Voissa.com, source d'épanouissement sexuel depuis 1999

Pour faire des rencontres Logo MyVoissa

Aller au contenu

Si Noémie m'était contée...



Photo

Vidéo 3 - Lundi 8 Décembre 2014 - 15h27

Posté par kiyoux, 18-01-2018 · 168 visite(s) · 0 commentaire(s)
Infidèle, Enceinte, Levrette et 1 de plus...
La caméra s'allume, l'image virevolte puis se stabilise sur la chambre de Marc et Noémie.

Noémie est déjà nue. Ses 8 mois de grossesse ont transformé son corps. Ses seins sont gonflés, parcourus de grosses veines. Ses mamelons sont plus gros également, ses aréoles plus sombres. Son ventre rond, proéminent, la gêne visiblement dans ses déplacements. Sa toison pubienne est plus sombre, certainement parce que plus fournie.

Noémie est en train de s'installer sur le lit lorsque ça sonne à l’entrée. Elle fini de se menotter quand Bob (de nouveau lui) entre dans la chambre. Un petit bonjour. Cette fois il vient l'embrasser sur la bouche pour démarrer. Elle ne le repousse pas. Il se déshabille et commence par lui apporter son sexe que Noémie prend docilement en bouche. Il la détache rapidement, elle se laisse faire.

S'ensuit un long cuni qui semble provoquer un orgasme à Noémie. Il lui parle dans l'oreille. Elle se redresse et change de position. Elle se met à quatre pattes sur le lit, sa croupe offerte à l’objectif de la caméra pendant que Bob enfile un préservatif. Il se place derrière elle et la prend en levrette. Au bout d'un moment il s'écarte, elle se remet sur le dos, il enlève le préservatif et se masturbe jusqu'à gicler sur le beau ventre rond de Noémie.

- Merci ma belle, lui dit-il. Je suis en vacances dans 10 jours. On remet ça ?
- Si tu veux répond-elle.

Il se rhabille et s'en va. Noémie se lève, des traînées de spermes luisent sur son ventre.

La caméra s'éteint.


Photo

Vidéo 2 - Lundi 10 Novembre 2014 - 10h25

Posté par kiyoux, 17-01-2018 · 210 visite(s) · 0 commentaire(s)

Un mois et demi entre cette deuxième vidéo et la première. A cette date Noémie en été à sept mois de grossesse environ.

Je clic sur le fichier.

La caméra s'allume, l'image virevolte puis se stabilise sur la chambre de Marc et Noémie.

Noémie est face à la caméra. Elle a le sourire. Elle sort de l'image puis revient après 2-3 minutes. Elle est toujours habillée. Son ventre s'est bien arrondi depuis la dernière fois. Je la trouve très belle. Elle prépare le lit puis repart. Elle revient une nouvelle fois, nue. Quel beau corps de femme enceinte.

Comme la première fois elle s'installe sur le lit, fixe les menottes, sauf celle de son poignet droit. Elle n'attend pas longtemps, ça sonne. Elle s'attache.

- Bonjour, dit une voix d'homme. Tu vas bien ?
- ça va merci, répond Noémie.

La silhouette de l'homme entre dans le champ de la caméra. C'est Bob, le mec de la première vidéo.

- Tu as bien changé depuis la dernière fois, dit-il.
- Tu trouves ? demande-telle. Et tu en penses quoi ?
- J'aime bien.

Il se rapproche, se déshabille et de met à caresser le corps de Noémie. Il prend une attention toute particulière à lui caresser le ventre. Visiblement, cela l'excite. Il approche son sexe du visage de Noémie qui lui lèche timidement le gland dans un premier temps avant de le sucer avec un peu plus d'ardeur.

Il enfile un préservatif et s'installe dans l'entre jambe de Noémie. Rapidement, elle lui dit quelque chose d'imperceptible à la caméra. Il se lève et prend un objet sur la table de nuit. Il s'agit des clefs des menottes. il lui libère les chevilles. Elle relève les jambes et lui se remet en place pour la prendre. Quelques gémissements, quelques râles.

Il se retire, enlève la capote. Elle est pleine. Il fait un nœud puis détache les poignets de Noémie. Elle lui fait signe de poser la capote sur la table de nuit. Il se rhabille et s'en va.

Au bout de 2 minutes, Noémie se lève et s'approche de la caméra. Elle brandie alors la capote pleine devant l'objectif et fait un clin d’œil.

La caméra s'éteint.


