitophile... Et là, il en a eu trois d'un coup. Ce qui le fera en tirer un premier, de coup, assez vite...Peu importe, je l'enfilerai en missionnaire, pendant qu'il léchera ma femme posée sur sa bouche.

Ce jeune homme, j'aurai l'occasion de revoir régulièrement. Il deviendra même un bon petit soumis. Je lui apprendrai à me lécher le cul et on fera aussi quelques jeux uro. Il acceptera aussi de se faire fesser en punition des annulations de dernière minutes. Je remarquerai aussi qu'il adore être insulté pendant les ébats et que je lui raconte des fantasmes où sa copine apprécie ma bite par toutes ses ouvertures...
Après cet après-midi apéritif, nous nous sommes rendus dans ce club allemand, pour y passer une soirée particulièrement humide. C'est à cette occasion que j'ai eu le plaisir de m'occuper de trois chattes en même temps pour la première fois. Hmmm... déguster la petite nouvelle en doigtant ma femme et ma maitresse en parallèle... Par un drôle de hasard, nous y avons retrouvé un couple d'hommes. Pour éviter de payer le tarif hommes seuls, ils s'étaient proposés pour accompagner deux dames, une petite nympho inconnue de nos services et une que l'on connaissait déjà: environ 60 ans... un poème ! Très ronde, fontaine et fistable en vaginal, elle adore aussi la sodomie.

Je l'avais présentée à un autre pote, 40a, d'origine méditerranéenne. C'était dans un hammam. Quelques hommes se tenaient près d'elle, hésitant. Avec mon pote, j'y étais allé franco, vu qu'elle me connaissait. Ma main lubrifiée était entrée assez rapidement dans sa chatte écarquillée, autant que les yeux de mon compagnon qui n'avait jamais vu cette pratique en vrai. Il m'a d'ailleurs invité à lui remontrer ce geste sur sa maitresse régulière. Echange de bons procédés, je lui ai présenté une autre copine...

La quarantaine, de belles formes, au tempérament de pouliche docile...C'était dans un sauna sur Mulhouse... toujours bien pratique pour y faire de belles rencontres. Une des quelques dames que j'ai d'abord visitées par l'arrière...

Cette dame, je l'avais présentée à un jeune pote docile de 30 ans... ou plutôt l'inverse... J'étais avec la dame dans un jacuzzi quand mon pote est arrivé au sauna. A peine était-il dans le bain, que j'ai exposé son cul à la copine... pour montrer sa docilité. Plus tard, on l'a attaché à une croix de Saint-André, pour abuser de lui...

J'avais organisé une rencontre similaire avec lui et une autre copine, la cinquantaine mais novice en libertinage... très curieuse... Là, c'était à un concours de fessées qu'on avait joué. Ils étaient allongés en parallèle, l'un sous ma main gauche, l'autre sous ma main droite. Et j'alternais les claques. De belles claques ! Pendant une pause, j'en ai aussi profité pour présenter mon pote à la femme la plus fontaine de la région...blonde, 60 ans et quasi nymphomane. Elle se faisait masser dans une petite cabine entrouverte, sous le regard lubriques de voyeurs hétéro. Quand elle se sent en confiance, elle gicle très facilement. Je l'ai démontré à mon pote et lui ai permis de s'y adonner aussi. C'est un autre pote qui me l'avait présentée...

Ce pote de 40 ans, petit, jovial et musclé, j'avais eu le plaisir de le faire participer à son premier trio. Enfin, on était un peu plus que trois. Deux couples, lui et moi. Je me souviens bien des petits ahhh qu'il faisait jaillir d'une copine en la léchant, à quatre pattes, les fesses tendues comme une invitation. Dès que je suis entré dans son cul, j'ai entendu les ahhh devenir des AHHH et des OHHH... On sentait le plaisir circuler: sodomie vers cunnilingus vers regard complice... Il avait tellement apprécié qu'il a fini par convaincre sa propre femme de tester un trio. Quelle fierté.

La quarantaine aussi, de belles formes, une timidité de façade qui laisse vite la place à une ferveur humide. Au départ, le trio était supposé être hétéro. Elle n'était pas chaude à l'idée de voir son mari faire des choses avec un homme. Mais quand je lui ai dit que pour un homme, avoir deux bouches sur le matos, c'était un vrai régal, elle a accepté que je le pompe avec elle. C'est pas pour autant qu'on la délaissée ! J'ai assez vite localisé son point G... et lui ai montré quelle source de plaisir ça pouvait être... Son mari s'est ensuite bien exercé... et à l'occasion d'une nouvelle rencontre, j'ai pu en voir les fruits...sous la forme de jets explicites. Ce mouvement particulier, le mari a aussi pu le pratiquer sur une nouvelle copine, très timide elle aussi. Et là aussi, c'est moi qui ai été choisi pour son premier trio.