Photo

Mercredi 19 Avril 2017 - 22h12

Posté par kiyoux, 17-01-2018 · 89 visite(s) · 0 commentaire(s)

Madame est enfin couchée. Je coupe le film que je fais semblant de regarder depuis une heure et demi et ouvre la plateforme web. Je suis avide d'en apprendre plus sur les ébats de Noémie. La liste s'affiche. Je date la dernière vidéo et je les numérote toutes. Je me crée un petit fichier excel dans lequel je mets quelques détails de la première vidéo: Bob, vaginal seul, missionnaire, capote, éjaculation sur chatte. Je compte faire pareil pour les autres vidéos (ce sera plus simple de s'y retrouver par la suite).

Une fois le fichier créé, je décide de survoler rapidement les 48 autres vidéos pour avoir une vague idée de ce qu'elles contiennent. J'en profite pour commencer les annotations dans mon fichier. Je commence par remarquer des dates trés surprenantes: le réveillon de Noël 2014, la saint-Valentin 2015, le jour de la naissance de Louise, le deuxième enfant de Noémie et Marc. Il y a également quelques situations un peu plus particulières ( je note notamment ce qui s'apparente à des premières fois dans les vidéos). Plus de 2 heures plus tard je décide d'aller me coucher. J'ai déjà une bonne idée des "Aventures" de Noémie.

Je décide d'essayer de regarder une à deux vidéo par jour dans les semaines à venir pour récupérer le maximum de détails avant de me décider quand à ma position vis-à-vis de Noémie.


Photo

Mercredi 19 Avril 2017 - 15h45

Posté par kiyoux, 16-01-2018 · 152 visite(s) · 0 commentaire(s)

La vidéo vient de s’arrêter. Je reprend mes esprits. Je n'ai pas lâché une miette de l'enregistrement. Ma queue raide comme un bambou est à l'étroit sous mon jean. J'ai hâte de découvrir le reste des vidéos mais l'heure tourne et j'ai pas mal de choses à faire dans la maison avant que Clarisse ne rentre avec les enfants. Un dernier coup d’œil avec arrêt sur image lorsque Bob se retire après avoir joui et que l'on voit la chatte de Noémie dégoulinante de sperme. Je ferme tout et j'éteins l'ordinateur. Je reprends distraitement le cours de ma journée espérant y revenir le soir même une fois madame couchée.


Photo

Vidéo 1 - Samedi 20 Septembre 2014 - 15h07

Posté par kiyoux, 16-01-2018 · 160 visite(s) · 0 commentaire(s)

La caméra s'allume, l'image virevolte puis se stabilise sur le visage de Noémie. Décalage à droite, décalage à gauche. Elle s'écarte, regarde de nouveau la caméra, sort du champ. Le lit est au centre (enfin légèrement décalé) avec juste un drap housse. Le cadre du lit est métallique, sobre en dehors de quelques arabesques en tête et en pied. De chaque côté une table de nuit. Sur celle de gauche plusieurs objets que je ne parvient pas à distinguer nettement, la table est coupée par l'image.

Noémie revient et décale un peu la caméra. Elle se recule, se met au niveau du lit. Elle a l'air stressée. Elle est vêtue d'un chemisier et d'un pantalon de toile. On devine de profil son ventre en train de s'arrondir nettement. Elle s'allonge un instant sur le lit. Elle se relève, sort de la pièce.

Elle est de retour. Elle regarde nerveusement son téléphone portable, fait les cent pas. Elle le pose finalement sur une des deux table de nuit et se déshabille. Quelle belle femme enceinte. Le galbe de ses seins est parfait, ses aréoles sont discrètement plus foncées que ce que j'ai pu voir samedi. Son ventre rond, tendu, est magnifique. Elle s'allonge sur le lit, se relève et sort de nouveau du champ de la caméra emportant ses affaires avec elle.

Noémie revient avec les menottes. Elle s'attache d'abord aux chevilles, puis le poignet gauche. Elle dépose un petit objet sur la table de nuit et garde sa main droite libre. Elle reprend son téléphone portable. La menotte pend à son poignet droit. Un bip. Elle repose le téléphone et attache son poignet droit.

Le temps semble suspendu. un peu moins de 10 minutes plus tard, la sonnerie de la porte d'entrée retenti. Noémie ne bouge pas. une porte claque. Un "bonjour" masculin puis une silhouette dans un coin de la caméra.

- Je suis à toi, dit Noémie d'une petite voix.
- Bien, répond le mec qui vient d'entrer. La caméra est où ?
- Derrière toi, et mon mari regarde en direct au cas où cela ne se passerait pas comme prévu.
- Ok.

Le mec (Bob) se retourne, s'avance vers le lit et se déshabille. Il se place au côté de Noémie. Il fait courir sa main et ses lèvres sur son corps. Elle frissonne à plusieurs reprises. Ils ne sont pas bavards. Il descend petit à petit vers l’entrejambe de Noémie pour commencer à jouer avec son clitoris. C'est alors que le téléphone sonne. Puis au loin, je devine la voix de Marc. Le mec se fige comme me l'avait dit Noémie. Il attend un moment sans bouger, une main sur la cuisse de Noémie.

- Tu es certaine qu'il ne va pas venir ? demande-t-il.
- Non, pas de soucis, c'est le deal, il surveille juste au cas où.

Bob semble hésiter un instant puis reprend finalement là où il s'était arrété. Il s'ensuit une quinzaine de minutes pendant laquelle après lui avoir léché la chatte, le mec la prend en missionnaire, position forcée par les menottes. Il lui demande bien s'il peut les lui retirer mais elle refuse. On sent qu'elle se détend au fur et à mesure que le temps passe. On entend quelques halètement, de petits gémissements très discrets. Elle semble apprécier.

- J'ai envie de jouir, lui dit-il.
- Vas-y alors.
- Je peux jouir où ?

Il y a un moment de flottement. Elle semble indécise, surprise par cette question.

- Comme tu veux, répond-elle.

Il se retire, enlève le préservatif mais reste au niveau de l'entre jambe de Noémie. Elle semble se raidir. Lui se met à pousser des râles soulignant son orgasme. il se pousse du champs de la caméra la laissant libre de filmer une toison pubienne dorée luisante de sperme qui dégouline le long de son sexe sur les draps.

Il se rhabille, détache un poignet de Noémie lorsqu'elle lui demande et s'en va. Elle reste un moment immobile, nue, puis elle se redresse pour enlever les autres menottes. Elle sourit. Elle est magnifique, radieuse, lorsqu'elle se dirige vers la caméra pour l'éteindre.


Photo

Mercredi 19 Avril 2017 - 14h27

Posté par kiyoux, 16-01-2018 · 150 visite(s) · 0 commentaire(s)

4 jours sont passés. Je suis devant mon ordinateur. Je ne cesse de repenser à cette histoire. Non mais sérieusement. Noémie qui m'a toujours parue si droite, si sage. On lui prêterait le bon dieu sans confession. Si je ne l'avais pas vu, je n'aurai pu le croire. Après avoir longuement pesé le pour et le contre je me suis décidé à prendre connaissance des fichiers vidéo. Profitant que Clarisse est au travail, moi en repos et les enfants chez la nounou je me connecte à la plateforme. J'y retrouve les 49 fichiers vidéos que je classe par date. Je recherche le plus ancien et je les numérote.

La première vidéo est du 20 septembre 2014. Charlie est du 13 janvier 2015. Noémie était donc enceinte de 5 mois. Son histoire sur les hormones semble être vraie. J'hésite un long moment.

Je double clic sur le fichier...


Photo

Samedi 15 Avril 2017 - 23h35

Posté par kiyoux, 15-01-2018 · 172 visite(s) · 0 commentaire(s)

J'ai pas été très bavard ce soir. Je n'ai cessé de repenser à toute cette histoire. Je suis vraiment tenté de tout révéler à Marc et à Clarisse. Je me déshabille dans la chambre pour me mettre au lit. A côté de moi Clarisse fait de même. En la voyant nue je ne peux m’empêcher de repenser au corps de Noémie. Ma femme et elle ont accouché avec 1 mois d'écart. La différence est flagrante. Clarisse à les seins qui tombent, ses fesses sont flasques, ses cuisses rondes affichent de la cellulite et son ventre offre quelques bourrelets et vergetures.

Je me mets soudain à envier Marc d'avoir une femme comme Noémie. Enfin dans un sens. Je ne sais pas.

Je mets longtemps à m'endormir ce soir là. En moi se mêlent la culpabilité et le désir.


Photo

Samedi 15 Avril 2017 - 18h40

Posté par kiyoux, 15-01-2018 · 132 visite(s) · 2 commentaire(s)

Je gare la voiture devant la maison. Je suis complètement perdu. Dois-je tout révéler ? Dois-je garder cela pour moi ? Et encore il n'y aurait eu que deux posssibilités. Mais une troisième à germé dans mon esprit pendant le trajet alors que le corps de Noémie se rappelait à moi. Dois-je en profiter ?

Si seulement quelqu'un pouvait m'aider...


Photo

Samedi 15 Avril 2017 - 18h23

Posté par kiyoux, 14-01-2018 · 189 visite(s) · 0 commentaire(s)

Je suis Noémie. Elle se dirige vers le bureau qui fait également office de chambre d'amis. L'ordinateur est allumé, l'écran en veille. Elle bouge la souris. Une fenêtre apparaît: transmission interrompue. Elle clique sur enregistrer. Je comprend qu'il s'agit de la vidéo saisie par la caméra. Elle ouvre un dossier dans la barre des tâches.