Elle avouait 40 ans, mais ne les faisait pas du tout. Très réservée au départ, elle s'est révélée une véritable furie. On a passé 2 heures sans pause à la faire jouir, à la faire gicler, à la sodomiser et à la prendre par devant. Une sacrée novice !!! Elle a même accepté qu'un troisième homme nous rejoigne en fin d'après-midi. Un mois plus tard, elle acceptait de rejoindre notre petit groupe pour une partouze comme on en fait parfois. Deux autres dames participaient cette fois-là. Dont une femme de 33 ans, rondelette, souriante et très attirée par les dames.

Elle s'était d'ailleurs donnée un peu en spectacle avec une copine de dix ans son aînée, dans la grande salle ouverte d'un sauna de la région. Plusieurs potes assistaient et veillaient à ce qu'elles ne soient pas importunées. Parmi ces potes, un jeune homme de 30 ans, mince et joueur.

A l'occasion d'une rencontre privée en hôtel, il avait dû partir précipitamment, oubliant sur place les trois jouets qu'il avait apportés: un petite vibro et 2 plugs ronds. On a eu l'occasion de se revoir, notamment lors d'un petit quintet avec mon épouse... et j'ai pu lui rendre ses accessoires. Mais entre-temps, je les avais utilisé sur plusieurs personnes, dont une transgenre...

Plutôt portée sur des rencontres privées, en raison de sa métamorphose en cours, d'un tempérament docile, j'ai le plaisir de lui faire son éducation: outre les plugs, elle a eu droit à du bondage, corps et zizi + couillettes, baise hard, anulingus, petit tablier de soubrette, et mise à dispo. Je l'avais d'ailleurs prêtée à un libertin de 50 ans en couple avec une femme docile.

Ce couple, on avait été parmi les premiers couples qu'il avait rencontré... novice, on s'était perdu de vue après quelques mises en bouche. Mais j'ai eu le plaisir de les retrouver à l'occasion d'une sortie. Un apprenti plutôt malhabile était de la partie... Il avait observé un peu en retrait comment je m'occupais de la dame, la cinquantaine aussi, ne quittant jamais ses chaussures à talon, lui intimant l'ordre de me pomper, puis à son mari, lui ordonnant de me tendre son cul, puis à son mari, la faisant gicler sous une masturbation bien sentie... la dame n'aime pas trop la concurrence d'autres femmes quand elle est de sortie. Ainsi, c'est parfois son mari qui nous rejoint seul.

Comme quand on avait retrouvé une copine après sa pause de deux ans. Elle nous est revenue encore plus sonore qu'avant. Lors d'une séance de groupe, je l'avais bien fait démarrer et c'était à mon pote de la prendre en levrette. En même temps, elle suçotait un téton de ma femme, tandis qu'un autre jeune homme s'occupait de l'autre... Mais ses hurlements à deux doigts de leurs oreilles les avaient éclater d'un fou rire...

Cette dame, je l'avais captée sur un site où elle disait qu'elle avait très envie de voir deux hommes ensemble... Je m'étais donc annoncé, en proposant de la rencontrer avec un bon pote à moi, grand, blond, tbm, et qui avait environ 24 ans à l'époque. Non seulement, on lui avait fait le spectacle, mais mon pote lui avait fait découvrir son point G et moi, je lui avais donné son premier orgasme de point G, alors qu'elle est plutôt clitoridienne - même s'il faut s'armer de patience pour lui faire atteindre le sommet par cette face-là. Un vrai pote qu'on a présenté à plusieurs couples et copine et qui m'a fait partager certaines de ses conquêtes.

La dernière, une femme de 50 ans, un joli visage, portant bien le cheveux blanc, et qu'il m'a présenté comme étant sa soumis. Montre en main, et sous l'autorité de son jeune maître, après cinq secondes, elle me suçait, et après cinq minutes, elle me donnait son cul. Cette soumise tentait de remplacer un jeune femme de 30 ans qu'on lui avait présentée.

Souriante, joviale, des formes là où on les attend, elle découvrait les joies du libertinage. Mon pote nous avait rejoint à la fin d'une soirée mouvementée, où elle m'avait fait découvrir le plaisir d'un twerk in situ... Je l'avais présenté d'autorité, en ouvrant son peignoir et en montrant son pénis impressionnant, même flasque. Ils s'étaient décidé pour un after qui allait durer quelques mois... Et cette copine, c'était justement le couple du début de ce récit en marabout d'ficelle à qui on avait apporté un joli bouquet de fleurs....



que de coquines et coquins ....

Catégories

0 utilisateur(s) actif(s)

0 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s)

Derniers visiteurs