- C'est la 49ème fois, me dit-elle tout sourire.
- Ah oui, quand même.
- Tu veux voir ?

Je n'ai pas le temps de répondre qu'elle en ouvre une au hasard et avance le curseur. Je la découvre de profil, à quatre pattes, en train de se faire prendre par un mec, gémissant tant qu'elle peut du plaisir qu'il semble lui procurer. Je sens que mon sexe y est réceptif.

- Je ne peux pas ne rien dire à Marc, dis-je.
- S'il te plaît Léo, ne lui dit rien. Ne brise pas mon couple, pense aux enfants.

Je réfléchi un instant.

- Ok. Pour le moment je ne dirai rien. Mais je veux une copie des vidéos pour avoir une preuve. Deuxièmement, plus rien jusqu'à ce que j'ai réfléchi. C'est d'accord ?
- Oui, ça me va, répond Noémie.
- Et puis, mets des vêtements s'il te plaît.

Elle acquiesce et part s'habiller pendant que je transfert les vidéos via une plateforme. Vive la fibre. Elle revient vêtue d'un jean et d'un chemisier à fleurs. Je suis prêt à partir.

- Rien à Clarisse non plus, me rappelle-t-elle.

Je part sans rien répondre. Je me sens mal.


Photo

Samedi 15 Avril 2017 - 18h07

Posté par kiyoux, 14-01-2018 · 114 visite(s) · 0 commentaire(s)

Noémie sort de la salle de bain un peignoir sur le dos.

- Tu as fait ça souvent ? je lui demande.
- Quelques fois. Je ne sais pas exactement. La première fois je pense que c'est les hormones qui ont fait que je passe le cap et aussi le fait que Marc n'osait pas me faire l'amour pendant la grossesse.
- Ce n'est pas une raison ?
- A l'époque je ne me suis pas posé la question, dit-elle. J'ai contacté un mec sur un site, je lui ai proposé un plan. J'avais tellement d'appréhension, peur de faire machine arrière que je me suis menottée au lit comme tu m'a trouvé là. Du coup, une fois mon adresse donnée je ne pouvais plus qu'attendre. Depuis je garde le même plan. Mais là les mecs m'ont pas détaché, voilà tout.

Pour la première fois je vois dans son regard un peu de honte. Elle baisse les yeux.

- Marc ne doit pas savoir... Clarisse non plus, me dit-elle, le regard suppliant.
- Et j'y gagne quoi moi, à mentir à ma femme et à mon pote ? je lui demande.
- Ce que tu veux.

Elle se rapproche de moi. Elle fait tomber son peignoir à ses pied. Ses seins généreux sont magnifiques. Sa discrète toison blonde encore humide luis à la lumière du palier. Je recule.

- Tu fais quoi là ? je m'exclame.
- Je ne sais pas, je me suis dit que peut-être tu aimerais... je ne sais pas, t'amuser un peu...
- Non mais ça va pas !
- C'est bon c'est que pour le cul, dit Noémie.
- Mais tu te rends compte que ça aurait pu mal tourner tes histoires ?
- Pas de risques, enfin à part aujourd'hui.
- Pas de risques ? Tu rigoles ? m'exclamai-je
- Pourquoi crois-tu que la caméra est là ?
- Euh...
- Je fais croire aux mecs que Marc est au courant et qu'il regarde en directe à l'étage, que si cela ne se passe pas comme prévu, il intervient.
- Tu es vraiment tordue, dis-je. Et puis on se rend bien compte qu'il n'y a personne ici.
- Sauf qu'à chaque fois je programme un appel automatique sur le répondeur, viens voir.

Toujours dans le plus simple appareil, elle active le répondeur du téléphone posé sur un guéridon sur le palier. J'entends alors la voix de Marc: Allo ? Oui. Non, elle est occupée. Oui. Si tu veux elle te rappelle. OK. On fait comme ça. A la prochaine, au revoir.

- Tu as enregistré la voix de Marc.
- Oui, dit-elle fièrement.
- Et les mecs ne se doutent de rien ?
- Tu sais ils ont plutôt tendance à être pris de panique, sourit-elle. De la chambre pas si simple de distinguer que c'est un enregistrement.
- Par contre aujourd'hui ça n'a pas fonctionné, dis-je plein d'assurance pour essayer de la déstabiliser.
- Ah, euh non. Ils ont juste suggéré que Marc pouvait très bien me détacher.
- Ah, ok, vu comme ça.
- Bon tu ne lui dira pas alors ? demande-t-elle.
- Mais combien de fois tu as pu lui faire ça ?
- Tu insistes vraiment. Si tu veux savoir...

Noémie descend les escaliers, toujours nue et me fais signe de la suivre...